Et si Georges W. Bush acceptait de subir le test du « waterboarding » pour dépister ses mensonges?

12 02 2008

La photo qu’on en diffuse ne rend pas l’homme sympathique. Il correspond aux caractéristiques que nous nous faisons de certains « terroristes musulmans », ces hommes qui se réclament de l’Islam pour mener une « guerre sainte ». Mais voilà. Juge-t-on un homme à son seul faciès? Existe-t-il une justice pour ceux ou celles qui n’ont pas pour critère premier la beauté physique?

Six hommes, soupçonnés d’être directement liés aux attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, sont sur le point d’être inculpés aux États-Unis. Parmi eux, Khalid Cheikh Mohamed, le cerveau présumé des attentats. C’est la photo de ce dernier qui circule en priorité dans les médias et sur le Net. Cheikh Mohamed a été interrogé à Guantanamo. Arrêté au Pakistan en 2003, Khalid Cheikh Mohamed, privé des garanties judiciaires accordées aux civils et aux militaires, sera traduit devant l’un de ces « tribunaux militaires d’exception » de Guantanamo très critiqués de par le monde. Instaurés, il y a plus de six ans par le président Bush pour juger les prisonniers de la « guerre contre le terrorisme », invalidés par la Cour suprême mais rétablis par le Congrès, les « tribunaux militaires d’exception » sont si contestés qu’aucun réel procès n’a encore eu lieu.

D’autre part, l’administration américaine ayant reconnu avoir soumis Khaled Cheikh Mohammed à des techniques d’interrogatoires considérées par certains comme de la torture, la question se pose et doit être posée : quelle valeur juridique doit-on accorder à ces déclarations obtenues par cette simulation de noyade appelée le « waterboarding », utilisée par les services de renseignements pour obtenir des aveux? La Maison-Blanche a d’ailleurs refusé la semaine dernière de qualifier cette pratique de torture. De plus, s’agissant de Khaled Cheikh Mohammed, des spécialistes des questions de sécurité croient qu’il a certainement exagéré son rôle véritable pour se forger un statut de « super-héros » ou protéger d’autres prisonniers. « J’étais le responsable opérationnel pour cheikh Oussama Ben Laden de l’organisation, de la planification, du suivi et de l’exécution de l’opération 11 septembre », avait-il fini par avouer.

D’autres estiment, en contrepartie, que ces aveux sont à prendre en considération à la lumière des techniques utilisées pour les obtenir. La technique du « waterboarding » est considérée comme un acte de torture et contraire à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants des Nations Unies.

Sans qu’aucun procès n’ait encore donné lieu à un jugement relatif au sort des six prisonniers présumés de terrorisme, le département américain de la Défense requiert déjà la peine de mort à leur encontre. En l’absence d’avocats de la défense, pour représenter comme il se doit ces prisonniers exclus des droits juridiques les plus élémentaires, le ministère public travaille depuis des années pour constituer le dossier à charge contre les suspects. Conspiration et meurtre – c’est sous ces chefs d’inculpation que le Pentagone veut faire comparaître devant les tribunaux ces six hommes. « Le département a travaillé avec diligence pour préparer ces dossiers et engager des poursuites contre un certain nombre d’individus impliqués dans certains des pires actes de violence et de terrorisme contre les États-Unis et nos alliés », a déclaré, sans l’ombre d’une gêne, Bryan Whitman, porte-parole du Pentagone. Ce que n’a pas dit le Pentagone, c’est que, comme l’a indiqué le New York Times : « Les procureurs militaires ont concentré leur travail sur ces suspects afin de renforcer la crédibilité des « tribunaux d’exception » avant que le président George W. Bush ne quitte ses fonctions en janvier 2009 ».

Comme cette justice parallèle, créée de toute pièce par Georges W. Bush et ses caciques, phagocyte toute tentative d’introduction des droits de l’homme, l’acte d’accusation devra être approuvé par un juge désigné par le Pentagone pour superviser les procès des « ennemis combattants » détenus à Guantanamo, en l’occurrence la juge Susan Crawford. Le feu vert de la magistrate est indispensable à la tenue d’un procès. Si Susan Crawford accède à cette requête, la peine de mort pourrait être appliquée en cas de condamnation.

Dans ce pays qui veut imposer la démocratie et la justice dans le monde, les États-Unis d’Amérique feignent d’ignorer les avis qui leur sont donnés : « Le Centre pour les droits constitutionnels (CCR), une association de défense des droits de l’Homme dénonce ces tribunaux comme étant illégaux, inconstitutionnels et une perversion de justice ». Et sur cette question de la peine capitale, requise par le Pentagone, l’organisation de défense des libertés (ACLU), dénonce à son tour ces inculpations et la volonté de requérir la peine capitale, « malgré un système de (tribunaux militaires) défaillants qui n’a pas jugé un seul cas à ce jour ». Il est à noter que la plus haute juridiction du pays devra, une nouvelle fois, se prononcer, dans les prochains mois, sur un recours concernant les droit des prisonniers de Guantanamo, ce qui pourrait ouvrir la voie à une multitude de nouvelles plaintes et retarder encore les procédures.

Le 6 février dernier, les démocrates demandaient l’ouverture d’une « enquête criminelle » sur l’utilisation du « waterboarding » par la CIA. Le 7 février dernier, soit le lendemain, le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Fratto, annonçait que les États-Unis pourraient infliger le supplice de la baignoire pour interroger les suspects de terrorisme. Le porte-parole s’est refusé à qualifier cette pratique de « torture ». Le supplice sera infligé de manière arbitraire « selon les circonstances », a poursuivi Tony Fratto, qui a évoqué une possible « attaque [qui] pourrait être imminente ». En d’autres mots, selon le porte-parole de la Maison blanche, George W. Bush envisage d’autoriser le « waterboarding » à l’avenir à l’encontre de suspects de terrorisme et en fonction de certaines circonstances si les autorités ont, notamment, acquis la conviction qu’une attaque « imminente » se prépare.

Les trois principaux candidats à la Maison Blanche, Hillary Clinton, Barack Obama et John McCain, se disent opposés à toute forme de torture et veulent fermer le camp de détention de Guantanamo Bay, rapporte Libération.

Pour l’instant, le premier détenu dont le procès doit s’ouvrir début mai est Omar Khadr, un Canadien accusé de soutien au terrorisme, que le Canada a lâchement abandonné. Ses avocats, soutenus notamment par le gouvernement français, ont demandé l’annulation des poursuites contre lui au motif qu’il n’avait que 15 ans lors de son arrestation et qu’il serait contraire au droit international de juger un enfant pour crimes de guerre.

En terminant, qui des faucons qui entourent la présidence américaine accepterait d’être soumis à un test de « waterboarding » pour se convaincre que cette technique d’interrogatoire n’est pas une torture? Georges W. Bush, sur qui pèsent des soupçons d’être un déserteur, démontrerait-il le même courage qu’il a manifesté lorsque, pour des questions de patriotisme, le pays l’attendait pour servir au sein des forces armées étasuniennes au Vietnam ? Et si ce même Geoges W. Bush acceptait de passer le test du « waterboarding » pour démasquer ses propres mensonges?

____________________________

 

Publicités

Actions

Information

23 responses

12 02 2008
Gilles

« […] quelle valeur juridique doit-on accorder à ces déclarations obtenues par cette simulation de noyade appelée le « waterboarding », utilisée par les services de renseignements pour obtenir des aveux ? »
 
La simulation de noyade a été légalisée aux États-Unis (dans certains cas), si je ne me trompe ; donc les aveux obtenus ainsi sont recevables par les tribunaux. À mon avis, cela démontre une de mes idées, à savoir que la Loi, qui est une convention, a peu de rapports avec la Justice, qui est un sentiment diffus, difficile à définir.
 
Par ailleurs, je pense que le waterboarding est inutile, car à ce que je sache, les terroristes islamiques revendiquent toujours leurs actes, ils ne cherchent pas à échapper aux conséquences, puisqu’ils sont beaux et bons — pour eux.
 

12 02 2008
Gilles

Précision.
 
Selon The Jurist, la légalité ou l’illégalité du waterboarding est affaire d’opinion, la Maison-Blanche affirmant que cette méthode d’interrogation a été autorisée par le Congrès, et ceux qui l’assimilent à de la torture ne voient pas cette approbation dans les textes.
 
US Attorney General Michael Mukasey Thursday rejected Democratic calls to launch a Department of Justice probe into the CIA’s admitted use of waterboarding on three terror detainees. In testimony before the House Judiciary Committee, Mukasey said that because the CIA had relied on a DOJ opinion that found waterboarding to be legal, it would not be appropriate to hold an investigation.
 
C’est moi qui souligne.

12 02 2008
Françoise

On peut douter de tous les aveux obtenus par la torture.

Je serai en effet tout à fait d’accord pour que tous ces beaux messieurs expérimentent le « supplice de la baignoire » dénomination qui dit dit bien de quoi il s’agit (rappelons que les nazis en faisaient grand usage pour faire avouer les résistants ou autres « suspects »), et et autres joyeusetés électriques, canines, etc. La liste des inventions des « tourmenteurs est infinie.

12 02 2008
Françoise

Je bégaie ce matin…

« qui dit dit bien », « et et autres »

Excusez-moi Pierre, ce doit être la colère, de voir que les hommes sont toujours aussi cruels envers leurs semblables.

12 02 2008
Pierre Chantelois

Gilles

Les aveux de Khalid Cheikh Mohamed obtenus après 2006 seraient ou pourraient être déclarées irrecevables par un tribunal. Devant la commission du renseignement de la Chambre des représentants, le directeur de la CIA, Michael Hayden, a précisé, jeudi dernier, qu’il avait officiellement interdit aux agents de la CIA d’avoir recours à cette pratique en 2006, suite à une décision de la Cour suprême et de nouvelles lois sur le traitement des détenus américains. « À mon avis, de l’avis de mes avocats et de celui du ministère de la Justice, il n’est pas certain que cette technique serait considérée comme légale aujourd’hui  », a-t-il déclaré. Il a en revanche affirmé que le « waterboarding » était légal en 2002 et 2003, une période au cours de laquelle cette technique a été utilisée pour interroger des détenus d’Al-Qaïda.

Françoise

Les dommages collatéraux en terme de réputation des États-Unis sont irréparables pour des années à venir. Pour l’heure, Bush est encore au pouvoir. Je plains le prochain président qui aura à reconstruire la crédibilité de ce pays dans le monde.

Pierre R. Chantelois

12 02 2008
Françoise

« Je plains le prochain président qui aura à reconstruire la crédibilité de ce pays dans le monde. »

Y a-t-il parmi les candidats qui sont en tête, un seul qui soit capable (et veuille) de le faire ? Je ne sais pas.

12 02 2008
guy

Il ne manquait plus que celà à Busch… l’image d’un bourreau.

j’ose reprendre ici :

« les terroristes islamiques revendiquent toujours leurs actes, ils ne cherchent pas à échapper aux conséquences, puisqu’ils sont beaux et bons — pour eux ». Oui et
« le bourreau légal américain, revendique ses actes ; il les jugent nécessaires et beaux.

Si c’est trop fort Pierre fera le nécéssaire.

Busch appuyant désormais Mac Cain je dirai que l’éspoir renait d’un changement possible….pour ce grand navire échoué qu’est devenu l’amérique.

12 02 2008
Françoise

Bien sûr Guy, souhaitons que Mr Mac Cain gagne ces élections. Un véritable pacifiste, un homme de « progrès » anti-avortement, qui s’était prononcé pour la guerre d’Irak, et qui n’a qu’un regret, c’est qu’elle ait été mal faite.

12 02 2008
Pierre Chantelois

Bonjour Françoise

Je ne sais pas moi non plus. Si j’avais le choix, je crois bien que j’opterais comme les Français qui ont été sondés, pour Obama. Mais ne nous leurrons. Le quotidien reprendra ses droits.

Guy

Je n’approuve pas, et personne ne le fait d’ailleurs, les actes terroristes. Est-ce une raison pour emprisonner dans l’isolement le plus complet un enfant de quinze ans? Est-ce une raison pour créer – dans un pays qui prône la démocratie et la justice et qui va en guerre en son nom – des tribunaux d’exception ? Est-ce une raison pour contourner les lois du pays en installant hors territoire une prison où il se pratique le « waterboarding »?

Guy, si les États-Unis veulent ressembler à la Syrie, que ses administrateurs ne soient pas hypocrites et qu’ils le disent. Mais que les États-Unis cessent de se prétendre des gendarmes de la démocratie et des moralisateurs des droits humains.

Pierre R. Chantelois

12 02 2008
guy

Très gros malentendu mais c’est peut ètre de ma faute, en disant celà « Busch appuyant désormais Mac Cain je dis que l’éspoir renait d’un changement possible »… je précise ici qu’il est possible que Mac Cain (qui pronnera la meme politique excécrable que son prédécesseur étant du mème camp poltique) perde quelques voix et de ce fait un chemin peut s’ouvrir pour l’alternance Obama ou Clinton.

d’autre part

Pierre dit : »Est-ce une raison pour emprisonner dans l’isolement le plus complet un enfant de quinze ans? Est-ce une raison pour créer – dans un pays qui prône la démocratie et la justice et qui va en guerre en son nom – des tribunaux d’exception ? Est-ce une raison pour contourner les lois du pays en installant hors territoire une prison où il se pratique le « waterboarding »

????  » ais-je écrit le commencement du début de telles propos???

décidemment la communication par messagerie n’est pas simple surtout lorsque l’on veut faire court…

je dis que G.Bush est un bourreau qui laisse pratiquer des actes ignobles en se mettant dans la ligne directe de ce que pratique certains islamistes.

Voilà ce que je dis et ce que je pense.

J’éspere etre compris cette fois
Bonsoir

12 02 2008
Pierre Chantelois

Guy

Et bien voilà. La précision que vous apportez à votre message ajoutée à mes excuses pour cet imbroglio nous remettront tous les deux de bonne humeur. J’ai le plus grand respect pour l’avis ou l’opinion de ceux ou celles qui se donnent la peine de visiter ce blog. Si je ne partage pas cet avis, il ne faut pas en prendre ombrage. Parfois c’est le cri du cœur face à tant d’injustices qui nous font bondir… ou rebondir trop témérairement, sans doute.

Pierre R. Chantelois

12 02 2008
guy

Françoise écrit :

« Bien sûr Guy, souhaitons que Mr Mac Cain gagne ces élections ».

je ne partage pas ce point de vue (vous voyez par vous mème comment nos propres propos « se retournent » sur internet…?)

Il me semble vous comprendre sans trop d’effort!

Il m’est arrivé ici sur ce blog et à plusieurs reprises de faire quelques commentaires sur la politique américaine, Bush, la guerre en Irak,…. la palestine; israel mes opinions sont traçables.

Bref :

Il me semble que ma crédibilité sur ce blog est entamée et par respect pour son hôte. je décide d’arrèter de commenter.

12 02 2008
Pierre Chantelois

Guy

C’est votre décision. Je ne suis pas d’accord que vous cessiez vos commentaires mais, cela étant dit, vous exercez votre libre arbitre. Vous serez toujours le bienvenu. En terminant, ne voyez pas dans le commentaire de Françoise une attaque personnelle mais l’expression d’un point de vue différent. Ce qui n’entame en rien votre crédibilité.

Pierre R. Chantelois

12 02 2008
Françoise

Je suis désolée de la décision de Guy. Mais comme il l’a expliqué ensuite, son commentaire n’était pas explicite et prêtait à confusion.

12 02 2008
Gilles

Ce qui se conçoit bien s’exprime clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément
   — Boileau, L’Art poétique, Livre I
 
À Guy sans majuscule :
 
Mon cher Guy, tu écris trop rapidement, et nous comprenons le contraire de ce que tu penses. Tu parles de personnages imaginaires, Busch, Mac Cain et nous devons traduire Bush et McCain. Tu ne respectes pas l’orthographe, et nous devons subir les cahots à la lecture de tes commentaires. Si acceptes ces remarques amicales et si tu fais attention — la forme est une partie du contenu, et elle est importante pour la plupart des lecteurs — je ne vois pas pourquoi tu devrais t’abstenir de commenter ici, ou sur REPVBICÆ chez Françoise et moi car tes remarques sont intelligentes. Pierre écrit que tu prends la décision de ne plus commenter, mais je soupçonne que ce n’est pas une décision de ta part, mais une simple réaction ?
 
Amicalement,
 
Gilles

13 02 2008
clusiau

….Georges W. Bush, sur qui pèsent des soupçons d’être un déserteur,….

Pas de soupçons. GWB EST un déserteur.

13 02 2008
clusiau

….Existe-t-il une justice pour ceux ou celles qui n’ont pas pour critère premier la beauté physique?….PC

Une justice, probablement. Mais il est évident que les laids ne sont pas les égaux des beaux.

13 02 2008
Gilles

Le président G. W. Bush a fait son service dans la Garde-Côtes, certes à l’abri des combats, mais est-il prouvé qu’il ait déserté ?

13 02 2008
Catherine

McCain – mon homme.

Je ne me rappelle pas d’une seule preuve présentée pour soutenir la desertion de G. W. Bush.

« Waterboarding » n’est en aucun cas acceptable – La dépravité humaine n’a pas de fond.

Dommage pour la reaction de Guy.

13 02 2008
guy

Gilles…

j’écris « très » rapidement… j’attends un clavier à commande vocale (performant) avec impatience !

L’orthographe et moi ? fâché depuis assez longtemps j’adorai ma grand mère elle disait « l’orthographe c’est la science des ânes ».( c’est pratique)

Je crois,à la faveur d’un imbroglio,que les « débats » sur le net peuvent atteindre leurs limites.

Je déteste les limites.

Ces limites proviennent de l‘espace que donne le net ,l‘espace « de la chose écrite ».Espace sommaire,entre la lettre traditionnelle et rien.Une sorte d’entre deux. Le net n’est décidement pas « mon » outils de communication car je le trouve trop succinct. L’humour au second niveau est absent…

Parfois aussi ce jeux de-je-te-laisse-le-lien-de-ce que-j‘ai-lu-sur-tel-site-… m‘agace, car ce n‘est pas vraiment un exploit de trouver des références intelligentes sut le web.

Voilà c’est pour cela que je vais prendre un peu le large, j’suis un bûcheron Gilles..j’aime l’espace et la liberté.

Cordialement

14 02 2008
clusiau

…mais est-il prouvé qu’il ait déserté ?….Gilles

OUI

14 02 2008
clusiau

McCain, un vieux débris, est prêt à engager 5 générations de jeunes pas encore nés dans une guerre alors qu’il se prétend adepte de la démocratie.

Un buté de première.

Appuyer un tel imbécile est incompréhensible.

16 02 2008
mahfoud

droit algerian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :