Tempus fugit ! Appropinquat Hora.

1 09 2007

Le temps fuit. Ton heure avance.

__________________________________________

 

Brèves réflexions sur le temps

 

Moi qui passe et qui meurs
Je vous contemple étoiles
La terre n’étreint plus l’enfant qu’elle a porté
Debout tout près des dieux
Dans la nuit aux cent voiles
Je goûte en vous voyant ma part d’éternité.

(Ptolémée)

 

__________________________________________

 

 

Qu’est-ce donc que le temps ? Si personne ne m’interroge, je le sais ; si je veux répondre à cette demande, je l’ignore.

(Saint-Augustin, Confessions, Livre onzième, Chapitre XIV)

__________________________________________

 

 

Nous savons que, n’être plus ce qu’on était, qu’être ce qu’on n’était pas, c’est là naître et mourir.

(Saint-Augustin, Confessions, Livre onzième, CHAPITRE VII)

__________________________________________

 

 

Le présent est sans étendue. Où donc est le temps que nous puissions appeler long? Est-ce l’avenir! Non: car il ne peut être long sans être. Nous disons donc: Il sera long. Mais quand le sera-t-il? Non sans doute tant qu’il sera avenir, n’étant pas encore, pour être long. Que s’il ne doit être long qu’au moment où, de futur, il commencera d’être ce qu’il n’est pas encore, c’est-à-dire présent, ayant un être, et de quoi être long, n’oublions pas que le présent nous a crié à haute voix : Non, je ne saurais être long.

(Saint-Augustin, Confessions, Livre onzième, Chapitre XV)

__________________________________________

 

 

« Un jour devant le Seigneur est comme mille ans et mille ans comme un jour ».
(Apôtre Pierre, Seconde lettre (3:8-10)

__________________________________________

 

 

Le Temps ne surprend pas le sage ;
Mais du Temps le sage se rit,
Car lui seul en connaît l’usage ;
Des plaisirs que Dieu nous offrit,
Il sait embellir l’existence ;
Il sait sourire à l’espérance,
Quand l’espérance lui sourit.

(Gérard de NERVAL – Recueil : Poésies de jeunesse (1808-1855))

__________________________________________

 

 

Aspiciendo senescis, cogita finem

(A me regarder tu vieillis, pense à la fin).

__________________________________________

 

[swf width= »425 and 335″ height= »425 and 335″]http://www.dailymotion.com/swf/56tcfnt0jDDQGbZ5h[/swf]

 

__________________________________________

 

Bon Week-End

 

 

Publicités

Actions

Information

4 responses

1 09 2007
Cowboy

Le weekend devrait être bon, merci, d’autant plus que ces qq pensées aideront à le nourrir. Belle émotion personnelle de retrouver le « Lamentu di Ghjesu », mon morceau préféré (avec Sumiglia) du groupe A Filetta, découvert à l’Île Rousse en Corse au début des années 90. Le groupe n’était pas encore célèbre mais je me souviens d’un concert au monastère de Corbara. Moment I-NOU-BLI-ABLE !
Bon weekend.

1 09 2007
Posuto

Et une citation de plus pour la route :
« Le Temps nous égare
Le Temps nous étreint
Le Temps nous est gare
Le Temps nous est train »
Jacques Prévert
(elle est facile à retenir, c’est pour ça que je la sais !)
Kiki

1 09 2007
Cowboy

Ne vous moquez pas du temps qui passe, insouciante Kiki, sinon : « Gare ! »
Le temps est en train… Prochain arrêt : le miroir de la salle de bains ! Hé, hé (rire qui se veut sardonique)

2 09 2007
pierrechantelois

Kiki et Cowboy

Un temps d’arrêt. J’en sentais le besoin. Je crois qu’il faudrait s’imposer plus souvent ces moments de douce farniente où réfléchir sur le temps nous transporte au-delà du présent. Merci pour ces bons mots.

Pierre R. Chantelois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :