« Durant un voyage spirituel, on est sensé aider les gens, pas les étiqueter » (Un Aîné)

2 02 2008

« Je ne suis pas ici pour les juger ni pour les critiquer à cause de ce qu’ils ont fait. Ce n’est pas mon rôle. Nous, les Indiens, ne sommes pas ainsi. Nous essayons d’aider et de guérir une personne, plutôt que de la regarder de travers pour l’erreur qu’elle a commise » (Un Aîné).

« Durant un voyage spirituel, on est sensé aider les gens, pas les étiqueter » (Un Aîné).

____________________________

Saskatchewan. La Saskatchewan fait face à un froid intense attisé par des vents vifs, faisant ressentir un mercure de 50 degrés Celsius sous zéro. Yellow Quill, 250 kilomètres à l’est de Saskatoon.

Mardi de la semaine dernière.

Sur la réserve amérindienne de Yellow Quill, à l’aube, Christopher Pauchay, 24 ans, frappe à la porte des voisins, à moitié inconscient, souffrant d’engelures et d’hypothermie. L’homme est immédiatement transporté à l’hôpital. Sa soeur, Bernita Pauchay, déclare au quotidien The Globe and Mail que Christopher avait beaucoup bu lundi soir. Au bout de huit heures, Christopher demande comment vont ses filles, déclenchant immédiatement des recherches. Christopher explique qu’il tentait d’amener les deux fillettes chez des parents, à 400 mètres de la maison familiale, parce qu’une des petites semblait malade. Les secouristes recherchent les fillettes. La GRC et une équipe de bénévoles retrouvent une petite fille, Kaydance, âgée de 3 ans, morte gelée. Le lendemain, la même équipe retrouve, non loin de la maison familiale, sa sœur, Santana, âgée d’un an, morte gelée également. Les deux enfants ont été retrouvées ne portant qu’une couche et un chandail léger, sous un mercure de 50 degrés Celsius sous zéro. Les policiers de la GRC croient que les fillettes et leur père ont quitté la maison ensemble. Selon l’agent Brad Keading, le père semblait en état d’ébriété. Les parents des deux fillettes vivaient séparés. Le père avait la garde légale des enfants.

C’est suivant la tradition autochtone que l’âme de Santana, un an, et celle de Kaydance, 3 ans, sont honorées. Les funérailles des deux fillettes ont lieu ce samedi. Les membres de la communauté espèrent que cet événement malheureux serve de signal d’alarme pour que l’on s’attaque une fois pour toutes au problème d’alcoolisme dans la réserve.

____________________________

« Dans les collectivités autochtones, l’alcool et l’abus de l’alcool sont tellement présents qu’il se commet beaucoup de crimes. Les gens voient ça toute leur vie, depuis l’enfance. Ça devient donc un mode de vie… Tout devient naturel, même la violence [sexuelle] et le manque de respect envers les femmes. Très souvent, on n’en parle pas à cause de la honte. Lorsqu’ils commencent à s’en tirer à bon compte, ils ne s’en préoccupent plus jusqu’à ce qu’ils se fassent prendre » (Un Aîné).

(Sources : Canoë, Cyberpresse, Presse canadienne, Radio-Canada)

____________________________

Publicités

Actions

Information

8 responses

2 02 2008
Françoise

Il semble qu’il y ait une grande désespérance dans ces « réserves indiennes ». Ne serait-ce pas justement parce que ce sont des « réserves » ?

2 02 2008
Charles

La déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones traite de la protection des peuples autochtones contre la discrimination et le génocide. Elle réaffirme leur droit à maintenir leurs traditions culturelles propres, et reconnaît leur droit à l’autodétermination, notamment l’accès sûr à leurs terres et aux ressources essentielles à leur survie et à leur bien-être.

Selon des estimations, 370 millions de personnes sont d’identité autochtone dans le monde. Le texte de la déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones a été élaboré par un groupe de travail de l’ancienne Commission des droits de l’homme des Nations unies, avec la participation d’organisations de populations autochtones. Ce texte a été adopté au mois de juin 2006, lors de la première session du nouveau Conseil des droits de l’homme par 30 voix pour, deux contre (Canada et Russie) et 11 abstentions, quatre États ne participant pas aux votes.

Le projet de déclaration est le produit de plus de dix années de négociations. Il a été présenté le mardi 28 novembre 2006 devant le troisième comité de l’Assemblée générale des Nations Unies. C’était une occasion unique d’adopter une déclaration vigoureuse des droits des peuples autochtones. L’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Bostwana et la Namibie ont mené avec succès une campagne pour empêcher l’adoption de ce projet de déclaration fondamental.

La première violence que l’on fait aux hommes c’est de leur refuser l’accès à leurs droits fondamentaux.

2 02 2008
guy

Pierre

Si j’ai mal compris, ce peuple autochtone vivait là depuis toujours avec ces coutumes; « la colonisation mais surtout le progrés et ces vices est passé par là laissant l’alcool et le tabac,et quelques maladies vénériennes peut ètre.

Le role des « ainés » perdure dans la tradition ce qui met encore plus en valeur l’aide qu’ils apportent à leurs semblables… et la phrase du haut devient formidable et belle. Ils gardent leurs coutumes…

Le Canada est rude et les colons ont laissés des tràces pas toujours glorieuses… je suis obligé de me souvenir aussi ici des milliers d’acadiens des Français des familles venues entre 1600 et 1700 puis chassés par les Anglais. Gageons que ce sont ceux ces derniers qui auront fait le plus de mal y compris au population autochtones du centre-nord-est. Leurs déscendants doivent aider ces gens là à se sortir de l’ornière. Et la province du Saskatchewan… doit assumer ses résponsabilités.

2 02 2008
Pierre Chantelois

Françoise

Dans les pays où des autochtones ont occupé les terres avant les blancs, ce qu’on appelle Les Premières Nations, des traités ont été signés jamais à l’avantage des peuples, premiers occupants. La modernisation, parmi ces peuples de tradition ancestrale de chasse et de pêche, a été dévastatrice. J’ai visité le grand Nord canadien et Shefferville, au Québec, pour constater que les gouvernements ont développé les territoires sans prendre en compte l’avis des Aïnés, qu’on tenait pour très négligeables dans la vie de ces peuples. Nous en constatons les résultats aujourd’hui : alcoolisme, drogue, criminalité, dépendances de toutes sortes.

Charles

J’avais également traité, sur Centpapiers, de cette autre résolution sur la Déclaration universelle des Droits des peuples indigènes aux Nations Unies où, encore une fois, le Canada s’y était distingué du reste du monde par son refus de reconnaître, pour des raisons spécieuses, ces droits.

Guy

Le Canada n’est ni pire ni meilleur que l’Australie et les États-Unis à l’égard des Peuples premiers. Il soigne d’abord ses intérêts économiques, puisque c’est de cela dont il s’agit, et regarde ensuite s’il y a place à la reconnaissance des torts causés à ces peuples.

Pierre R. Chantelois

2 02 2008
chantal serriere

Quelle terrible histoire!

Et dire que »La petite fille aux allumettes » semblait appartenir aux injustices du XIX° siècle!

2 02 2008
Pierre Chantelois

Chantal

Belle analogie. Si la littérature pouvait être réparatrice des moeurs de notre siècle, si elle en avait le pouvoir, que de drames on pourrait éviter. La littérature, écrivait Louis Aragon, est une affaire sérieuse pour un pays, elle est au bout du compte, son visage.

Pierre R. Chantelois

2 02 2008
Ardalia

Eh bien, Pierre, je n’ai pourtant plus la foi des premiers jours, mais cette histoire me donne juste envie de prier pour les petites filles mortes et pour leur père vivant, ou presque…

3 02 2008
Pierre Chantelois

Ardalia

Que faire d’autre ? Que faire d’autre ?

Pierre R. Chantelois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :