Le pistolet Taser pour une question sur la destitution de George W. Bush, devant le Sénateur Kerry

19 09 2007

Cela vient de se passer ce lundi 17 septembre. Andrew Meyer, 21 ans, est étudiant à l’Université de la Floride du Sud. Il assiste à une conférence du sénateur démocrate John Kerry. Après avoir posé questions après questions, il se fait avertir que sa période est écoulée. Andrew insiste pour obtenir deux réponses du Sénateur John Kerry : pourquoi il n’a pas contesté les résultats des élections américaines de 2004 et pourquoi il n’a pas participé au mouvement de destitution du président George W. Bush.

L’animateur de la rencontre, Steve Orlando, somme Andrew Meyer de se taire et son micro est fermé. Andrew poursuit la discussion en haussant le ton et en insistant pour avoir des réponses. Une altercation s’ensuit avec les forces de l’ordre. Ces dernières tentent de le contrôler pour finalement tenter de lui parler les menottes. Le jeune étudiant crie à l’aide. Personne ne bouge pour le sortir de ce mauvais pas. Devant son impuissance à contrôler Andrew Meyer, la police utilise le pistolet Taser pour le mettre en état d’arrestation.

Le pistolet Taser est utilisé par près de 10 000 corps policiers et établissements pénitentiaires au Canada et aux États-Unis, dont notamment la Gendarmerie royale du Canada. Le pistolet Taser libère une onde de 2 milliampères pour 50 000 volts. Cette onde électronique bloque le système nerveux. Pourtant, Andrew Meyer, à l’exception de son agitation, n’était pas armé.

Pour lire l’histoire complète, rendez-vous sur cette page du Miami Herald ou sur cette page. Pour ceux qui veulent développer davantage leur opinion sur la question peuvent consulter le forum de Huffington Post. Et la réponse du sénateur John Kerry.

Voici la vidéo les événements ainsi qu’une autre – sous un angle différent – que vous pouvez consulter sur cette page.

 

Publicités

Actions

Information

6 responses

19 09 2007
Françoise

J’avais lu un article sur un cas semblable. Cela se passait dans une université américaine. Un étudiant avait été pris à parti par des policiers (je ne sais plus pour quelle raison, désolée, mais la raison n’était absolument du ressort d’une intervention policière), d’autres étudiants ont tenté de le secourir mais ont été menacés et refoulés. Le jeune homme, si je me souviens bien, a eu ensuite, un problème cardiaque.

La police française utilise des Taser X26 :

En France, la police l’a utilisé à titre expérimental sur environ 130 prévenus en 2005. Le ministère de l’intérieur français refuse à ce jour de communiquer le rapport de cette expérience. Le 19 juin 2006 le ministère de l’intérieur français a lancé un appel d’offres pour l’équipement de la police nationale et de la gendarmerie nationale

« TASER France avait demandé en juin 2004, puis le 23 novembre 2005 le classement du TASER en 4e catégorie afin de mettre en conformité la réglementation de son produit en accord avec ses pratiques restrictives. La commission nationale de classement des armes ayant en commission plénière entendu les arguments de la société TASER France a décidé en janvier 2006 de classer le TASER X26.

En France une instruction du 9 janvier 2006 définit les modalités d’utilisation de ce pistolet par les policiers. Il « déconseille fortement » son usage notamment dans certains cas (« personnes cardiaques, femmes enceintes, influence de stupéfiants, imprégnation de liquides inflammables… », et en proscrit formellement l’usage sur le conducteur d’un véhicule automobile en mouvement. La commission nationale de la déontologie de la sécurité a dénoncé dans son rapport 2006 des abus liés à l’usage de ce pistolet dans des cas non justifiés et s’interroge sur la possibilité pour les policiers intervenant dans le feu de l’action de déceler au premier contact des contre-indications permettant « de conserver le caractère a priori non létal de cette arme. »
(À : « Pistolet à impulsion électrique » – Wikipédia).

(Précision : Mr Sarkozy était ministre de l’Intérieur — pour la deuxième fois — de 2005 à 2007).

19 09 2007
pierrechantelois

Françoise

Effectivement, cette arme est remise en question dans la population mais la compagnie développe au contraire une arme de point encore plus perfectionnée. Avouons que le sénateur Kerry avait de quoi être gêné par les événements.

Pierre R. Chantelois

19 09 2007
Françoise

Tirera-t-on bientôt à balles réelles sur les gens qui oseront protester ?

Je suis d’accord avec vous pour Mr Kerry, mais que n’a-t-il répondu plus tôt ?

19 09 2007
Posuto

Bouhou.
C’est incroyable que ce dangereux malfaiteur n’ait pas été dépisté génétiquement.
Et les gens autour qui restent assis ? (alors, qu’à priori, ils ont remarqué que… ben que rien)
Kiki
PS, je préférais la photo du singe et du pigeon, mais bon, si vous la passez tous les jours, elle perdra de sa valeur…

19 09 2007
pierrechantelois

Kiki

Ouais, c’est vrai que la photo du petit macaque avec le pigeon est tellement plus poétique. Ce qui m’effraie par contre c’est cette radicalisation aux États-Unis. Est-ce que cela changera après les prochaines élections de 2008 ? J’en doute. Il faudra s’y faire.

Pierre R.

19 09 2007
Posuto

Je viens d’entendre à la radio que cette vidéo ou une de ses soeurs avait été vue je ne sait combien de fois, puisque beaucoup des participants à cette conférence ont filmé avec leur portable. Du coup, je me demande si le fait de filmer les a empêché de s’interposer ? ou donné un bon alibi pour ne pas le faire ?…La nature humaine est parfois étrange.
Kiki

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :