Rien n’est gratuit. Même pas le droit à la liberté.

13 01 2008

Canada

Les larmes aux yeux, Mme Montes Gonzalez a remercié du fond du cœur les autorités canadiennes pour ce sursis de dernière minute. « Évidemment, je suis encore inquiète parce que la décision n’est pas finale, a-t-elle confié par la voix d’une interprète. Mais je ne peux m’empêcher d’être emballée puisque nous aurons une nouvelle chance de faire valoir nos arguments. C’est de très bon augure », a déclaré madame Gonzalez. Le gouvernement fédéral a décrété hier que Juena Manuela Montes Gonzalez et ses trois petits-enfants pourront rester au pays pendant au moins deux ans, jusqu’à ce que les autorités d’immigration revoient leur dossier.

La grand-mère avait fui la ville mexicaine d’Atizapan, en octobre 2005. Sa fille et son gendre avaient été assassinés par des narcotrafiquants. Après avoir été menacée à son tour, et ne faisant pas confiance aux policiers pour assurer sa protection, elle s’est établie au Canada avec ses trois petits-enfants, Eduardo, Renata et Javier Ceja Corona, respectivement âgés de 17, 11 et 6 ans.

Les avocats de la famille ont fait parvenir en novembre une lettre à la ministre fédérale de l’Immigration, Diane Finley. Ils ont aussi organisé une conférence de presse pour attirer l’attention du public sur leur cause. L’appel a été entendu : la grand-mère et les trois orphelins pourront rester au pays pour deux ans, moyennant des frais de 800 $ (Cyberpresse).

Rien n’est gratuit. Même pas le droit à la liberté.

____________________________

France

« Le côté triste d’une fête, c’est qu’elle va finir. Son côté ensoleillé, c’est qu’elle va recommencer l’année prochaine », écrit Cavanna dans libé. Le bon gouvernement, tel que voulu par son président, est en fête. Un départ est une pierre de plus dans l’édifice de l’immigration. Les quotas vont bon train. Oui mais après ? Voilà le beau côté des choses. On recommence. « J’ai demandé (au ministre de l’Immigration) Brice Hortefeux (…) d’aller jusqu’au bout d’une politique fondée sur des quotas. Cela fait trop longtemps qu’on en parle. Tout le monde sait que c’est la seule solution », déclarait solennellement le chef de l’État, mardi dernier.

Une dizaine de manifestants se sont rassemblées en fin de matinée, samedi 12 janvier, devant l’école primaire Makarenko, où sont scolarisés les deux enfants de 10 ans et 5 ans de Nakezu Sebowa, mère sans papiers menacée d’expulsion, originaire de la République démocratique du Congo. Les manifestants se sont ensuite rendus en cortège à la mairie, derrière une banderole disant « des enseignants, des parents en colère. Rendez leur mère à nos enfants ». Selon Jeanne Zerner, représentante des parents d’élèves FCPE de l’école Makarenko, ils ont été rejoints par des membres de l’équipe municipale sur le parvis de la mairie. Le maire (PCF) Pierre Gosnat leur a apporté son soutien.

« Une situation qui aurait dû être limpide est devenue kafkaïenne à cause de démarches qui ont traîné en longueur. C’est une histoire de paperasserie », s’est indignée Jeanne Zerner. Nakezu Sebowa, dont l’arrêté de reconduite à la frontière a été confirmé mercredi par le tribunal administratif de Melun, a été placée au centre de rétention de Plaisir dans les Yvelines, a indiqué l’élue FCPE. Cette mère de famille élevait seule son fils de 10 ans, et sa fille de 5 ans, scolarisés à Ivry depuis 2002. Elle avait déposé une demande de régularisation dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006 sur les parents sans papiers d’enfants scolarisés en France, qui a été rejetée. Les enfants ont été pris en charge par une tante depuis l’arrestation de leur mère le 4 janvier devant son domicile, ont précisé des parents d’élève (Liberation).

Histoire de paperasserie et de fonctionnaires. Encore une fois.

____________________________

 

Publicités

Actions

Information

31 responses

13 01 2008
Françoise

Bonjour Pierre,

Dans le dernier sondage paru en France, où on nous dit que 50% des Français n’ont pas été convaincus par la conférence de presse, je lis aussi que :

« Une majorité des sondés (53%) pense que « la mise en place de quotas pour l’immigration » est « une bonne chose » contre 38% qui sont contre. »

La « mauvaise propagande » de nos gouvernements qui fait des immigrés la source des tous nos maux « passe » bien. Je ne sais ce qu’il en est au Canada et au Québec. Pour la France « pays des Droits de l’Homme, cela est désolant.

13 01 2008
guy

Pierre

La mauvaise propagande n’y est pour rien… Sarko fut choisi par sa majorité pour celà précisement.

Ne pas accueillir toute la misére du monde… (c’est L.Jospin qui disait éxactement celà ). Le vourrions nous ??? Nous ne pourrions le faire.

C’est éxactement ce que veulent 53% de Français.

Une immigration plus intelligente avec au départ la maitrise du Français… minimum minimurum pour éssayer si possible de se faire une palce dans ce pays.

Que voulons nous faire ? entasser les gens sans emplois dans des HLM… avec des murs pour écrire dans toutes les langues… NO FUTURE

Bien sur que les cas par cas sont à traiter par l ‘administration, et avec humanité …

Ici ou au Canada … idem je crois.

En train de se durcir de l’autre coté de l’Atlantique il me semble.

13 01 2008
LE PANDA

Françoise bonjour,

voila ce que vous écrivez : “Une majorité des sondés (53%) pense que “la mise en place de quotas pour l’immigration” est “une bonne chose” contre 38% qui sont contre.”

La mise en place des quotas sur l’immigration en France ne pourra voir le jour de si tôt.

Pourquoi? C’est une évidence et le président en place ne peut s’en prendre qu’à sa politique d’immigration sélécetive promesse de campagne.

Le rapport demandé aux Sages et sur lequel s’appuie par allieurs Monsieur Atali ex conseiller de François Mitterrand indique clairement « le contraire » et qu’il faut laisser l’immigration suivre son cours en l’instant.

N. Sarkozy sera « obligé » de suivre cette ligne ou de « modifier » la Constitution Française, ce qu’il ne peut absolument pas faire.

Voila une constatation qui ne souffre aucun doute je puis vous l’assurer. Il faudra plus de souplesse d’autant plus que la France et le pays d’Europe avec le plus petit % d’immigrés: 5,6%.

Le Panda

Patrick Juan.

13 01 2008
LE PANDA

Guy bonjour,

voici ce que vous écrivez : La mauvaise propagande n’y est pour rien… Sarko fut choisi par sa majorité pour celà précisement.

Ne pas accueillir toute la misére du monde… (c’est L.Jospin qui disait éxactement celà). Le vourrions nous ??? Nous ne pourrions le faire. C’est éxactement ce que veulent 53% de Français.

N. Sarkozy n’a pas été choisi par sa majorité pour cela, sans l’aide des francs maçons et des U.S.A. Ainsi que de l’Angletterre le débat auraît été tout autre.

L. Jospin a été jeté par l’ensemble du peuple français pour cause de « nullité » dans divers domaines et ne posséde plus aucune crédibilté sauf celle que lui s’accorde.

Par ailleurs pour votre information ce ne sont point 53% des français qui ont votés pour N. Sarkozy, mais la différence est de taille 53% des votants.
Manque de civisme je vous l’accorde.

Pourquoi? La réponse est simple la gauche s’est défaite elle même et la piste était ouverte à la machine de guerre U.M.P. Dans la mesure où vous regardiez de plus proche vous constaterez que l’U.M.P. n’a toujours pas de président mais 2 secrétaires Générals à la botte de celui qui cumule toutes les fonctions par manque d’oppositon cohérente. Sans opposition aucune démocratie ne peut vivre et le pays des Drois de l’Homme je suis en accord avec l’article de Pierre donne une bien pâle image de ce que nous sommes en réalité.

Merci de vouloir méditer que nous avons non pas 1 mais plus de 10 raisons de mener à court ou moyen terme une révolution de la base du peuple vers le haut.

Il me semble que ce n’est qu’à ce prix que les nantis d’un collier en or comprendront que les vases débordent. C’est triste, mais cette image se retrouve dans l’ensemble de l’Occident par les puissances financiéres qu’il faudra faire taire d’une maniére ou d’une autre.

Le Panda

Patrick Juan.

13 01 2008
Françoise

@ Guy,

La France ne peut accueillir toute la misère du monde. Soit… Et justement elle ne l’accueille pas. Le nombre d’immigrés et d’immigrants est dérisoire par rapport à la population dans son ensemble.

Bien sûr qu’il y a eu de la propagande. Depuis des années qui montre-t-on du doigt ? Les immigrés, les « enfants d’immigrés » (qui soit dit en passant sont français s’ils sont nés en France, à condition qu’on ne les renvoie pas avant leur majorité). Qui « parque-t-on » dans les « quartiers » ? Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas de revenus suffisant pour habiter ailleurs la plupart du temps. Parce que la France n’a pas une politique pour le « petit peuple » et ce depuis des années. Parce qu’il serait parfaitement possible dans ce pays (comme dans bien d’autres), d’offrir une place et une vie digne à tous, français ou pas français, si l’argent (comme le dit si bien Patrick) n’était pas « confisqué » par quelques uns. Parce que désigner des « coupables » permet de s’exonérer de ses propres manquements. Je pense que si les Français approuvent cette politique — indigne à mon avis de notre pays — c’est bien justement parc que d’une manière ou d’une autre on leur a fait croire que les immigrés « prenaient leur place » dans les emplois, et « volait leur argent ». La France a accueilli bien des migrants avant et après les dernières guerres, elle les a parfaitement « assimilés », alors que les richesses du pays étaient moins grandes que maintenant.

@ Patrick,

Je sais quelles sont les propositions de Mr Attali. Je ne sais ce qu’il en sera. Lorsque j’ai parlé de quotas, j’aurais dû préciser que je parlais des quotas d’expulsions. Ceux-là sont « bien en place » et on met tout son zèle à les remplir.

13 01 2008
Françoise

Il semble que c’est Michel Rocard qui a parlé le premier de « toute la misère du monde » :

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. »

( Le3 décembre 1989 devant les militants de du Comité intermouvements auprès des évacués — CIMAD — selon Wikipédia ).

« mais elle doit en prendre fidèlement sa part » : cela ne change-t-il pas quelque peu le sens que l’on donne généralement à cette phrase qui est trop souvent citée de façon incomplète ?

13 01 2008
LE PANDA

@Françoise,

alors là nous sommes en accord presque total mais…..

Par ailleurs j’ai recherché et c’est bien Michel Rocard qui a le 1er employé cette phrase reprise ensuite par L. Jospin.

Ce qui n’empêche pas M.Rocard d’avoir trahi les siens à nouveau.(P.S)

Les propositions de Mr Attali sont une « pierre » de taille dans le jardin du nain et de Brice Hortefeux à ne pas s’y tromper.

Il va y avoir une régularisation c’est certain… massive c’est un autre combat, oui on a parqué les étrangers dans des cités c’est une réalité sans conteste.

Françoise je pense que nous allons peut-être faire copain-copains votre réponse à Guy est tout à fait dans la lignée de ce que je pense.

Toutefois le droit du sol ne peut avoir de mesure rétroactive et tous les étrangers né (e)s sur le territoire des Droits de l’homme sont Français !!!

N. Sarkozy a attiré à lui l’électorat du F.N. par des promesses qu’il ne pourra tenir.

Les « illuminati » existent depuis 1776 et c’est cet empire financier de « pourris » qu’il faut combattre comme les patrons voyoux.

Qu’en pense notre Ami Pierre ou dort-il (sourires) ?

Cordialement.

Le Panda.

Patrick Juan

13 01 2008
guy

Je n’ai pas envie de débattre sur les chiffres ; mais quelqu’un a bien fait de préciser 53% des votants… les autres ne comptent plus sur les « politiques » ont ils tort ou raison… pas à moi d’en juger.

Alors on pourrait dire que 53% de sondés favorables à une émmigration choisie et bien celà fait plus que 53% des votants etc etc…peu importe.

Ce que je sais c’est qu’il n’y a pas de gisement de travail pour tous…

Depuis l’arrivée de Sarko notre systeme « d’aide sociale » est innéxistant alors… le probleme est reglé plus personnes ne voudra prendre réfuge dans ce pays…

Tous le monde s’accorde pour dire que les chiffres du chomage sont supérieurs à 8 millions alors j’aimerai bien savoir ce que pourrait bien faire dans ce pays un nombre croissant d’émmigrés…si dérisoire soit il !

Et si nous nous occupions déja de la situation actuelle serait-ce une injure ?

Rendez vous dans quelques départements comme le 93 ou le 95 Connaissez vous la Courneuve ?

Il n’est pas question de montrer du doigt ! Pourquoi faut il que d’en se pays dés que l’on parle d’émmigration le synonime soit « vous montrez du doigt »…

Françoise parle de “parque-t-on” dans les “quartiers” ? Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas de revenus suffisant pour habiter ailleurs la plupart du temps mais chère Françoise dans ces mèmes quartiers du 95 et du 93 vivent également des non-émmigrés que dirent de ces gens alors ?

Que c’est triste et réducteur de penser que seuls les émmigrés « seraient parqués » stupéfiant… et les autres alors ? Ah oui ils ne sont pas émmigrants ils sont pauvres ou vieux.

Et tant pis si dans les campagnes les pauvres vieux se chauffent au bois et tuent une poule ou font leur potager pour survivre … on s’en moque d’ailleurs ces gens ne votent plus mais gardent la tete haute

la France a ces pauvres en « ville et à la campagne » et personne ne veut les regarder ; mais les émmigrants … ça c’est passionnant.

Moi je préfére le dicton « charité bien ordonnée commence par soi meme ». J’assume.

Bonne journée

13 01 2008
Françoise

@ Patrick,

« tous les étrangers né(e)s sur le territoire des Droits de l’homme sont Français ! »

Non, ce n’est pas « automatique ». Je le croyais moi aussi, et je ne sais plus pour quelle raison j’avais vérifié.

« L’acquisition de la nationalité française :

Depuis le 1er septembre 1998, date d’entrée en vigueur de la loi du 16 mars 1998 relative à la nationalité, qui a supprimé le régime de la manifestation de volonté institué par la loi du 22 juillet 1993, tout enfant né en France de parents étrangers acquiert la nationalité française à sa majorité si, à cette date, il a en France sa résidence et s’il a eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d’au moins cinq ans, depuis l’âge de onze ans. Une faculté de décliner la nationalité française dans les six mois qui précèdent sa majorité ou dans les douze mois qui la suivent, de même que l’acquisition anticipée par déclaration à partir de l’âge de seize ans, sous certaines conditions, sont également prévues. Enfin, la nationalité française peut être réclamée, sous certaines conditions, au nom de l’enfant mineur né en France de parents étrangers, à partir de l’âge de treize ans et avec son consentement personnel (article 21-11 du code civil ). » (Ministère des Affaires Étrangères)

Donc « on » peut « s’arranger » pour expulser les enfants nés en France de parents étrangers, avant qu’ils aient rempli ces conditions.

Pour ma part en ce qui concerne le PS, je le pense à l’agonie depuis Mr Mitterrand. Mr Rocard a trahi, et combien d’autres… Je n’en attend plus rien.

@ Guy,

Parmi les habitants des « quartiers » il n’y a pas que des immigrés, c’est certain. Et parmi les jeunes qui se révoltent, il n’y a pas que des enfants et petits enfants d’immigrés, c’est sûr également. Si j’ai mis l’accent sur les immigrés, c’est parce que cela est le sujet du billet de Pierre.

Bien sûr les médias font la part belle aux voitures brûlées etc., ce qui se passe dans les campagnes ne fera pas la Une, cela n’est pas assez spectaculaire. Je sais ce qu’il en est de la misère dans les campagnes. Je vis dans un gros village. Je ne suis pas, heureusement pour moi, dans le dénuement où sont bien d’autres. Mais je sais ce qu’il en est de compter chaque sou chaque jour. La vie qui augmente sans cesse, les maigres retraites qui diminuent en proportions, les difficultés pour se déplacer quand on ne peut avoir une voiture, ou pour les plus âgés qui ne peuvent pas conduire… Tout cela n’intéresse que ceux qui le vivent. Mais là n’était pas le sujet de départ.

Cependant cela est aussi la conséquence que ce que nous disions plus haut : les richesses de nos pays ne profitent qu’aux plus riches, et là est bien la pire des injustices.

13 01 2008
Pierre Chantelois

À toutes et tous

Désolé pour le retard à vous répondre. Six heures de décalage fait toute la différence. Et de toute façon, la France a toujours été en avance sur l’Amérique. Alors ?

Françoise

Dans tous les pays du monde, l’immigration n’est pas vu comme un enrichissement mais plutôt comme un appauvrissement. Pourtant, aux État-Unis, ils n’ont d’autre choix que de reconnaître que cette main-d’oeuvre immigrante sert l’économie car elle accomplit des tâches que peu voudrait se voir attribuer. Je reviendrai sur cette question dans ma conclusion.

Patrick

S’agissant des données statistiques sur l’élection du président, au-delà des chiffres, il a été légitimement élu. Nous n’y pouvons rien, sinon attendre. En contrepartie, puisqu’il s’agit d’une république, le groupe de Jacques Attali aurait pu s’attarder sur une meilleure redistribution des responsabilités de gestion du gouvernement, de haut en bas de la pyramide. Le « check and balance » voulus par les Sages de la Confération équilibre fort bien les pouvoirs. Laurent Joffrin, de Libération, qui a fait l’objet d’une raillerie lors de la dernière conférence de presse du président, avait raison de poser la question sur les grands pouvoirs que se donne de plus en plus le chef de l’État au détriment d’une répartition juste et équitable avec le gouvernement.

Guy

J’aime bien cette phrase de Michel A. Patin « La pauvreté pousse à l’émigration, la richesse invite à l’expatriation mais une fois arrivés nous sommes tous des immigrés ».

Qu’est-ce au fond que l’immigration ? De permettre à une personne, pour des raisons légitimes, de demander l’hospitalité à un pays d’accueil. Tant et aussi que l’immigration sera vue comme un appauvrissement en lieu et place d’un enrichissement, nous aurons des débats, dans tous les pays, sur des quotas, des expulsions et des iniquités. Les préjugés sont tenaces parmi les populations. Lorsque ces préjugés seront, en plus, alimentés par le discours politique, nous basculons vers une discrimination dangereuse. Le discours politique de Nicolas Sarkozy à cet égard est dangereux. Point.

Voilà mon opinion.

Conclusion

Au Canada, nous avons des problèmes d’immigration, comme j’ai voulu le montrer. Il faut cesser de pointer la France comme source de tous les problèmes. Sauf, Guy, sauf que le Canada évite de stigmatiser les immigrants, comme a tenté de le faire, plus récemment, la Suisse lors de sa dernière campagne électorale. La population pousse de hauts cris lorsque la police introduit, dans ses objectifs, des quotas de contraventions. Ce débat ici est maintes fois soulevé. Pourquoi n’en irait-il pas ainsi sur les quotas à l’immigration. Nous assistons aux dérapages que dénoncent quotidiennement nos médias.

Comprenez-moi bien. Je ne suis pas en faveur d’une politique tout azimut d’immigration. Mais n’y a-t-il pas lieu, dans les pays riches qui ont longtemps profité des pays pauvres, de partager un peu plus la richesse ?

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Evy

Je suis content que vous sachiez maintenant que la liberté n’est pas gratuite. Et sachez maintenant, cher collègue, que comme tout ce qui a de la valeur, son prix n’est pas toujours en argent. « Live free or die »

13 01 2008
Pierre Chantelois

Evy

Cher collègue. Comme vous dites si bien, le prix de la « liberté n’est pas toujours en argent ». C’est au prix de vies détruites et anéanties que se vit parfois la liberté. Et ce prix n’est en rien comparable aux 800 $ imposés par un gouvernement dont les surplus dépassent les milliards de dollars. Nous sommes au Canada confrontés à une droite conservatrice et religieuse, ne l’oublions surtout pas. Et dans leur grande sagesse, les Canadiennes et Canadiens ont élu cette droite en gouvernement minoritaire.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
guy

« sauf que le Canada évite de stigmatiser les immigrants », je sais bien Pierre.!! Bien sur.

C’est une question de mentalité, c’est également la façon « ergoteuse » dont ont « s’exprime » sur le vieux continent.

Le ‘je veux avoir raison » avec une pointe d’arrogance jamais bien loin.

(En politique mais aussi dans la vie quotidienne et… sur un blog).

la France n’est pas loin s’en faut le Canada Français mais ça je le rabache sans arret.

Sur la redistribution des richesses ? Bien sur qui oserait dire le contraire.

Mais il parrait que les caisses sont vides… et ça ce pourrait bien.

Moi je n’ai plus de sous à donner à l’état mes caisses sont vides aussi !!!.
Bonne journée

13 01 2008
Pierre Chantelois

Guy

Oui il s’agit de mentalité. Mais il s’agit aussi d’une droite conservatrice et religieuse à laquelle adhèrent certains gouvernements et avec lesquels je suis en parfait désaccord. Je n’approuve pas qu’un gouvernement, comme celui du Canada, impose des frais de 800 $ lorsque ses coffres regorgent de milliards de dollars. Entre vous et moi, et de manière fort humble, je vous soutiendrai que la vie humaine est autre chose que des arguments ergoteux. Je traite rarement de ces questions. Je les traite lorsqu’elles heurtent mes convictions.

Permettez-moi deux exemples sur la redistribution de la richesse. Vous connaissez sans doute le budget de guerre des États-Unis. Le président américain a mis son veto sur une loi qui aurait permis à des milliers d’enfants américains (notamment immigrants et noirs) d’avoir accès à des soins de santé. Budget trop élevé. Et les États-Unis sont le pays qui se montrent le moins généreux en terme d’immigration avec l’Irak. Oui oui. Avec l’Irak. La Suède, petit pays riche et bien nanti, a donné, de ce point de vue, une leçon à l’hyper-puissance. Deuxième exemple. Le Canada est également frileux avec ses quotas à l’entrée et non en termes d’expulsions. Ses coffres, encore une fois, regorgent de milliards de dollars (12 G $, exactement). Aucune place pour la répartition de la richesse ?

Il me faudrait étudier de plus près le budget de la France. Sur l’accueil, je veux bien croire qu’il est important d’en contrôler l’immigration. Mais, entre nous, sur des quotas d’expulsion, n’y a-t-il pas là une situation particulièrement odieuse qui dérive ?

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Evy

Et dans sa grande sagesse, le peuple sait qu’il y a des périodes de déficit et qu’il y a des période de surplus. Relire Joseph et le pharaon!

Et en plus quelque fois on préfère moins de liberté avec moins de sang. Relire le bon roi français Charles et les vikings!

13 01 2008
Pierre Chantelois

Evy

Et le peuple sait que, pour l’heure, les surplus budgétaires, dénoncés par les syndicats (horreur!), comme vous le savez fort bien, ne sont pas appliqués à accroître le bien-être de la population mais à payer une dette accumulée par l’incurie des gouvernements actuel et précédents. Mais voilà. Les syndicats ont la vilaine réputation d’être à gauche, n’est-ce pas ?

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Evy

Dans botre commentaire vous émettez deux hypothèses de droite:

1 que tout déficit est dû à l’incurie du gouvernement : relire Keynes. Le déficit est nécessaire à la relance et les surplus au ralentissement quand il y a surchauffe.

2 La gauche est dépensière, libérale dise la droite américaine. Or Tommy Douglas a installé la gauche en créant des surplus afin de libérer la Saskatchewan des trusts financiers

Voyez n’est pas toujours de gauche celui qui reproduit le gauchisme, cette maladie infantile du communisme disait Lénine

13 01 2008
Pierre Chantelois

Evy

N’est-ce pas ce même John Maynard Keynes qui écrivait : « Tous les hommes politiques appliquent sans le savoir les recommandations d’économistes souvent morts depuis longtemps et dont ils ignorent le nom » ?

Je ne suis pas spécialiste de Keynes mais je croyais que cet éminent économiste avait inscrit son analyse au niveau macroéconomique et qu’il raisonnait en termes d’emploi, de revenu, de dépenses, d’investissement et d’épargne. Ne sont-ce pas là des conditions d’une amélioration de la qualité de vie d’un peuple ? Est-ce que les déficits accumulés enrichissent un peuple ? Est-ce que les surplus accumulés doivent appauvrir ce même peuple ? Je sais bien. Raisonnement binaire.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Pierre Chantelois

Complément d’information

« La fonction de l’épargne est de rendre une certaine quantité de travail disponible pour la production des biens d’équipements, tels que maisons, usines, routes, machines. Mais si un surplus important de chômeurs est déjà disponible pour des emplois de ce genre, le fait d’épargner aura seulement pour conséquence d’ajouter à ce surplus et donc d’accroître le nombre de chômeurs. En outre, tout homme mis en chômage verra s’amenuiser son pouvoir d’achat et provoquera, à son tour, un chômage accru parmi les travailleurs qui auraient produit ce qu’il n’a pas les moyens d’acheter. Et c’est ainsi que la situation ne cesse d’empirer en un cercle vicieux ».

John Meynard Keynes – Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie (1936)

13 01 2008
guy

Pierre

Je sais que le Canada a des sous mais que S.Harper ne les lachent pas comme ça !!Il a eu beau jeu d’inviter les ministres des provinces à manger mais…. le menu Harper passe mal.Le Québec prendra t’il sa part ?

J’éspere que vous m’avez compris lorsque parlant d’ergoteux j’évoquais la classe politique en France qui, à droite comme à gauche, « ergotent » sur des statistiques… Que ce soit sur les chiffres du chomage ou sur l’immigration … pourtant et vous avez bien raison de le souligner il s’agit derriere celà de « personnes »….

Je suis d’accord

13 01 2008
LE PANDA

@Pierre,

Je réagis à double titre JE SUIS AVANT TOUT UN CITOYEN DU MONDE LIBRE.

Je pense et je constate que le Tiers-Monde a été vidé de ses principales ressources par des « états voleurs profiteurs » qui n’osent pas même reconnaitre que sans les bases de ce que certains traitent avec ignorance des « immigrés » beaucoup sont tombés pour défendre la Mêre Patrie de l’Occident ne pas l’admettre c’est ne pas être un ETRE HUMAIN.

Je ménerais ce type de combat jusqu’au bout de ma vie et contre qui que ce soit merci de le lire et de l’entendre.

Sans Union nous ne sommes RIEN.

Les syndicats n’ont pas la vilaine réputation d’êtres à GAUCHE ILS LE SONT ils leurs manquent d’êtres objectifs donc crédibles; c’est pour cela que le taux de personnes faisant partie d’un syndicat est passé de 41% en 1962 à 7% en 2006 en France.

Le second point QUE JE SOULEVE « être de gauche c’est un DEFAUT lorsque l’on défend la valeur humaine et non celle des partis? POUR MOI NON !!!

Voilà il y a des interventions que je ne comprends pas trés bien, je ne suis ni de gauche ni de droite je crois encore trés peu en la condition humaine à l’automne de ma vie et c’est lamentable.

La réalité reste que l’on part dans tous les sens pour des valeurs que nous déplorons alors que la seule action que nous possédions les uns et les autres sont nos bulletins de vote et nos ECRITS qui font encore bien du mal il faut,on se doit de CONTINUER.

Le Panda citoyen du monde et fier de le rester là où la justice manque donc la LIBERTE.

Patrick Juan désolé Pierre je ne pouvais me taire.

13 01 2008
Evy

Vous êtes l’incarnation de la sagesse et ne peut qu’espérer que vous dirigiez ce grans pays!

Salutations cher collègue

13 01 2008
Pierre Chantelois

Guy

Je vous rassure. Je n’ai vu aucune attaque dans votre commentaire. Au contraire. Je vous remercie de vos interventions toujours intéressantes.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Vos commentaires sur l’appauvrissement du tiers-monde sont intéressants. En effet, les pays du tiers-monde ont été, plus souvent qu’autrement, spoliés de leurs ressources naturelles, autant par leurs propres dictateurs, enrichis par les pays donateurs, que par ces derniers eux-mêmes.

S’agissant des syndicats, ils ont beaucoup de torts mais ont également des mérites. Dans un rapport de forces, je ne néglige pas le pouvoir des syndicats et leur capacité à faire bouger les gouvernements.

Le bulletin de vote, en démocratie, sera toujours un argument fort dans la mesure où il n’est pas trafiqué.

Je vous invite, mon cher Patrick, surtout à ne pas vous taire.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
Pierre Chantelois

Evy

L’occasion d’appliquer ma sagesse, comme vous le dites si bien, à la gestion d’un gouvernement ne s’est jamais présentée et elle ne m’est jamais venue à l’esprit. J’en aurais perdu toutes mes idées ! Je ne parle pas de mes illusions.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
LE PANDA

Pierre,

Je le dis plus fort mon constat sur place de la pauvreté du tiers-monde l’Occident en est totalement responsable, l’Ociddent a mis en place des dirigeants aussi corrompus qu’eux pour le souhait du pouvoir et l’appât des gains.

Depuis quand a t-on vu des loups se dévorer entre eux?

Même la Louve qui selon la légende sauva Romulus et Rémus serait morte en voyant ces 2 enfants finir par s’entretuer.

C’est ce que nous faisons, mon cher Pierre comme constat à moins que je ne me trompe ?

Tout est possible ce type d’article qui touche à la proximité de la vie des libertés par l’enfermement je me rebelle.

J’ignorais Pierre, que nous étions passés au vouvoiement ou c’est une question que je n’arrive à comprendre?

Merci pour cet article et à bientôt je l’espère.

Le Panda

Patrick Juan.

13 01 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Le vouvoiement est une pratique, chez moi, lorsqu’intervient un débat public, et le tutoiement, lorsque nous échangeons en privé. Difficile de modifier mes habitudes culturelles.

Oui nous partageons une certaine vision des pays en voie de développement. Mais je n’ai guère d’illusions. Nulle part, sur cette planète, nous trouverons un paradis. Je n’en ai plus l’espérance.

Pierre R. Chantelois

13 01 2008
LE PANDA

Pierre,

désolé j’aurai du le comprendre.

En dehors de cela il faut continuer à y croire.
Ne jamais baisser les bras, la solution sera dans un sens ou dans l’autre.

Le seul paradis à mes yeux et chacun respectueux des cultures des autres je garde une forme d’espoir dans le cas contraire je ne vois où se trouve la peine le droit de divilguer et de débattre entre les océans.

Il faut y croire ne serait ce que pour laisser une lumiére d’espoir à ceux qui pensent avoir tout perdu.

C’est là dedans que je puise mes forces, mon espoir pour les autres, alors que je suis athé.

La seule croyance qui me reste ce sont mes proches, mes ami(e)s et la souffrance que véhicule le monde me donne l’énergie de me battre avec la voie de la raison s’il fallait que ce soit autrement je le ferai pour la liberté.

A mes yeux il vaut mieux un être mort libre, qu’un vivant dans une cage et sans quoi pouvoir ne serait ce que survivre, « la vie est belle » ce film de souffrance reste un excellent moteur de sourires et de pleurs de VIE.

Suis-je un utopiste ou un fou? Je l’ignore mais je reste ce que je suis avec mes convictions quoi qu’il advienne un homme libre.

Le Panda

Patrick Juan.

13 01 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Sans être moralisateur, vous savez, comme moi, que nous pouvons vivre « enchaînés » de nos douleurs tout en étant libres. La contrainte physique équivaut parfois à la contrainte psychologique. Le harcèlement, par exemple, d’un personne, dans son milieu de travail, en fait une personne prisonnière d’un milieu qui lui est profondément hostile. J’ai dû, au cours de ma carrière, défendre quelques personnes aux prises avec cette situation dégradante. Voilà pourquoi je tente d’apporter des distinctions aux entraves de la liberté.

J’ai lu et relu les témoignages des deux prisonnières colombiennes. Quel courage. Quelle dignité. Elles dénoncent sobrement mais efficacement cette terrible situation qu’imposent à leurs prisonniers, femmes et hommes, les Forces armées révolutionnaires colombiennes. Il faut avoir vécu cette épouvantable situation pour la comprendre vraiment. Mais tout effort pour en saisir l’intensité de la douleur n’en est pas moins méritoire.

Nous ne pouvons supporter sur nos épaules la douleur du monde. À petits pas, de ma chaumière, je tente d’apporter ma petite pierre à l’édification de ce monde dont nous rêvons tous, sans illusions, sans faux espoirs, sans artifices. Je me suis donné ce plaisir d’écrire non pour être missionnaire d’une cause mais pour faire état d’une cause. C’est la distinction qui marque chacune de mes actions, dans cette retraite, que je vis paisiblement.

Pierre R. Chantelois

22 03 2008
Pierre Chantelois

Yllen

Rien ne me permet de conclure comme vous le faites puisque je n’ai aucune trace d’une quelconque expulsion par le Pierre Grosnat, maire d’Ivry-sur-Seine.

Pierre R. Chantelois

8 08 2010
Mejer

what the hell?
no one here feel sorry for those 3 kids and their grandma if you didn’t read that, the kids are orphans, their parents were murdered and u guys just care about other stuff??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :