Une pause en cinq mouvements

23 02 2008
Quand un enfant naît,

un père naît aussi

Frederick Buechner

____________________________

 

Une pause en cinq mouvements

 

Premier mouvement – il faut enjamber la bête

 

 

____________________________

Deuxième mouvement : vérification d’usage

Papa est-il autour ?

 

____________________________

Troisième mouvement : Allez on se glisse !

 

 

____________________________

 

Quatrième mouvement : ajustons les bras !

 

 

____________________________

 

Cinquième mouvement : enfin, le repos mérité !

 

 

Ces magnifiques photographies de Jade et de son compagnon m’ont été fournies par un ami de Caën, Christophe Duval que je remercie. Veuillez s’il vous plaît respecter les droits d’auteurs. Pierre R. Chantelois

Publicités

Actions

Information

6 responses

23 02 2008
Gilles

Le chien est magnanime ! Ou très patient (il semble mériter son repos lui aussi). Quoi qu’il en soit, merci à Ch. Duval et à toi pour cette scène.

23 02 2008
Pierre Chantelois

Gilles

Merci au nom de Christophe. C’est vrai que le charme de Jade nous fait oublier le caractère patient de Capone et qu’il mérite bien lui aussi cette pause salutaire.

Pierre R. Chantelois

23 02 2008
guy

jolie scène pour un beau titre !
n’empêche ce chien est un molosse…ne jamais laisser un petit enfant seul dans une pièce avec un chien de cette espèce,
ici l’auteur le sait…il est derrière l’objectif.
Bonne fin de semaine.

23 02 2008
LE PANDA

Pierre et les autres bonjour,

la continuation dans l’art de la saga de Pierre!!J’ignorais que notre ami, avait des relations jusqu’à Caen? Au point de nous la servir comme promit tous les samedis.
Puis la phrase d’introduction est plus vrai que vrai, merci.

C’est Jade ou le molosse qui mérite nos félicitations.

Un peu Pierre pour ce sourire dans un monde de brutes.

Capone est donc le nom du Chien.

Le mien le panda vous salut

23 02 2008
chantal serriere

Si rafraichissant!

23 02 2008
Pierre Chantelois

Guy

Un molosse qui est exceptionnellement d’une grande tendresse. Parfois, les apparences sont trompeuses. Il en va ainsi des humains.

Le Panda

Patrick, j’ai un peu des deux. L’allure du molosse qui est peut paraître bourru et la tendresse de cette charmante petite fille qui se prélasse auprès du molosse. Les deux cohabitent bien.

Chantal

Pour un samedi, en effet, je croyais que cela serait rafraîchissant. Merci.

Pierre R. Chantelois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :