Le boulet libyen à la cheville du président Sarkozy

2 08 2007

En mars 2007, dans le cadre de la célébration du 30e anniversaire de la proclamation de la Jamahiriya (État des masses), Mouammar Kadhafi avait appelé les Libyens à se montrer vigilants parce que les « puissants de ce monde trament des complots ». Le 2 mars 1977, le gouvernement, les partis politiques, le parlement et le poste de président avaient été abolis. Le peuple pouvait dès lors réaliser son pouvoir par le biais des congrès populaires, des comités populaires et des syndicats. Mouammar Kadhafi n’a plus de fonction officielle. Il est simplement appelé leader de la révolution libyenne. Lors donc de ce 30e anniversaire, le leader a prévenu son peuple : « Vous devez rester prudents parce que vous vivez dans un pays où il y a du pétrole, d’immenses territoires et ressources naturelles, qu’ils veulent transformer en colonie ».

Comme l’écrit en éditorial Süddeutsche Zeitung : « En 1999, lorsque le dirigeant impulsif avait inventé ces reproches bizarres contre le personnel médical bulgare pour faire face à la vague de contamination au sida à l’hôpital de Bengasi, il voyait encore à l’œuvre partout dans le pays des « conspirateurs sionistes et occidentaux ». Mais aujourd’hui, Mouammar Kadhafi aimerait bien être traité d’égal à égal par cet occident « conspirateur ».

Quatre mois plus tard, Saïf Al-Islam Kadhafi, fils du leader libyen, révèle au quotidien Le Monde qu’un contrat d’armement passé par la France et une décision de justice en Grande Bretagne ont été déterminants dans la libération des infirmières et du médecin bulgares détenus par Tripoli. Dans le cas d’une décision de justice de la Grande Bretagne, il s’agirait en réalité d’autoriser le libyen, Abdel Basset Ali Al-Megrahi, à faire appel de sa condamnation à vie pour son implication dans l’attentat de Lockerbie (270 morts en 1988). Un rebondissement qui pourrait permettre après négociations l’extradition du détenu vers son pays d’origine. « Nous allons bientôt avoir un accord d’extradition avec le Royaume-Uni », a affirmé Saïf Al-Islam Kadhafi. Pour ensuite y être gracié ?, s’interroge Afrik.com.

Qui s’amuse le plus ? Kadhafi et ses fils en multipliant les déclarations incendiaires et en compromettant impunément Nicolas Sarkozy et la France, comme s’il s’agissait d’un jeu de cache-cache ?

Qui subit le plus ? Nicolas Sarkozy et la France qui doivent traîner le boulet libyen enchaîné à leurs chevilles, engagés qu’ils sont maintenant dans le tourbillon des affaires occultes ?

Selon Saïf Al-Islam Kadhafi : « Le cœur du sujet, entre Paris et Tripoli, est donc l’affaire militaire. En quoi consiste-t-elle? « D’abord, l’accord recouvre des exercices militaires conjoints, bien sûr. Puis, nous allons acheter à la France des missiles antichar Milan, à hauteur de 100 millions d’euros je pense. Ensuite, il y a un projet de manufacture d’armes, pour l’entretien et la production d’équipements militaires. Vous savez que c’est le premier accord de fournitures d’armes par un pays occidental à la Libye ? » Faut-il conclure des propos de Saïf Al-Islam Kadhafi que la désalinisation de l’eau de mer n’est pas la priorité pour la Libye qui met plutôt l’accent sur le réacteur nucléaire et l’envoi de spécialistes français pendant plusieurs années ? Le fils Kadhafi confirme en effet au « Monde » que cette installation « n’est pas essentielle pour la Libye ».

En 2004, l’embargo européen sur les ventes d’armes à la Libye était levé mais selon le fils Kadhafi : « un embargo non dit persistait contre mon pays. Les Allemands, surtout, étaient réticents pour des ventes d’armes. Mais avec les Français, nous avons été en négociations depuis longtemps. Nous avons demandé à Sarkozy d’accélérer les choses. Maintenant que le cas des infirmières est réglé, c’est une occasion en or qui survient ».

