Humour mondain ! (suite)

2 02 2007

Berluconi et Veronica

Sylvio Berlusconi s’est vu reprocher, par son épouse, Veronica, un écart de conduite public par l’entremise d’un grand quotidien italien, La Repubblica. Madame a manifesté son humeur à son indiscipliné de mari en première page d’un quotidien rival ! Madame n’entend pas à rire lorsque monsieur, lors de certaines mondanités, flirte avec une députée de son parti, jolie de surcroît. Un matin, l’Italie toute entière a découvert à la une du quotidien La Repubblica une lettre de la deuxième épouse de Silvio Berlusconi se disant «blessée» dans sa «dignité» par les frasques de son mari largement rapportées dans la presse après une soirée de gala le 26 janvier. Silvio Berlusconi, coutumier des dérapages verbaux en tout genre, s’est laissé aller, à la fin de cette soirée de gala, à déclarer à Mara Carfagna, députée du parti qu’il a fondé : « Avec vous, j’irais n’importe où, même sur une île déserte ». Ensuite il a lancé à la cantonade : « Si je n’étais pas déjà marié, je l’épouserais tout de suite ».

La réplique fut cinglante. Sur une page entière de La Repubblica, son épouse, Veronica, lui demande rien de moins que des excuses publiques : « À mon mari et à l’homme public, je demande donc des excuses publiques, car je n’en ai pas reçu en privé… », écrit Veronica Berlusconi. « Ce sont des déclarations que j’interprète comme blessant ma dignité (…) et qui, compte tenu de l’âge, du contexte familial et du rôle politique et social (de mon mari, ndlr) ne peuvent être réduites à de simples plaisanteries ».

La réponse du mari pris-en-flagrant-délit fut immédiate : « Ta dignité n’a rien à voir avec tout cela, c’est un bien précieux que je garde dans mon cœur même quand mes lèvres profèrent des blagues irréfléchies. Mais crois-moi, des propositions de mariage, non, je n’en ai jamais fait à personne d’autre qu’à toi. Je te prie donc de m’excuser et de prendre ce témoignage public de mon orgueil qui cède à ta colère, comme un acte d’amour. » L’Amérique s’est fort bien amusée de ce nouvel épisode dans la vie de Sylvio Berlusconi, incorrigible séducteur ! La comparaison ne s’est pas faite attendre avec l’épisode d’Hillary et Bill.

________________________________

 

 

Publicités

Actions

Information

One response

2 02 2007
Nicolas Tremblay

J’adore les Italiennes amoureuses, belles et en colère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :