Sommes-nous un peuple si médiocre pour mériter un gouvernement aussi médiocre?

20 01 2013

(Source : Visioterra)

 

 

====================

 

 
Une honte pour le Canada

(19 janvier 2013) – MONTRÉAL – Les Reyes Mendez sont partis. Jusqu’à la toute dernière minute, depuis l’avion d’où ils expédiaient des textos aux amis venus les soutenir à l’aéroport Montréal-Trudeau, les quatre membres de la famille mexicaine déportée par le gouvernement canadien auront espéré un sursis qui n’est jamais venu. À 10h12 ce samedi, le vol AM681 a décollé à destination de la ville de Mexico, avec à son bord Marisol Mendez et Fernando Reyes, et leurs deux enfants Ingrid et Eduardo. Immigration Canada a rejeté la demande d’asile formulée par la famille en décembre 2008 à leur arrivée en sol canadien. Déjà kidnappé à trois reprises par des ravisseurs qu’il soupçonne être directement liés au commerce de la drogue et aux autorités policières fédérales, le père Fernando craint pour sa vie et celle de sa famille une fois de retour au Mexique. Le verdict est tombé peu après neuf heures: «Nous venons de recevoir le courriel officiel», a dit Rosane Doré Lefebvre, députée du NPD dans le comté lavallois Alfred-Pellan, où résidait la famille. «Le ministre de la Sécurité publique Vic Toews dit qu’il n’interviendra pas pour ce cas.» Seul le pouvoir discrétionnaire du ministre Toews ou de son collègue à l’Immigration Jason Kenney aurait pu fournir une fin heureuse. Déception et mines attristées parmi les sympathisants déçus non seulement de cette décision «inhumaine», comme l’ont qualifiée plusieurs, mais aussi du fait qu’ils n’ont pas pu dire un dernier au revoir à leurs amis. (Source : Le Devoir)

 

 

====================

 

 

(17 janvier 2013) – QUÉBEC – Quel effet a pu avoir la suppression de la version détaillée du questionnaire de recensement en 2011?

C’est un capital de savoir que les conservateurs ont jeté par-dessus bord. Les municipalités de moins de 2000 personnes, en particulier, sont confrontées à des problèmes de fiabilité de données. Par exemple, la moitié des sept variables permettant de définir l’indicateur de dévitalisation a disparu avec la suppression du questionnaire long du recensement, maintenant remplacé par l’enquête nationale sur les ménages. Cela fausse les actions du gouvernement provincial en l’empêchant de savoir notamment où implanter des logements sociaux. Les Agences de la santé et des services sociaux ne peuvent plus utiliser les recensements pour évaluer l’efficacité de leurs programmes d’intervention et dresser le portrait de la santé à l’échelle locale (Source : Trois questions à Marc St-Hilaire sur les coupes fédérales en recherche, Université Laval, Le Fil.

 

 

====================

 

 

(14 janvier 2013) – OTTAWA – Les organisations non gouvernementales à vocation religieuse ont reçu davantage de financement du gouvernement canadien que les ONG à caractère laïque, selon une étude de l’Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaire. L’organisme, qui a étudié les livres et les rapports comptables de 198 ONG canadiennes de 2001 à 2010, a en effet constaté que les organisations à caractère religieux ont reçu 42 % plus d’argent d’Ottawa entre 2005 et 2010, soit depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir. L’aide gouvernementale aux ONG qui s’affichent comme étant laïques, elle, n’a augmenté que de 5 % au cours de la même période. Les chercheurs ont aussi noté que plusieurs des organismes à caractère chrétien financés par le gouvernement conservateur font aussi de l’évangélisation à l’étranger, en plus de venir en aide aux démunis (Source : Huffington Post Québec et Radio-Canada.

 

 

====================

 

 

(10 janvier 2013) – MONTRÉAL – Des milliers de ressortissants haïtiens, qui sont débarqués à Montréal en catastrophe après le tremblement de terre survenu il y a trois ans dans la Perle des Antilles, tentent toujours de régulariser leur situation auprès de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC). « Ils ne savent pas si on va les renvoyer ou si leur visa sera de nouveau renouvelé », a expliqué la directrice de la Maison d’Haïti, Marjorie Villefranche. Elle estime qu’ils sont environ 2000 Haïtiens a vivre dans cette incertitude. Ils ont en main un permis de séjour temporaire et un permis de travail qui sont régulièrement renouvelés. Plusieurs de ces Haïtiens ont demandé le statut de résident permanent pour cause humanitaire au CIC, mais la majorité a essuyé un refus, d’après Mme Villefranche. Les autorités canadiennes seraient davantage pointilleuses, tant pour ce qui est des documents exigés et des garanties demandées, a indiqué de son côté le journaliste et animateur de la radio CPAM, Pierre Emmanuel Jean. (Source : Le journal Métro)

 

 

====================

 

 

(10 janvier 2013) – MONTRÉAL – Le ministre de la Coopération internationale, Julian Fantino, a assisté, jeudi, à la remise de 14 prix de bravoure à des policiers qui ont sauvé des vies lors du séisme en Haïti en 2010, mais a refusé de rencontrer les médias pour expliquer ses propos controversés des derniers jours portant justement sur Haïti. Le ministre Fantino n’a répondu à aucune question, pas même sur le sujet de la remise des prix de bravoure à des policiers de différents corps de police et à un membre des Forces armées canadiennes Source : Le journal Métro.

 

 

====================

 

 

(07 janvier 2013) – Val d’Or – Pour la directrice générale Édith Cloutier du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD), pas question de rester les bras croisés face au mouvement Idle No More. « Le gouvernement Harper démontre de l’indifférence et du non-respect face aux droits des peuples autochtones. Il coupe dans les programmes, comme en santé et en éducation, même si les Autochtones vivent encore avec un grand écart avec le reste de la population », fait-elle observer. Pour la directrice générale, cette indifférence affecte aussi les Allochtones. « Le gouvernement a clairement une vision orientée vers les entreprises au détriment de l’environnement. Avec l’adoption de la loi omnibus C-45 (qui modifie la Loi sur les Indiens et la Loi sur la protection des eaux navigables), les peuples ne seront pas toujours consultés et la majorité des lacs et des rivières ne seront plus protégés », dénonce Mme Cloutier Source : Abitibi-Express).

 

 

====================

 

 

(02 janvier 2013) – OTTAWA – L’année 2013 sera déterminante pour la réputation internationale du Canada. Comme en témoigne l’exemple éloquent des nouvelles directives transmises à l’Agence canadienne de développement international (ACDI), le changement de cap opéré en termes de politiques d’aide au développement laisse planer un doute quant au rôle que notre pays sera appelé à jouer auprès des pays en développement au cours des prochaines années. En novembre dernier, le ministre Fantino a demandé à l’ACDI de diriger les efforts qu’elle déploie dans les économies émergentes vers la formation de travailleurs dans le domaine de l’extraction de ressources naturelles, principalement minières. Avec une telle stratégie d’aide au développement, 2013 pourrait bien être l’année où nous disons adieu à la solide réputation internationale qui précédait le Canada il n’y a de cela pas si longtemps (Maripier Isabelle – Huffington Post Québec).

 

 

====================

 

 
(02 janvier 2013) – OTTAWA – Ottawa a récemment modifié la loi pour que des fabricants canadiens d’armes interdites au pays puissent les exporter en Colombie, l’un des pays les plus violents de la planète. Le gouvernement Harper a discrètement allégé un embargo sur l’exportation d’armes d’assaut vers la Colombie, après avoir modifié la Liste des pays désignés en matière d’armes automatiques. (…) La Colombie a ainsi rejoint une liste qui comprend les 27 alliés canadiens au sein de l’OTAN, l’Australie, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, l’Arabie saoudite, la Suède et le Botswana, où les armes canadiennes interdites au pays peuvent être vendues (Source : Huffington Post Québec et La Presse Canadienne).  

 

====================

 

 
 

 

(28 décembre 2012) – OTTAWA – La famille mexicaine Reyes Mendes a appris jeudi qu’elle sera expulsée du pays le 19 janvier prochain. Le couple et leurs deux enfants de 16 et 17 ans disent craindre pour leur vie s’ils retournent au pays. Ils ont demandé au ministre de l’Immigration Jason Kenney de revoir la décision, mais ils n’ont obtenu aucune réponse à ce jour. La famille a fui le Mexique en 2008, après que le père a été enlevé à trois reprises, selon ses dires. La dernière fois, son fils, qui avait alors 11 ans, a également été kidnappé. À leur arrivée au Québec, ils ont demandé l’asile, qui leur a été refusé en mai 2012. Leur demande d’appel a été rejetée en août, mais ils soutiennent que leur avocat ne les en a pas informés (Source : Radio-Canada et HuffingtonPost Québec).
 

 

====================

 

 

(2 novembre 2012) – OTTAWA – Les conservateurs ont acclamé la destruction de centaines de milliers de documents relatifs au registre des armes d’épaule, jeudi soir. Il s’agissait du point culminant d’une promesse qui s’est retrouvée au coeur des campagnes électorales du Parti conservateur depuis une décennie. Les certificats ont été détruits le soir de l’Halloween, une gâterie supplémentaire pour des milliers de propriétaires de fusil de chasse à travers le pays qui se sont longtemps plaints que le registre leur donnait le sentiment d’être des criminels. Les documents relatifs au Québec ne sont pas passés dans la déchiqueteuse en raison de la bataille judiciaire qui sévit dans la province contre Ottawa pour le maintien du registre Source : Journal de Montréal).

 

 

====================

 

 

(28 octobre 2012) – OTTAWA – Le gouvernement conservateur, qui a défendu la fin du registre des armes d’épaules qualifié de «gaspilleur et inefficace», n’est pas en mesure d’indiquer les sommes qui seront épargnées par la disparition de cette banque de données fédérale. Plus de sept mois après la fin officielle du registre dans toutes les provinces et territoires à l’exception du Québec, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) cite un rapport de 2008 — basé sur une analyse des coûts de 2004 — pour suggérer que la destruction du registre permettrait d’économiser de 1,5 à 4 millions $ par année. Le registre des armes d’épaule a coûté 7,7 millions $ en frais de fonctionnement en 2010-2011, la dernière année complète pour laquelle les informations sont disponibles. Une enquête de La Presse Canadienne a cependant permis de découvrir que plus de 80 pour cent du budget du Programme canadien des armes à feu était consacré à l’émission et à la gestion des permis, qui existent toujours malgré l’abolition du registre. La GRC n’a pas non plus été en mesure d’offrir une estimation des coûts de la destruction des données du registre, affirmant seulement que ceux-ci seraient absorbés par le budget de la police fédérale. Françoise Boivin, la porte-parole du NPD en matière de justice, estime que l’incapacité du gouvernement à fournir des précisions sur les coûts en dit beaucoup sur les arguments avancés pour abolir le registre Source : Huffington Post Québec et Presse Canadienne.

 

 

====================

 

 

(23 octobre 2012) – Malgré la fréquence et la sévérité croissante des attaques de pirates informatiques sur les systèmes canadiens, Ottawa «tarde» à assumer son rôle pour répondre adéquatement aux cybermenaces. Le rapport automnal du vérificateur général Michael Ferguson dévoile d’importantes lacunes dans la gestion de ces risques, tant dans le stockage des données sensibles que dans la surveillance d’éventuels pirates prêts à sévir. Or, terroristes, organisations criminelles ou États étrangers peuvent s’introduire dans les systèmes — électriques, bancaires, téléphoniques, gouvernementaux — pour les détruire volontairement ou en voler l’information, a rappelé M. Ferguson dans le document déposé mardi aux Communes. Le fonctionnement du Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) constitue un exemple révélateur des failles qui persistent dans la gestion de la menace. Le centre n’est en effet ouvert actuellement qu’aux heures de bureaux de la capitale fédérale, de 8h à 16h, cinq jours par semaine. Au-delà des ces heures, un employé en disponibilité est simplement prévenu par téléavertisseur. Or, les attaques peuvent évidemment être pilotées de l’étranger, dans un fuseau horaire éloigné, ou tout bonnement fomentées par des pirates locaux faisant peu de cas des heures d’ouverture du bureau chargé de contrecarrer leurs initiatives (Source : La Presse canadienne).

 

 

====================

 

 

(23 octobre 2012) – Le gouvernement fédéral fait défaut de recueillir l’information nécessaire pour mesurer le progrès du développement des avions CSeries de l’entreprise québécoise Bombardier, malgré un financement accordé de 350 millions $. C’est ce que conclut notamment le vérificateur général du Canada dans son dernier rapport déposé mardi à la Chambre des communes. Ottawa n’a pas fait certaines évaluations du programme d’aide à l’industrie aérospatiale et n’a pas requis suffisamment d’information de Bombardier, relève le vérificateur Michael Ferguson. Bref, une situation qui fait en sorte que le gouvernement ne peut s’assurer que son argent soit bien dépensé et l’empêche d’apporter des correctifs aux programmes en temps opportun (Source : La Presse canadienne).

 

 

====================

 

 

(23 octobre 2012) – Un député conservateur aux Communes a décerné des médailles du jubilé de la reine à deux farouches militantes antiavortement, les Torontoises Mary Wagner et Linda Gibbons, qui ont été emprisonnées à plusieurs reprises. Toujours incarcérée à Toronto dans l’attente de son procès, Mme Wagner a été arrêtée au moins trois fois dans la dernière année. La justice lui reproche notamment d’être rentrée dans une clinique d’avortement pour interpeller les patientes. Quant à Mme Gibbons, elle a été emprisonnée pendant huit ans par le passé pour des raisons similaires. Selon ce qu’a rapporté LifeSiteNews, le député de la circonscription saskatchewannaise de Saskatoon-Wanuskewin, Maurice Vellacott, a qualifié les deux militantes « d’héroïnes de l’humanité » et les a comparées à Martin Luther King pour leur recours à la désobéissance civile à des fins justes (In a release sent to various Canadian media outlets, Saskatchewan MP Maurice Vellacott compared the two women to civil rights hero Martin Luther King Jr., and denounced abortion as “butchery” and “savagery.”). (Sources : Radio-Canada) et LifeSiteNews.

 

 

====================

 

 

(9 octobre 2012) – L’agenda du gouvernement conservateur contre le crime est «trop sévère» à l’endroit des jeunes et représente un recul pour les droits des enfants au Canada, selon un groupe des Nations unies. Le comité des droits des enfants des Nations unies a terminé un examen, qui s’est étalé sur 10 ans, de la manière dont le Canada traite ses enfants et applique la Convention internationale des droits des enfants. [...] La loi C-10 du gouvernement Harper — une loi omnibus qui inclut des peines plus strictes pour les jeunes et facilite la traduction des moins de 18 ans devant un tribunal pour adultes — ne respecte plus la Convention internationale des droits des enfants ou les autres standards internationaux. (Presse-Canadienne et Huffington Post Québec).

 

====================

 

 

(Le 25 septembre 2012) – L’envoi de courriels à des personnes gaies et lesbiennes par le bureau du ministre fédéral de l’Immigration, Jason Kenney, préoccupe plusieurs de ces citoyens, qui croient être la cible de profilage. Les courriels ont été envoyés par le bureau du ministre Jason Keney pour vanter les mérites du gouvernement en matière de protection des réfugiés gais et lesbiennes, notamment ceux qui proviennent d’Iran. Or, les personnes qui ont reçu ce courriel ne comprennent pas pourquoi le ministre les a contactées personnellement ni comment il peut détenir ces informations sur leur orientation sexuelle. (…) Nous ignorons pour l’instant combien de personnes ont reçu ce courriel au Canada, mais plusieurs d’entre elles sont gaies ou lesbiennes, ce qui dérange et qui laisse plusieurs questions en suspens chez les destinataires de cette missive. « Je me suis dit : "Mon Dieu, c’est de la pure propagande. Comment a-t-il [le ministre Kenney] pu obtenir mon courriel? Mais qu’est-ce qui se passe ici?" Je n’étais pas seulement préoccupée, j’étais effrayée », a déclaré à nos collègues de CBC Datejie Green, une citoyenne de Toronto (HuffingtonQuébec).
 

 

====================

 

 
(Le 25 septembre 2012) – Le gouvernement conservateur est en train de changer divers éléments qui font du Canada ce qu’il est aujourd’hui:

• Un système de justice basé sur la punition et la répression plutôt que sur la réhabilitation et la prévention
• Une économie plus libérale avec un gouvernement moins interventionniste
• Un pays dont les relations internationales sont calquées sur les actions de deux ou trois autres alliés (spécifiquement les États-Unis, Israël et le Royaume-Uni)
• Un gouvernement qui privilégie des processus courts et limités plutôt que des consultations longues et approfondies

Les exemples sont nombreux.

Encore une fois, on peut être en accord avec les changements apportés par le gouvernement. D’ailleurs, on entend souvent les arguments suivants appuyant les positions gouvernementales:

• Moins de délais causés par des consultations souvent vues comme étant trop longues
• Moins de soucis bureaucratiques pour les entreprises qui se voient souvent restreintes par des gouvernements éloignés des réalités économiques quotidiennes
• Des relations internationales claires, proches de nos « alliés naturels » et sans compromis sur des principes importants (Serge Buy, Partenaire principal, Flagship Solutions, HuffingtonQuébec).
 

 

====================

 

 

(Le 25 septembre 2012) – Parce qu’il se rend à New York jeudi sans daigner se présenter à l’Assemblée générale des Nations unies, le premier ministre Stephen Harper a été la cible des critiques de l’opposition. M. Mulcair a aussi tenu à rappeler que le Canada n’a pas réussi à obtenir un siège convoité au Conseil de sécurité de l’ONU et que par son absence cette semaine, il démontre son désintérêt envers l’organisation internationale. Alors qu’il devrait faire le contraire pour y prendre sa place. Selon le chef libéral par interim Bob Rae, cette décision de M. Harper illustre à quel point le Canada a d’utres priorités sur la scène internationale. « C’est clair que pour le premier ministre l’ONU n’est pas une organisation qu’il aime. Il donne aucune priorité à l’ONU. Tout le monde le sait. Il n’aime pas l’ONU », lance-t-il (La Presse).
 

 

====================

 

 

(Le 25 août 2012) – Le gouvernement conservateur a discrètement donné à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) la capacité d’utiliser et de partager des renseignements qui ont vraisemblablement été obtenus sous la torture. Des documents récemment divulgués démontrent que le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a transmis ces directives à la GRC et à l’ASFC peu de temps après avoir donné des directives similaires au Service canadien de renseignement (La Presse)

 

 

====================

 

 

par Bahador Zabihiyan publié le 21 août 2012

 

Des organismes de lutte contre la pauvreté dénoncent une affiche du Parti conservateur du Québec (PCQ) qui caricature les personnes bénéficiaires de l’aide sociale. « On est à la limite des propos haineux », dit Serge Petitclerc, le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté. L’affiche a été mise en ligne sur la page Facbook du PCQ mardi après-midi. On peut y voir un homme aux habits déchirés assis sur une poubelle, tenant dans sa main une bouteille de bière. À ses pieds, on aperçoit une dizaine d’autres bouteilles ainsi qu’une chaise brisée. L’homme semble invectiver un passant qui se rend au travail.

« C’est un mélange de préjugés épouvantables au sujet des gens qui sont assistés sociaux », dit M. Petitclerc. « Ma première réaction: on s’est demandé si ce n’était pas un canular d’opposants au Parti conservateur », dit-il. L’affiche a aussi déclenché l’ire de Sylvia Bissonnette, militante du Front commun des personnes assistées sociales du Québec. « Pour éliminer la pauvreté, il faut aussi réussir à enlever les préjugés dans la société », dit-elle. (Source : Radio-Canada)


 

 

====================

 

Le Canada a bloqué l’entrée au pays à 35 entrepreneures haïtiennes qui devaient participer à un salon commercial à Montréal en leur refusant un visa, dénoncent les organisateurs de l’événement. La Foire de créations artisanales haïtienne, qui devait se tenir en fin de semaine, a été reportée sine die (La Presse, 20 août 2012).

====================

 

Le Canada possède environ 20% des forêts intactes mondiales, 25% des milieux humides et 9% des réserves d’eau douce renouvelables. C’est notre responsabilité collective de protéger ce patrimoine. Pourquoi le gouvernement Harper semble-t-il croire le contraire?

Pour ma part, j’avoue être profondément inquiète pour la protection de la nature sous la gouverne des conservateurs. Les nombreuses compressions annoncées dans les parcs nationaux, qui mettent en péril l’existence et la vocation de ces lieux hautement appréciés, en sont les plus récents exemples (Anne Minh Thu Quach – Huffington Post Québec).
 

 

====================

 

Rare dans l’histoire de la francophonie qu’une institution membre est sortie de son mutisme diplomatique pour dénoncer sur la place publique un pays. C’est pourtant le cas des dirigeants de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES). [...] … coup de théâtre le 12 avril dernier au sein de la CONFEJES. Par l’entremise de l’ambassade du Canada à Dakar, le secrétaire général, M. Youssouf Fall, reçoit une lettre indiquant que le Canada – pour des raisons de compressions budgétaires – arrêtait sa contribution volontaire de 352 000 000 FCFA (moins d’un million $) dès 2013. Ce qui représente 31% du budget et met ainsi en péril l’avenir de l’organisme. Un retrait financier que n’arrive pas à comprendre le secrétaire général. Surtout après le discours du premier ministre du Canada, Stephen Harper, à Québec, où ce dernier s’engageait au rayonnement de la francophonie, lors de l’ouverture officielle du Forum, le 2 juillet dernier.

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique du Canada pour la Francophonie, Pierre Dionne-Labelle, demande pour sa part au nouveau ministre conservateur de la coopération, Julian Fantino, de revenir sur la décision de son prédécesseur, Bev Oda. «Si les conservateurs poursuivent sur cette voie et que l’organisation doit fermer ses portes, comme elle le craint, cette décision représentera une nouvelle tache au dossier du Canada sur la scène internationale», s’alarme-t-il (Publication – 18/07/2012 – Huffington Post Québec). 

 

====================

 

Le président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, André Bélisle, s’est dit fort déçu de la décision de la Cour fédérale qui statue que le retrait du Canada du Protocole de Kyoto, en décembre dernier, ne contrevient pas au principe de la séparation des pouvoirs, et il s’est montré peu surpris. Il ne s’attendait pas à ce qu’une cour fédérale de première instance infirme une décision du gouvernement du Canada. C’est pourquoi il annonce déjà la volonté du groupe d’aller en appel de la décision. « Le contexte global démontre à quel point le Canada est à mon sens devenu malade. Le Canada n’a plus d’intérêt que pour le pétrole et le gaz. Et tout autre question, même sa crédibilité et son honneur n’a plus d’importance », a commenté M. Bélisle. 

 

====================

 

Le gouvernement conservateur est allé de l’avant avec la destruction du registre des armes d’épaule en dépit de l’avis de ses propres fonctionnaires le prévenant qu’il violerait ainsi ses obligations internationales. 

 

====================

 

Le Canada versera une somme supplémentaire de 227 millions $ à l’Afghanistan entre 2014 et 2017, notamment pour renforcer le respect des droits et de la participation des femmes dans la société afghane. Pendant ce temps, une vidéo montre l’exécution par balle d’une femme soupçonnée d’adultère dans un village à une centaine de kilomètres de Kaboul. Dans la foule, uniquement composée d’hommes, certains enregistrent la scène sur leurs téléphones portables. D’autres demandent au tueur d’arrêter de s’acharner. D’autres ont le sourire aux lèvres. Des "Longue vie à l’islam" et autres "Longue vie aux moudjahidines" résonnent. 

 

====================

 

Plus de 1000 scientifiques en sarrau blanc ont défilé en cortège funèbre pour dénoncer la «mort de la preuve scientifique», exécutée selon eux par le gouvernement conservateur. Les scientifiques déplore entre autres les compressions dans les programmes de recherche d’Environnement Canada, de Pêches et Océans Canada, du Conseil national de recherches Canada et de Statistique Canada. Pour ces derniers, la preuve scientifique joue un rôle clé dans la prise de décision par les dirigeants canadiens, mais elle a été réduite au silence par le gouvernement conservateur. 

 

====================

 

Alors que des professionnels de la santé se mobilisent contre les réformes qui limiteront l’accès aux soins de santé aux réfugiés, le ministre de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, se félicite de l’adoption de la nouvelle loi sur le système d’immigration canadien. Depuis le 1er juillet, les réfugiés n’ont plus d’accès gratuit au Programme fédéral de santé intérimaire. Ottawa ne remboursera donc plus leurs frais de soins de santé spécialisés, comme les médicaments jugés non urgents et les soins dentaires. 

 

====================

 

Plus de 23 000 employés fédéraux ont déjà été avisés que leur emploi pourrait disparaître. Il s’agit d’une partie du plan du gouvernement Harper visant à faire des économies de quelque 5 milliards $. Pêches et Océans, qui subit sa troisième vague de compressions depuis décembre, voit 429 de ses employés menacés par les envois de lettres mercredi. Sur cela, 37 biologistes et 6 chercheurs, a aussi précisé l’Institut professionnel de la fonction publique. Et 23 employés de la Biosphère de Montréal risquent de perdre leur emploi, entraînant la fermeture de ce haut lieu de formation et de vulgarisation des sciences de l’environnement. 

 

====================

 





La gifle du policier Ali Aaref du Bahreïn à un père de famille

30 12 2012
Le merveilleux pouvoir de la police

Le merveilleux pouvoir de la police au Bahreïn

 

La délicatesse du policier qui s'adresse au père de famille ayant oublié ses cartes d'identité

La délicatesse du policier qui s’adresse au père de famille ayant oublié ses cartes d’identité

 

Le père recule devant la menace de ce policier

Le père recule devant la menace de ce policier

 

Une première gifle de ce bon policier que le pauvre père de famille exaspère

Une première gifle de ce bon policier que le pauvre père de famille exaspère

 

Une deuxième gifle du policier gros-jean-comme-devant

Une deuxième gifle du policier gros-jean-comme-devant

 

Réflexe naturel du père : il protège son enfant contre la bêtise de ce policier

Réflexe naturel du père : il protège son enfant contre la bêtise de ce policier

 

Le père quitte les lieux

Le père quitte les lieux

 

Bravo brave policier. Le Bahreïn est un pays à visiter et à fréquenter

Bravo brave policier. Le Bahreïn est un pays à visiter et à fréquenter

 

Et maintenant, la vidéo et le topo de Rue89





Je n’aime pas les armes. Je ne suis pas un homme de bien!

22 12 2012

« La seule façon de stopper un méchant avec une arme est de lui opposer quelqu’un de bien avec une arme »

Wayne Lapierre, vice-président de la National Rifle Association (NRA)

 

États-Unis d’Amérique – Vendredi matin. Les cloches des églises du pays ont sonné à 09H30 précises 26 fois en souvenir des 20 enfants et des six adultes tués au fusil d’assaut par un jeune homme de 20 ans.

 

Pourquoi ces armes?

« One Nation under God ». Je ne comprends pas. Aidez-moi

 

- 16 octobre 1991: Un homme tue 22 personnes dans un restaurant de Killeen (Texas) et en blesse une vingtaine avant de se donner la mort.

- 20 avril 1999: À Littleton (Colorado), deux adolescents ouvrent le feu à l’école Columbine. Douze élèves et un enseignant sont tués. Les deux jeunes meurtriers se suicident.

 

Pourquoi ces armes?

« A man with a gun is a citizen. A man without is a subject ». Sommes-nous destinés à vivre ainsi?

 

- 29 juillet 1999: Après avoir tué sa femme et ses deux enfants, un spéculateur boursier de 44 ans ouvre le feu aux bureaux de deux sociétés de courtage d’Atlanta (Géorgie), tuant neuf personnes, puis se suicide.

- 21 mars 2005: À Red Lake (Minnesota), un adolescent de 16 ans tue dans son école neuf personnes, dont cinq élèves, avant de se suicider.

 

Pourquoi ces armes?

Pourrions-nous… vivre autrement?

 

- 16 avril 2007: Un étudiant de 23 ans d’origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l’université de Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie). Ce massacre est le pire de l’histoire des États-Unis en temps de paix.

- 5 décembre 2007: Un jeune homme de 19 ans armé d’un fusil d’assaut tue huit personnes dans un centre commercial à Omaha, au Nebraska, avant de se donner la mort.

 

Pourquoi ces armes?

Sommes-nous si dangereux… les uns à l’égard des autres? Aux États-Unis, 300 entreprises fabriquent des armes et elles empochent des revenus d’environ 6 milliards de dollars par année. En 2010, elles ont produit
5 459 240 armes à feu, armes d’épaule, pistolets, carabines, etc..

 

- 24 décembre 2008: Un homme déguisé en père Noël ouvre le feu sur les convives d’un réveillon, tuant neuf personnes. Il se donne la mort par la suite.

- 10 mars 2009: Un forcené tue 10 personnes, dont sa mère, dans trois villes de l’Alabama avant de retourner l’arme contre lui.

 

Pourquoi ces armes?

Pourrions-nous… changer la face de l’Humanité?

 

- 3 avril 2009: Un homme d’origine vietnamienne ouvre le feu dans un centre d’accueil pour immigrés à Binghamton (État de New York), tuant 13 personnes.

- 5 novembre 2009: Nidal Hasan, un psychiatre militaire d’origine palestinienne, déclenche la plus grave fusillade jamais enregistrée dans une base militaire américaine, tuant 13 personnes et en blessant 42, avant d’être blessé et maîtrisé.

 

Pourquoi ces armes?

Pourrions-nous… un jour…. un seul jour… croire en un monde meilleur?

 

- 20 janvier 2010: Un homme tue huit personnes en Virginie, puis se rend après une chasse à l’homme à laquelle participent 150 policiers.

- 3 août 2010: Un homme en conflit avec ses employeurs tue huit collègues dans une entreprise de distribution de bière du Connecticut avant de retourner l’arme contre lui.

 

Pourquoi ces armes?

Pourrions-nous… une heure, une seule heure, imaginer un monde sans armes?

 

- 8 janvier 2011: Dans le stationnement d’un supermarché à Tucson, en Arizona, où la parlementaire Gabrielle Giffords tenait un rassemblement politique, un homme a ouvert le feu, tuant six personnes et blessant grièvement à la tête Mme Giffords.

- 20 juillet 2012: Un ancien étudiant au doctorat en neurosciences ouvre le feu dans une salle de cinéma bondée en banlieue de Denver, tuant 12 personnes et en blessant 58 autres.

- Avec Associated Press, La Presse Canadienne et La Presse

 

Pourquoi ces armes?

Pourquoi justice et charité sont-elles dos-à-dos?

 

Même si la fusillade de Newton a choqué les Américains et renforcé leurs inquiétudes sur la violence par armes à feu, 52% des personnes interrogées s’opposent à une limitation du nombre d’armes par personne. Dans les mêmes proportions, 53% pensent que les attaques continueront, quelles que soient les mesures prises (Source : L’Express, Sondage réalisé le 19 décembre 2012 – CNN/ORC POLL)

-

39 % des Américains participent à un office religieux au moins une fois par semaine et 15 % d’autres au moins une fois par mois. Les pratiquants plus occasionnels représentent 34 % de la population. Et 11 % des Américains ne pratiquent jamais

 

Pourquoi ces armes?

Pourquoi vivons-nous dos-à-dos avec des armes à la main?

 

Avec toute l’aide internationale financée par les États-Unis, avec tout l’argent du budget fédéral, ne pouvons-nous pas mettre un policier devant chaque école de ce pays ?

Wayne Lapierre, vice-président de la National Rifle Association (NRA)

 





Boycottons le Vermont

31 08 2012

Sommes-nous au Québec réputés si idiots?

L’imposition d’une taxe informelle surnommée « Queeb tax » au Vermont a des échos dans les médias locaux et même nationaux, où des serveurs rapportent recevoir régulièrement de maigres pourboires ou parfois même rien du tout de la part de visiteurs étrangers, particulièrement lorsqu’ils viennent du Québec. Les clients qui s’expriment en français seraient particulièrement visés par cette surcharge, selon ABC News, qui rapporte le témoignage d’une Américaine d’origine française à qui on a imposé plusieurs fois une surtaxe lors de repas familiaux après qu’on eut constaté que sa famille parlait français à table. La dame raconte qu’on lui a demandé une somme supplémentaire pour le service à au moins trois reprises en un an dans des restaurants du Vermont, dont une taxe de 18 % sur un repas au restaurant Splash à the Boathouse, de Burlington. Contactée par le quotidien vermontois Seven Days, la propriétaire du restaurant a nié l’existence d’une consigne officielle dans son restaurant de surtaxer les touristes étrangers.

Sources : Radio-Canada.ca avec Huffington Post, ABC News, Waterloo Record et Seven Days





Harper veut se rapprocher du Québec en éliminant ses joyaux!

1 07 2012

Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper, n’avait que des bonnes nouvelles dans le cadre de ce premier juillet, Fête nationale du Canada

 

Le gouvernement Harper refuse de fournir au directeur parlementaire du budget (DPB) les détails des compressions de 5,2 milliards de dollars sur trois ans annoncées dans le dernier budget fédéral, en plus de supprimer 20 000 postes dans la fonction publique. Les partis de l’opposition ont vivement dénoncé la position du gouvernement.

 

« Kyoto est essentiellement un complot socialiste qui vise à soutirer des fonds aux pays les plus riches » (Stephen Harper – Toronto Star, 30 janvier 2007)

 

Depuis l’annonce des compressions budgétaires et des quelque 19 000 pertes d’emplois qui les accompagnent, le gouvernement fédéral a refusé de donner des détails, prétextant les limites imposées par les conventions collectives. Il faut toutefois savoir que depuis la veille de la fête du Canada, les visites en soirée de l’édifice du Centre sont abolies. Il s’agit du complexe qui abrite certaines des principales activités du gouvernement du Canada. Lors de l’achalandage touristique estival, les visites guidées de l’édifice du Centre prendront donc fin trois heures plus tôt; elles débuteront à 9 h et se termineront à 16 h 30. Une porte-parole de la Bibliothèque du Parlement confirme que l’accès en soirée sera retiré de l’horaire en raison des compressions budgétaires décrétées par le gouvernement. Le gouvernement a néanmoins lancé un appel d’offres pour l’aménagement du nouveau centre d’accueil. La valeur du contrat s’élève à 48,9 millions de dollars. Cherchez l’erreur.

 

« La question est simple : est-ce que les Québécoises et Québécois forment une nation au sein d’un Canada uni ? La réponse est oui. Est-ce que les Québécoises et Québécois forment une nation indépendante du Canada ? La réponse est non, et elle sera toujours non » (Stephen Harper)

 

D’après le sondage de l’institut Ipsos Reid, pour le compte des journaux du groupe Postmedia News et de la chaîne Global, 49% des Canadiens vivant hors-Québec estiment que « ce ne serait pas un drame si le Québec se séparait du Canada » et resteraient indifférents en cas de scission du pays. « Je pense que les gens en ont eu assez de ce débat, le pays a pris une autre direction », a commenté le président de l’institut Ipsos Reid, Darrell Bricker, ajoutant que le Québec avait perdu de son ascendant politique et économique au sein de la fédération dans la foulée de la montée en puissance des provinces de l’ouest comme l’Alberta (Source : La Presse

 

Symbole de l’Expo 67, la Biosphère, qui était depuis 1995 un lieu dévoué à l’action et à l’éducation environnementales, passe dans le tordeur de la nouvelle vague de compressions

 

À Pêches et Océans Canada, près de 429 biologistes, chimistes et autres scientifiques ont reçu, mercredi, un avis de poste excédentaire. Certains travaillent pour le Experimental Lakes Area, dans le nord-ouest de l’Ontario, qui doit fermer à la suite des compressions budgétaires. Ce centre est reconnu au niveau international pour ses recherches, notamment sur les pluies acides, les changements climatiques et la pisciculture. Près de 4000 membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) ont appris que leur poste est menacé, comme 1200 de leurs collègues affiliés à l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), qui représente une bonne partie des scientifiques employés par le gouvernement fédéral.

 

Il est plus important de fermer la Biosphère du Québec qui a un rôle d’éducation et d’information que de limiter la pollution des sables bitumineux d’Alberta

 

En mars 2012, la revue scientifique internationale Nature demandait au gouvernement de Stephen Harper de permettre à ses scientifiques de parler librement aux médias, dans l’intérêt de la libre circulation de l’information scientifique.

 

Pour les 625 spécialistes des sciences biologiques et environnementales, dans une lettre adressée au Premier ministre du Canada, « la destruction d’habitats représente la première cause du déclin des espèces, ce qui est un fait reconnu par tous les écologistes et scientifiques du monde entier. La Loi sur les pêches a toujours été un outil essentiel à la protection des habitats pour les poissons ainsi que pour l’industrie des pêches qu’ils supportent au Canada. Il ne fait aucun doute que l’affaiblissement de la protection des habitats projetterait une image irresponsable du Canada sur la scène internationale »

Que puis-je faire?
Rien mon ami

 

Selon la revue Nature, dans son éditorial de mars 2012, « depuis que le Parti conservateur du premier ministre Stephen Harper a conquis le pouvoir en 2006, il y a eu un resserrement progressif du protocole médiatique pour les scientifiques fédéraux et les autres employés du gouvernement, lit-on en éditorial. Les chercheurs qui, jadis, se seraient sentis à l’aise de répondre librement et rapidement à des journalistes sont désormais tenus de diriger les demandes d’entrevues à un bureau des relations médiatiques, qui exige des questions écrites à l’avance, et qui pourrait ne pas permettre aux scientifiques de parler »

 

L’éditorial de l’hebdomadaire américain Nature affirme qu’il est temps pour le gouvernement conservateur « libérer les scientifiques ». Il note que le Canada et les États-Unis ont inversé leur rôle depuis 2006, Washington ayant adopté des pratiques plus ouvertes depuis la fin de l’ère George W. Bush alors qu’Ottawa fait le chemin inverse.

 

Pour Kumi Naidoo, directeur général de Greenpeace International, avec l’échec de Rio+20, dont le Canada est un des grands artisans de cet échec, cela revient à dire qu’« on remet en ordre les fauteuils sur le pont du Titanic alors qu’il est en train de sombrer »

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Biosphère de Montréal qui se consacre à la biodiversité, voici quelques liens :

Biosphère

Les Beautés de Montréal – juin 2009

Les Beautés de Montréal – septembre 2011





Élections au Québec

26 06 2012

Des élections au Québec s’imposent. Le peuple doit s’exprimer, au-delà de son ras-le-bol général, par les urnes (Photo Wikipedia)

La population doit répudier l’actuel gouvernement qui a atteint un sommet dans la corruption, dans ses relations troubles avec la mafia, qui n’entend plus la voix de la population et qui s’est éloigné de sa base électorale (Photo Wikipedia)

Une pensée stagnante, mais un idéal à atteindre, la liberté et l’indépendance du Québec

Appuyer le gouvernement dans la répression des étudiants et des étudiantes n’a pas été la meilleure décision de François Legault

Impétueux, fougueux, a-t-il l’étoffe d’un premier ministre et pourrait-il changer le Québec? Amir Khadir, un cas intéressant





Manifestation du 22 juin 2012 : l’ardeur ne s’estompe pas

23 06 2012

20 000 personnes? 25 000 ? 50 000 ? Qu’importe. L’ardeur ne s’estompe pas


 

La voix populaire s’élève et n’entend plus se taire sous la menace


 

Le gouvernement de Jean Charest se croit au-dessus du mouvement populaire


 

Et le peuple est là pour lui rappeler qu’il n’en est rien


 

Le pouvoir politique ne se résume pas à brandir la menace policière


 

La faiblesse du gouvernement de Jean Charest se résume à refuser de négocier et à adopter un comportement de despote. La corruption de ce gouvernement a atteint des sommets que rejette le peuple du Québec


 

Par son refus de négocier avec les étudiants, le gouvernement de Jean Charest a délibérément semé la discorde et tenter de diviser le peuple pour mieux régner et pour mieux faire oublier son triste bilan empoisonné par la corruption


 

Le 22 juin les étudiants et les étudiantes, accompagnés par une population déterminée, ont montré que la lutte se poursuivait et que la volonté n’était pas entamée


 

De partout le message concorde : ce gouvernement est corrompu et il doit partir


 

Le peuple du Québec ne veut plus s’incliner et taire la révolte qui gronde par suite de l’incompétence de ce gouvernement qui n’entend plus sa voix


 

Et en ce 24 juin le peuple redira la confiance qui l’anime de voir un jour le Québec devenir un pays


 

Les photos sont protégées par le droit d’auteur. Toute reproduction en tout ou en partie nécessite l’autorisation expresse de l’auteur. Je désire remercier Pierre Houle pour sa générosité et pour la confiance qu’il m’accorde en autorisant la publication de ses photos.
 








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.