Situation embarrassante pour le président Sarkozy. Prié de dire s’il pouvait confirmer qu’un contrat d’armement entre Paris et Tripoli avait été conclu en échange de la libération des infirmières bulgares, Nicolas Sarkozy a répondu : « Non ». M. Sarkozy n’a fait aucun autre commentaire. Bernard Kouchner insiste, devant la presse, pour dire que le document signé lors de ce voyage n’était pas un « protocole », mais un simple « mémorandum d’engagement, un cadre éventuel » pour un « éventuel réacteur nucléaire ».

Le porte-parole du président, David Martinon, réaffirme que la libération des infirmières et du médecin bulgares n’a donné lieu à « aucune contrepartie ». Le ministère français des Affaires étrangères se refuse à tout commentaire mais précise toutefois que l’embargo sur les armes à destination de la Libye a été officiellement levé le 14 octobre 2004. Comme l’avaient préalablement indiqué Nicolas Sarkozy et José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, « la coopération avec la Libye a vocation à s’accélérer ».

Pour Greenpeace France : « Cet accord pose un énorme problème de prolifération nucléaire et se situe dans la droite ligne de la politique française d’exportation irresponsable de sa technologie nucléaire. […] Livrer du nucléaire civil à la Libye reviendrait à aider ce pays à accéder tôt ou tard à l’arme atomique ».

Sylvain Biville de RFI prévient qu’il est important de mettre un bémol aux déclarations du fils Kadhafi. En effet : « plusieurs fois, dans le passé, ce personnage influent, qui dirige la « Fondation Kadhafi pour la bienfaisance », a annoncé comme acquis des accords en cours de négociations. Lorsqu’il affirme au journal Le Monde que l’engagement de la France représente « le premier accord de fourniture d’armes à la Libye par un pays occidental », il oublie de rappeler que Tripoli a déjà acheté des hélicoptères de combat italiens et que les marchands de canons britanniques ont, eux aussi, une longueur d’avance sur les industriels français dans la prospection du marché libyen de la défense, particulièrement juteux au sortir de trente années d’embargo international. « Des représentants de Thalès et de la Sagem sont en Libye en ce moment même », déclare par ailleurs le fils du dirigeant libyen, en omettant de préciser que la présence des deux sociétés françaises d’armement n’a rien à voir avec les récents accords : elle est liée au contrat conclu l’année dernière pour l’entretien de douze Mirages F1, avions de combat achetés par la Libye dans les années 70, avant l’embargo international ».

Relativement au financement nécessaire au dédommagement des familles libyennes, le fils Kadhafi ajoute qu’aucun argent libyen n’a été versé aux familles des enfants morts du sida : « Ce que je peux dire, c’est que les Français ont arrangé le coup. Les Français ont trouvé l’argent pour les familles. Mais je ne sais pas où ils l’ont trouvé ». La commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, avait déclaré qu’il s’agissait de fonds libyens.

Autre révélation étonnante. Le général Kirtcho Kirov, chef du renseignement de la Bulgarie, déclare, dans un entretien publié dans un quotidien local, 24-Tchassa (24-Heures), relayé par Le Monde : « Le sort des praticiens bulgares n’était en fait qu’un grain de poussière dans l’œil d’un énorme ouragan où se croisent des intérêts gigantesques. Je savais que de grands contrats d’armes et de concessions [d’exploration de pétrole] seraient conclus ». Dès février 2007, à l’issue d’un entretien nocturne dans une villa viennoise avec Saïf Al-Islam, fils du numéro un libyen, dont la fondation caritative a joué un important rôle d’intermédiaire, le général Kirtcho Kirov « savait qu’une solution serait trouvée vers la fin juillet-début août ».

Le Canard Enchaîné y va également de ses révélations : « L’argent versé par le Qatar – 452 millions d’euros – a permis de résoudre une difficulté administrative. Mouammar Kadhafi souhaitait en effet que l’argent vienne de l’Union Européenne. Or à causes des lourdeurs européennes, la somme n’avait toujours pas été versée, six mois après l’accord de principe. L’émir du Qatar, Cheikh Hamad bin Jassem bin Jabr al Thani, aurait accepté de mettre la main au porte-monnaie après avoir reçu un coup de téléphone du président français et l’Union Européenne a promis qu’elle remboursera la somme ».

La semaine dernière, il convient de le rappeler, le Premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi avait déclaré que son pays avait remis un mémorandum à la Ligue arabe afin d’envisager une décision commune à l’encontre de Sofia, qui avait gracié les praticiens bulgares, et que Tripoli saisira l’Union africaine et l’Organisation de la conférence islamique (OCI). « Les détenus devaient être remis dès leur arrivée à un établissement pénitencier et non pas libérés de manière illégale », s’était indigné dans un même temps le chef de la diplomatie libyenne, Abdelrahman Chalgham. Il avait profité de l’occasion pour préciser que Nicolas Sarkozy avait lui aussi exprimé son « mécontentement » face à la méthode avec laquelle Sofia avait libéré les six praticiens. Le porte-parole des familles libyennes, Idriss Lagha, avait demandé au gouvernement libyen de saisir Interpol pour que les six praticiens soient de nouveau arrêtés.

Aujourd’hui, Seif el-Islam Kadhafi « dit avec une grande tranquillité qu’il n’a pas cru en la culpabilité des infirmières bulgares », note Le Monde : « la Libye a obtenu un « bon deal » dans une « histoire compliquée » où les infirmières « ont malheureusement servi de boucs émissaires ». En effet, selon le même personnage : « C’était une histoire compliquée. Une grande pagaille. Avec beaucoup de joueurs. Il a fallu satisfaire tous les joueurs ».

Beaucoup de déclarations. Surtout beaucoup de cynisme.

__________________________________________

Repvblicae traite également de cette question

__________________________________________

 

 

Publicités

Actions

Information

12 responses

2 08 2007
Françoise

« C’était une histoire compliquée… »

Et dont, à mon avis, on ne saura jamais tout.

Qui ment ? Qui dit vrai ?

Chacun essaie d’avoir le beau rôle, opinion publique exige. Mais aucun n’a eu un beau rôle dans cette affaire. Comme toujours les victimes ne sont que des pions sur un échiquier. Et les parties sont toujours faussées, puisque la tricherie est de mise.

En attendant quelle image cela donne-t-il de la France ? Même si ce que dit le fils de Kadhafi n’est pas la vérité, ou pas toute la vérité, cela laissera des traces. Mr Sarkosy a « joué un coup », il n’est pas sûr que ce sera un coup gagnant.

(Merci Pierre d’avoir mis le lien.)

2 08 2007
pierrechantelois

Françoise

Il est heureux, à propos du fils Kadhafi, que Sylvain Biville de RFI ait remis les pendules à l’heure. C’est la seule analyse, parmi plusieurs, qui a abordé les déclarations du fils Kadhafi sous cet angle.

PIerre R. Chantelois

2 08 2007
Mario Moreti

Qu’est ce qui diférencie le mammifère de l’être humain ?
Réponse : Le mammifère protége toujours ses petits.
Comment palier la « misère » selon De Gaulle, De Chateauvieux, Michel Debré (anciennement DE BRAY, mais la vilénie et l’opprobe, c’est mieux en un seul mot:-)))), Giscard d’Estaing….?
Khadafi a été le premier à mettre en place le programme pour les Droits Humains
http://blog.ifrance.com/whf-worldhumanfacilities
Nicolas sarkozy : Mettre en place quel plan? Vigi-pirates (la légalisation des Pirates par les Institutions) LE PLAN VIGI-DEPORTATION – commençait il y a longtemps et toujours en activité.
Instauré après la mort de Louis XVI, avec l’aide des Maitres Esclaves : De Chateauvieux 5ile de la Réunion, ex-Ile Bourbon) , Michel Debré… il a été instauré un sytème via les associations dites « caritatives » en particulier celles de Cluny qui permettent de faire « des enlévements d’enfants légalisés » et couverts par les compagnies d’assurance, quand la « misère » (soigneusement entretenu et créé par les mêmes salopards) est trop grande… Et, de déporter lesdits enfants comme « esclaves » dans les pays riches : actuellement Arabia Saoudite, Koweit…
C’est la brillante théorie de « la nécéssité des Etats, France Belge et Hollande) que nous expose les historiens « corrompus à l’ordre de Cluny devenu Opus Dei » : légitimer le traffic d’esclaves et cela suportés par une administration né-nazi qui protège ce systéme par un ensemble de Procé Dures appelés « PD » http://www.aphgreunion.free.fr/article%20BUMIDOM.htm
Le 23 Juillet 2005 au moment ou François Cros me percuté avec sa voiture, essayant de m’envoyer « ad Patres » était rendu le jugement de plus de 1600 enfants « déportés » avec l’aide de Michel Debré de 1962 … de la Réunion pour notre grand département : La Creuse (il fallait de la main d’oeuvre gratuite pour nos pauvres paysans:-) C’est donc une manne céleste qui est tombée dans les bottes de Blanche Neige et des Sept Nains…
http://www.temoignages.re/articles.php3?id_article=10079
Et comme il fallait assuré une « pérénité » et une « solution durable et finale » pour ces pauvres petits miséreux, une association caritative fut instaurée la France-Réunion-Monaco par la « Grace » de Grace de Monaco, mairraine de ladite association…
http://www.monaco-377.net/amade-monaco/12_madagascar.aspx

C’etait le temps ou Bruxelles brusselait… la laideur de ses Ambassades corrompus et de ses échangistes corrupteurs est impressionnante non? et, cela continue comme nous l’a confirmée hier Mme Françoise ALLARD (qui vit maintenant à Dakar et qui femme d’Ambassadeur a vécu une grande partie de sa vie 30 ans à Bruxelles au service de ces Dames et Massieurs « Les Maitres Esclaves » pour lesquels comme elle explique on devait impérativement dérouler le tapis rouge : couleur du sang des enfants sacrifiés!
Vous pouvez la contacter, elle est charmante et très énergique, elle continue de se battre, longtemps seule maintenant nous sommes tous avec vous Madame, et nous allons chasser ces salopards de la surface de notre planète! Tél : 003225425377 (Bruxelles) et 002218224005 (Dakar) Notons que cette Dame est Belge de naissance et elle a épousé il y a maintenant 40 ans un « Noir » qu’elle avait simplement rencontré dans le train… Comme quoi le hasard n’existe pas, car hier, elle s’est trouvée sur notre chemin alors que nous étions en grande discussion avec Roland Koeune sur le Pére René Préval qui fut élu Président de Haïti en toute démocratie (prétre comme moi de l’Eglise Catholique Chrétienne Libérale) « descendu en flêche » par les « Opus Dei Connection  » composé des USA, Vatican et France qui là voyaient une manne « enfantesque » leur échappée… Ah! misère, misère qui s’abat sur les pauvres gens, misère…et puis merde (paroles et chanson de notre bien aimé et ami Coluche) et la dénonciation de tout ces Forfaits de la France, la Belgique et la Hollande : http://blog.ifrance.com/crimesagainsthumnity et cela Khadafi Père & Fils le savent et ils ont simplement fait ressortir le côté obscure de la Force

2 08 2007
peace and love

vous dites « cynisme » ?? non plutôt réalisme !

2 08 2007
iceman

Je suis admiratif de vos capacités d’analyse de l’actualité, de synthèse et de la justesse de vos propos. Qu’il est bon d’avoir une vision extérieure à l’europe des évenements qui nous préoccupent.
Petit à petit, ce que je craignais sur M. Sarkozy arrive et ce n’est qu’encore un début.

2 08 2007
Françoise

« Les déclarations de Seif el-Islam Kadhafi sont cependant à prendre avec des pincettes. »

J’avais lu l’article et je reconnais qu’il est le seul à prendre du recul.

J’aurais écrit pour ma part : toutes les déclarations de tous les acteurs de cette affaire sont à prendre avec des pincettes.

Mais que l’on s’expose ainsi à des déclarations (vraies ou fausses) qui ridiculisent la France, comme l’a fait Mr Sarkosy en « paradant », c’est pour le moins une faute politique.

La diplomatie, quelque soit le but que l’on veut atteindre se doit d’être discrète, me semble-t-il. La diplomatie ce n’est pas vouloir être en vedette dans le journaux, à la télévision à tous prix.

2 08 2007
pierrechantelois

@ toutes et tous

Merci de vos commentaires.

Pierre R.

2 08 2007
peace and love

un post dit « La diplomatie, quelque soit le but que l’on veut atteindre se doit d’être discrète, »

Ha bon toujours, de manière définitive, sans possibilité de changer, d’évoluer ??? non c’est comme cela et pas autrement….bravo pour l’ouverture d’esprit,…vous ètes bien representatif du conflit sclerosant qui existe en france entre la limite et l’infini !

« La diplomatie ce n’est pas vouloir être en vedette dans le journaux, à la télévision à tous prix. » ….si vous saviez ..!

2 08 2007
Gilles

En plus de manier l’orthographe, la ponctuation et la typographie de manière très approximative, le courageux anonyme (« peace and love »), plus haut, confond l’ouverture d’esprit avec les réactions épidermiques. La diplomatie, il ne connaît pas, c’est le cas de le dire. De plus, il est naïf, s’il pense que ce qu’on entend à la télévision possède la moindre importance, dans les rapports de force entre les états.

2 08 2007
Françoise

@ peace and love,

« un post dit » :
Mais non, c’est Françoise.

« vous ètes bien representatif du conflit sclerosant qui existe en france entre la limite et l’infini ! » : 

Magnifique phrase ! Et… ça veut dire ?

« ….si vous saviez ..! » : 

Oui, j’aimerai bien savoir.

3 08 2007
lamauragne

Bonjour à toutes et à tous.
Permettez-moi, en complément de tout ce qui est écrit ci-dessus, d’y rajouter mon grain de sel en reproduisant ci-dessous une note de ma part sur mon propre bloc-notes.
Bonne lecture…

jf.
03 août 2007
La Libye toujours et encore
On peut dire tout ce qu’on veut….

Mais je constate que ceux qui reprochaient,y compris ici, à ceux qui, comme moi émettaient quelques réserves sur le rôle joué par la France (pour ne pas dire Mme Sarkozy) dans l’affaire libyenne, deviennent de plus en plus discrets au fil des révélations qui se succèdent.

Et il y en a une qui ne fait pas encore de vagues, mais j’espère bien que çà va venir !

Il est quasiment avéré que Mme Sarkozy et son tuteur Mr Guéant ont été parfaitement informés SUR PLACE que les infirmières et le docteur ne pourraient quitter la Libye qu’en signant un engagement de renoncer à poursuivre en justice l’Etat Libyen.

Certes, cet engagement ne vaut sans doute guère plus que le papier sur lequel il est inscrit.

Mais je trouve que les “représentants” de la patrie des Droits de l’Homme n’ont pas été dignes de celle-ci sur ce coup-là. Et le Président encore moins !!!!

Mme Sarkozy et Mr Guéant, de retour à Paris, après leur détour à Sofia, se sont bien gardés de parler de cet aspect misérable des choses.

Mr Sarkozy, qui ne pouvait ignorer cette “clause” méprisable , s’est tout de même précipité à Tripoli dès le lendemain. La rumeur veut même qu’au lieu d’engueuler Khadafi, c’est le Président Bulgare que Mr Sarkozy aurait tancé pour avoir gracié sur le champ les enfants du Pays.

Non seulement tout ceci n’est pas digne, mais çà tourne tout doucement au nauséabond !

http://www.lamauragne.blog.lemonde.fr

4 08 2007
pierrechantelois

lamauragne

Votre commentaire est intéressant. Il est particulièrement surprenant en effet que la France et l’Union européenne aient accepté d’être partie à l’entente entre les infirmières, le médecin et les autorités libyennes qui dénient les droits de ces dernières de réclamer justice pour les huit années d’enfer qu’elles ont vécues.

Pierre R. Chantelois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :