Des soldats britanniques de moins de dix-huit ans en Irak

4 02 2007

 

UK_irak

 

La Convention relative aux droits de l’enfant propose un protocole facultatif qui réaffirme que les droits des enfants doivent être spécialement protégés et qui demande à ce que la situation des enfants, sans distinction, soit sans cesse améliorée afin qu’ils puissent s’épanouir et être éduqués dans des conditions de paix et de sécurité. Ce protocole propose également que l’âge minimum de l’enrôlement éventuel d’un enfant dans les forces armées soit relevé. L’article premier du protocole facultatif prévoit donc que les États Parties prennent toutes les mesures possibles pour veiller à ce que les membres de leurs forces armées qui n’ont pas atteint l’âge de 18 ans ne participent pas directement aux hostilités. L’article deuxième prévoit de plus que les États Parties veillent à ce que les personnes n’ayant pas atteint l’âge de 18 ans ne fassent pas l’objet d’un enrôlement obligatoire dans leurs forces armées.

Selon la BBC et Radio-Canada, le ministre britannique de la Défense, Adam Ingram, dans une réponse écrite à la porte-parole libérale démocrate en matière d’éducation, Sarah Teather, a admis que des soldats britanniques âgés de moins de 18 ans ont été envoyés en Irak. 15 adolescents de 17 ans, dont au plus quatre filles, ont été envoyés en Irak entre 2003 et 2005.

La parlementaire Sarah Teather a déclaré que le gouvernement s’est rendu coupable d’une « faute inexcusable ». Elle a ajouté qu’il est « absolument impossible que des gens si jeunes soient mentalement ou émotionnellement préparés à affronter l’effusion de sang aussi importante qu’on la voit en Irak ».

La Vieille Albion est-elle le seul pays des forces d’occupation en Irak à avoir ainsi enrôlé des soldats de moins de 18 ans ?

Cette guerre, fondée sur le mensonge et sur les pires dénis des droits humains pratiqués au nom d’une sécurité nationale, pour justifier une stratégie de guerre et d’occupation, soulèvera le dégoût jusqu’à son dernier jour.

 

Séparateur

 

 

 

Publicités

Actions

Information

2 responses

4 02 2007
Posuto

Merci pour cette information glaçante.
Y aura-t-il des suites ? Je veux dire, après la dénonciation, quelles mesures peuvent être prises et par qui ? Et comment cela a-il pu se produire dans un cadre légal ? Et les USA ont-ils aussi leur lot de gamins sacrifiés au désert ? Nous avons un fils de 17 ans, comment l’imaginer une seconde le flingue à la main ?
Quel lobby international pourrait donc assigner devant le Tribunal Pénal International la Grande Bretagne pour cet acte inique ? Peut-on également alerter la Cour Européenne de Justice à Luxembourg ?
A bientôt,
Les Posuto

4 02 2007
amba TILL

On a déjà bcp parlé des enfants africains enrolés de force dans des combats sans gloire. On a même lu à ce sujet des détails scabreux.
Mais voilà que des pays dits modernes envoient leurs enfants mineurs se battre sur des terres qui leur sont étrangères. Je ne comprends plus ce monde glacial qui sabote ttes nos valeurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :