Le « génocide culturel » s’accentue au Tibet sous les « inimaginables et énormes » violations des droits de l’Homme

12 03 2008

Pour le 49e anniversaire de son exil, en Inde, et à cinq mois des Jeux Olympiques de Pékin, Sa Sainteté Tenzing Gyatso, 72 ans, 14e dalaï-lama et Prix Nobel de la paix 1989, dénonce les « inimaginables et énormes » violations des droits de l’Homme commises par la Chine au Tibet. De son exil, à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, le dalaï lama, que George W. Bush avait, aux États-Unis, salué comme un « symbole universel de paix et de tolérance », prône l’autonomie de son pays, que la Chine rejette, plutôt que son indépendance. Il faut rappeler que les chefs des gouvernements allemand, autrichien et canadien avaient aussi accueilli en septembre et octobre la bête noire de Pékin qui élève de plus en plus le ton.

Le dalaï lama regrette, avec une rare gravité, une « inhabituelle véhémence » qui se traduit par la négation de la liberté religieuse et la politisation des questions religieuses dans son pays, le Tibet. « Les autorités chinoises continuent d’agir de manière que l’on peut qualifier de comportement inhumain ». Et Sa Sainteté Tenzing Gyatso ne peut que constater, impuissant, que : « la langue, les coutumes, les traditions du Tibet sont en train de disparaître ». Le « Parlement tibétain » a lui aussi fustigé le comportement inhumain de la Chine, malgré la reprise en 2002 de négociations directes entre les deux parties. Par une colonisation accélérée, la Chine mène le Tibet vers « une sorte de génocide culturel ».

Selon une radio qui milite, depuis les États-Unis, pour la libération du Tibet et financée par le gouvernement américain, Radio Free Asia, la Chine a arrêté des moines tibétains qui manifestaient dans la capitale du Tibet. Il serait question ici de 50 à 60 moines. « Des témoins disent avoir vu une dizaine de véhicules militaires, dix véhicules de police et plusieurs ambulances au barrage. Aucune information n’était disponible dans l’immédiat concernant l’endroit où les moines ont été emmenés et pourquoi des ambulances ont été appelées », témoigne Radio Free Asia.

La Chine a confirmé mardi avoir réprimé une manifestation de moines la veille à Lhassa. « Hier après-midi à Lhassa, un groupe de moines venus d’un monastère, à l’incitation d’un petit groupe de gens, ont réalisé une activité illégale qui a troublé l’ordre public », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang. Et comme toujours, dans la langue de bois chinoise, il est de bon ton de rappeler que : « Leur cas sera traité conformément à la loi. Nous continuerons à combattre les activités illégales. Le Tibet fait partie de la Chine depuis les temps anciens ». Pékin considère le Tibet comme historiquement chinois mais de nombreux Tibétains soutiennent que cette région de montagnes a été indépendante de fait pendant des siècles. Pékin n’a que faire des revendications du dalaï lama, déterminé à poursuivre sa politique modérée « de la voie du milieu », politique vue par certains tibétains comme un grand signe de faiblesse. Depuis quelque temps, les jeunes veulent aussi utiliser leurs propres moyens Au cours des soixante dernières années, a rappelé le dalaï lama, son peuple « a dû vivre dans un climat constant de peur, d’intimidation et de suspicion, en raison de la répression chinoise ». Et plus particulièrement « ces dernières années, le Tibet a été le théâtre d’une répression et d’une brutalité de plus en plus fortes. Malgré ces évolutions malheureuses, je reste déterminé à poursuivre ma politique « de la voie du milieu », a-t-il déclaré. Force est donc de constater une crispation nouvelle avec Pékin, cela à cinq mois des Jeux olympiques.

Selon Radio Free Asia, quelque 300 personnes ont quitté lundi un monastère en direction du palais du Potala, joyau du bouddhisme tibétain au centre de la ville, afin de réclamer la libération de moines emprisonnés en octobre après les honneurs américains accordés au dalaï lama à Washington. Les forces de l’ordre bloquent les routes et encerclent les monastères pour empêcher les manifestations de se propager. Le porte-parole chinois, Qin Gang, rappelle que « les temps avançaient et que le Tibet se développait ». Tout en invitant le dalaï lama à comprendre que « personne ne peut arrêter cette tendance ». Qin Gang exhorte le Prix Nobel de la paix à « accepter l’histoire et la réalité » et à « mener des actions qui bénéficient aux Tibétains ».

En inde, il ne fait pas bon manifester pour ses droits. Cette marche de centaines de Tibétains, en exil en Inde, qui devait s’amorcer lundi dernier en commémoration du soulèvement du Tibet écrasé en 1959 par les forces chinoises, a été bloquée brutalement par la police indienne. Des manifestations ont également été organisées à New Dehli et à Katmandou, au Népal, où une dizaine de participants ont été arrêtés après des heurts avec la police. Les autorités indiennes ont déploré que les manifestants, qui ont prévu arriver au Tibet d’ici six mois, n’aient pas respecté un accord qui interdit aux exilés tibétains de mener des « activités anti-chinoises » sur le sol indien. L’organisateur de la marche, Tsewang Rigzin, président du congrès de la jeunesse tibétaine, a déclaré que : « le gouvernement (chinois) se sert des JO comme vitrine pour légitimer son occupation illégale du Tibet qui appartient aux Tibétains. Nous ne renoncerons jamais tant qu’il ne sera pas indépendant ». Après la charge des policiers indiens contre le rassemblement pacifique et ses manifestants, plus d’une centaine d’entre eux ont été arrêtés.

Pour Claude Levenson, spécialiste du Tibet, qui a publié « Tibet: La question qui dérange » chez Albin Michel : « Le dalaï-lama préfère la discussion à la bagarre. Mais, jusqu’à aujourd’hui, force est de constater que les Chinois font la sourde oreille. Les autorités chinoises ont monté le ton, la propagande contre le dalaï-lama s’est renforcée et la répression au Tibet est beaucoup plus forte. Partout dans le Tibet, on observe une renaissance sous contrôle du sentiment national tibétain autour des monastères alors que l’idéologie communiste s’effrite. Le gouvernement constate que sa politique ne porte pas ses fruits. Donc il attaque, il veut couper la tête du serpent. Il passe à l’offensive à l’intérieur et à l’extérieur. De ce point de vue, la réponse du dalaï-lama est modérée. Dans son discours, le dalaï-lama dénonce comme Mao le fit le «chauvinisme han (ethnie chinoise)» et réclame comme Deng Xiaoping «la recherche de la vérité dans les faits». Il s’interroge également sur la «société harmonieuse» et l’«émergence pacifique» de la Chine prônée par Hu Jintao. C’est un discours très politique. Plus que d’habitude » (Le Temps, Suisse). Dans son livre, l’auteur constate que : « Pour l’occident, le Tibet reste le caillou au fond de la chaussure, parce que c’est « là que se joue, à ciel ouvert, une certaine idée de la liberté ». Et que se dévoile son absence, en contrepoint, pour un cinquième des habitants de la planète ».

Après que le chef du Parti communiste chinois de la région autonome du Tibet eut accusé le dalaï lama d’essayer de « saboter » l’événement sportif planétaire, que sont les Jeux olympiques, le dignitaire religieux a réaffirmé le droit de la Chine d’organiser les JO en août. Selon des analystes, le dalaï-lama, frustré par le refus de la Chine de discuter d’autonomie « culturelle », met la pression sur Pékin avant les JO, en multipliant les sorties sur la scène internationale. Lundi matin, des Tibétains ont allumé une flamme à Olympie, dans le Péloponnèse, théâtre des jeux Olympiques dans l’Antiquité grecque, afin de protester contre l’occupation et la répression de la Chine au Tibet, à moins de cinq mois du début des jeux Olympiques de Pékin. La police est intervenue pour mettre fin à cette cérémonie, une petite bousculade s’en est suivie, mais il n’a été procédé à aucune arrestation, a déclaré à l’AFP le responsable local de la police, Athanassios Spyropoulos.

Partout où les Tibétains manifestent, dans le monde, pour leurs droits, la Chine fait peur. Trop d’intérêts sont en jeux pour permettre à des moinillons de troubler la paix publique.

Rappelons enfin qu’en trois mots, la chanteuse islandaise, Björk, a réussi à mettre mal à l’aise la plupart du public chinois venu assister à un de ses concerts à Shangaï en scandant : Tibet! Tibet! Tibet! L’interprète au sang chaud (DSS) les a clamés à la fin du morceau « Proclame Independence ».

(Sources : AFP, Cyberpresse, De Source Sûre, Le Monde, Le Temps)

____________________________

 

Video de Björk à Shangaï

Advertisements

Actions

Information

16 responses

12 03 2008
LE PANDA

Bonjour,

Il est nullement dans mon intention de prendre position dans le cadre d’une définition « spirituelle« . Le Tibet existe, c’est un fait, avec ses « us et coûtumes ».

La déclaration cette nuit des U.S.A. radiant la Chine des pays qui ne respectent pas « Les Droits de l’Homme » est un scandale de taille dont les principaux bénéficiaires sont les inviteurs dans le cadre des J.O. qui doivent se dérouler dans la Nation au drapeau rouge, qu’il tente de décolorer.

Il suffit de regarder de plus proche les provenances des capitaux ils sont à plus 80% en provenance des États Unis.

Que le Dalaï-lama défendent ses « convictions » là n’est pas à mon modeste avis le cœur du problème, mais il faut aussi en tenir compte pour la dignité à chacun de faire valoir ses droits.

J’ai rencontré le Dalaï-lama il y a 10 ans, c’est un homme plein de pondérance et fier dans orgueil de ce qu’il draine, c’est l’image du Tibet.

Par contre effectivement dans la mesure ou toutes les Nations qui sont désireuses de participer à ces J.O. du mois d’Août à venir, n’ont qu’à envoyer leurs politiques concourir à ce faste.

Dans la mesure ou les « sportifs » ne voudraient pas la gloire financière mais le respect de la Convention Olympique ils devraient s’abstenir de participer, leur position feraient prendre conscience au monde que l’on ne peut faire une chose et dire son contraire.

Mais à quoi ressemblera le serment de ces J.O. et de tous ces marchands financiers face à la valeur de la vie qui est le clone involontaire Des Droits de l’Homme.

En ce qui me concerne je prends l’engagement sur tous mes moyens de communications de pas parler de ces J.O. ayant le respect de ma conception de la liberté et non de l’enfermement.

Je pense que celles et ceux qui me connaissent savent que cet engagement je le tiendrais, nous avons nous aussi notre rôle à jouer par notre mode de communication.

Le tout ne résidant pas uniquement à dénoncer des faits mais juste faire un geste aussi minime soit-il, il ne faut pas oublier que si les grands cours d’eau existent c’est qu’ils existent des sources et des alluvions.

C’est la modeste position d’un citoyen universel, défenseur Des Droirts de l’Homme.

Le Panda

Patrick Juan

12 03 2008
Françoise

Qui se soucie du Tibet ? Qui se soucie de faire de la peine à la Chine, banquière des USA ?

Qui se soucie des génocides perpétrés à bas-bruit ?

Le Tibet, la Palestine… Des peuples disparaissent ? On ne dérange pas les gens importants pour si peu.

12 03 2008
guy

« ….n’aient pas respecté un accord qui interdit aux exilés tibétains de mener des « activités anti-chinoises » sur le sol indien ! »

Un accord ? quel accord c’est pauvres gens ont ils signé ? L’Inde expulsera-t-elle le Dalai-Lama qui s’exprime ?

Il y a des Karaoké dans Lhassa et des bordels! La chine est passée par là.

Que restera-t-il de cette petite exception culturelle qu’était le Tibet, après le Dalaï-Lama…

Qui se souviendra des empreintes culturelles laissées par ces moines bouddhistes profondément pacifiques?

Il faudrait que l’UN réagisse, que « amnistie » réagisse. Le web devrait vibrer plus fort encore.

(Il existe un système de « net pétition » aperçu un jour je ne sais plus où!).

12 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Je n’avais pas encore pris connaissance du fait que les États-Unis avaient retiré mardi la Chine de leur liste des pires violateurs des droits de l’homme mais sur laquelle ils ont ajouté la Syrie, le Soudan et l’Érythrée, tout en notant que le régime chinois continue à « harceler », « emprisonner » et « torturer ».

Le président Bush met son veto sur la loi interdisant la torture et la décision de Washington, déplore de son côté Reporters sans frontières à Washington, survient au plus mauvais moment alors que la situation se dégrade avant les JO. George Bush assistera à ces Jeux que les sportifs américains espèrent dominer. La loi à laquelle s’est opposé Georges W. Bush aurait imposé à la CIA de ne recourir qu’aux 19 méthodes d’interrogatoire approuvées par le manuel de pratique militaire. Ce guide de l’armée interdit l’utilisation du « waterboarding« . Les démocrates n’ont pas réussi à neutraliser le veto du président, les républicains soutenant cette décision qualifiée « d’un des actes les plus honteux » de sa présidence par Ted Kennedy.

Le Département d’État indique d’ailleurs une augmentation de 20% des condamnations au titre des lois d’exception en Chine, une augmentation de la répression des Bouddhistes et des Musulmans, une augmentation de la censure de l’Internet.

C’est consternant! Merci Patrick d’avoir porté cette nouvelle à notre connaissance.

Françoise

En peu de mots tout est dit. La chine, banquière des États-Unis. Il y a dans cette décision un fondement qui rappelle que les amis des États-Unis trouvent grâce à leurs yeux et que les ennemis ont des défauts qui ressemblent malheureusement à certains de ceux dénoncés en sol américain même.

Est-ce l’effet du hasard? Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a annoncé mercredi à Beijing, lors d’une conférence de presse tenue en marge de la session annuelle parlementaire. que la Chine a la volonté d’augmenter ses importations en provenance des États-Unis et de mener le dialogue sur les droits de l’Homme avec eux. (Source: xinhua)

Guy

Il reste cinq mois avant les Jeux olympiques. Il aura les Jeux eux-mêmes. J’ai grande hâte de voir les topos qui vont sortir de la Chine. Et surtout grande hâte de voir les affrontements entre la presse internationale et les officiels de la Chine qui vont certainement souhaiter filtrer les dits topos. Et la télévision en direct. Et certains athlètes qui vont manifester leur dissidence à l’égard du pays hôte. Tout cela et même encore plus me font davantage espérer que désespérer.

Pierre R. Chantelois

12 03 2008
LE PANDA

Françoise,

Avec un grand sourire, je dis simplement : mais nous, il ne faut pas s’inquiéter des gens soit disant importants qui nous lisent et d’autant plus. lorsque nos commentaires les concernent.

Je précise que le tout est de poursuivre, et de là, je ne bouge pas ma position, merci du complément d’informations à Pierre.

La Chine risque bien de mordre la poussière en dehors de sa pollution plus tôt que prévu, à méditer.

Ce n’est point parce qu’elle représente les 1/5 ième de la population mondiale que nous devons nous tasser, non, pour moi, c’est sur…..

Le Panda.

12 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Avais-je lu qu’il y avait entre les deux avis, le vôtre et celui de Françoise, des éléments qui se contredisaient? 😉

Pierre R. Chantelois

12 03 2008
LE PANDA

Pierre,

Absolument pas, ou je me suis mal exprimé, j’ai écris que nous sommes là justement pour bien démontrer que nous, nous ne sommes pas indifférents à ce genre disonS pour êtres corrects de l’indélicatesse de la majorité des politiques véreux.

Pierre, nous, nous connaissons suffisament et si la Chine ne reconnait pas pleinement la liberté sur son sol et le droit à l’indépendance, je ne ferais pas un « seul » reportage sur ces J.O. de 2008, c’est ma façon de me démarquer et de démonter que nos voix comptent aussi.

De plus j’aime les répliques de Françoise qui permettent de réflechérir et sa façon de s’exprimer.

Patrick Juan

12 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Et bien voilà. Rien de mieux que ces petites précisions essentielles à la bonne compréhension de nos interventions. Sur votre position concernant les jeux olympiques de Pékin, il faudrait bien que l’ensemble des blogueurs se donnent le mot d’ordre de ne commenter que les reportages qui feront état, pendant ces jeux, des violations sur les droits de l’homme.

En terminant, regardez cette image de France24 où des moines tibétains communiquent avec leur portable pendant que des officiels gesticulent pour empêcher toute prise de photo!

Pierre R. Chantelois

12 03 2008
LE PANDA

Pierre,

Mille fois en accord avec ce genre de propos, l’idée serait bonne mais merci de me livrer vos impressions, pourquoi ne pas faire un billet commun avec les « blogueurs » que nous sommes.

Puis de le relayer et d’y participer toutes et tous ceux qui oeuvrent comme nous le faisons depuis des années pour le respect des Droits de l’Homme et le droit aux libertés avec celui aux différences.

La perche est trop belle pour ne pas la saisir, nous pouvons aussi de notre côté nous engagez en fonction de cet article ou d’un « commun » à faire une « newsletter » qui touchera les 5 continents et plus de 5000 lecteurs.

Ici l’Auvergne à Vous le Canada, cela vaut pour tous les lecteurs sans exclusion, j’attends réponse ou propositions, merci de ce lien qui parle de lui-même.

Le Panda

Patrick Juan

12 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

L’idée est lancée. Il y a tellement de points communs entre l’Auvergne et le Québec 😉

Pierre R. Chantelois

12 03 2008
mosan

Guy,

Amnesty réagit là sur un petit site de militants mais aussi bien ailleurs (dois-je vraiment vous inonder de liens – je pense que vous les trouverez seuls – ?).

Le problème de l’absence de respect des « Droits Humains » en Chine est tellement flagrant, tellement connu et reconnu, que les protestations sont peu efficaces. On semble dans un état de fait et il est difficile de mobiliser sur l’action.

Amnesty demande SIMPLEMENT le respect des engagements pris par le gouvernement chinois lors de l’affectation des jeux à Pékin. Et nous sommes loin du compte…

Pour Pierre, « mosan », c’est « Charles » mais la référence au site Amnesty Audio France donné par mon ex profil (même si ce n’est qu’un site de militants) faisait que j’étais dans l’obligation de m’abstenir de donner mes avis personnels.

12 03 2008
Pierre Chantelois

Mosan

J’avais bien pressenti que “Charles” était la voie pour éviter les conflits d’intérêt. Votre contribution sous Charles ou Mosan est toujours importante.

Pierre R. Chantelois

12 03 2008
LE PANDA

Pierre,

merci pour la réponse qui commence?

A tout seigneur tout honneur ouvrez le bal je passe le relais d’accord?

Avous lire pour le début…ou c’est Nous?

Patrick Juan

12 03 2008
guy

À tous.

Je vous livre un couplet disponible sur le site web du Chinadaily.

PÉKIN – L’issue cherchée par le Dalaï Lama n’est pas une issue religieuse ou ethnique, mais se situe dans le sujet de la souveraineté et de l’intégrité nationale de la Chine, a indiqué le ministre des affaires étrangères de Chinois Yang Jiechi mercredi. Yang Jiechi ajoute que de plus en plus les pays européens ont réalisé ceci, et ajoute encore ! L’Allemagne a ouvertement identifié le Tibet comme étant une région inaliénable de la Chine, et elle ne soutiendrait aucune tentative de chercher l’« indépendance du Tibet », Yang a dit. De plus en plus les pays ont réalisé que la conspiration de Dalai Lama pour dédoubler le Tibet de Chine et sa tentative de sécessionniste est condamnée pour échouer, il a dit.

En dehors de la posture de la Chine qui ne m’étonne pas, que penser de cette soit disant position de l’Allemagne, réelle ou pas ??? Troublant.

12 03 2008
Pierre Chantelois

Guy

Le 23 septembre 2007, la chancelière avait rendu hommage au dalaï lama en tant que leader spirituel du bouddhisme tibétain et l’avait assuré de son soutien pour ses efforts en vue de préserver l’identité culturelle du Tibet. Mme Merkel avait reçu le leader tibétain pendant un peu moins d’une heure pour un entretien privé et informel à la chancellerie à Berlin. La chancelière, premier chef de gouvernement allemand à accorder un tel entretien au dalaï lama, l’avait assuré de son soutien pour sa politique non violente visant à une autonomie religieuse et culturelle.

En janvier 2008, M. Yan Jiechi, Ministre des Affaires étrangères chinois, avait déclaré à son homologue allemand qu’Angela Merkel serait la bienvenue à Pékin lorsqu’elle le désirerait, y compris lors des Jeux olympiques. La brouille était donc terminée. Les autorités chinoises avaient protesté avec véhémence, s’attirant une réponse calme et déterminée de Madame Merkel, qui avait réaffirmé son attachement aux Droits de l’Homme et sa condamnation du peu de respect des autorités chinoises pour les libertés publiques. Cette fermeté s’était donc avérée payante, comme cela était prévisible, la Chine préférant ménager son premier partenaire commercial européen. En revanche la Chancelière, citoyenne de l’ex-RDA, s’en sortait avec les honneurs. Quelles seront les attitudes de Gordon Brown et de Nicolas Sarkozy lorsque le Dalaï Lama se rendra en Grande-Bretagne au mois de mai et en France au mois d’août?

Le 16 février dernier, Angela Merkel insistait pour dire que son pays voulait développer des relations d’amitié stratégique avec la Chine, renforcer la coopération bilatérale et internationale. Elle indiquait également que l’Allemagne adhérait fermement au principe d' »une seule Chine » et s’opposait au référendum de Taiwan pour entrer à l’ONU et à l’indépendance du Tibet. Pour finir, la chancelière allemande avait souhaité le succès des Jeux Olympiques.

La Chine s’était montré très ferme sur le dossier du Kosovo et inquiète pour sa mainmise sur le Tibet. Elle craignait une possible reconnaissance par la communauté internationale d’une future indépendance de Taiwan et du Tibet.

Pierre R. Chantelois

13 03 2008
guy

Merci de cet éclairage lu ce matin chez vous.
Donc il ne s’agit pas d’une manipulation médiatique de la part du Chinadaily mais d’un allignement de l’Allemagne sur l’idée « une seule Chine ».
Je l’ignorais et je redoute d’autres postures identiques.Il suffit de lire dans « le monde » sous l’article qui traitait des manifs au Tibet, les réactions mitigées de nombres d’internautes….l’idée « d’une seule Chine » fait son chemin y compris dans une frange de l’opinion publique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :