« La flamme de la honte » – « Les autorités grecques participent à un festival d’hypocrisie »

30 03 2008

Monsieur le maire d’Athènes, Nikitas Kaklamanis, a porté la flamme dans les rues de sa ville, ornée des drapeaux chinois, grec et olympique. Sous forte escorte policière. « Nous sommes ici pour célébrer l’esprit olympique, pas pour s’engager dans des débats politiques », a déclaré le vice-président exécutif du Comité chinois Wang Weï, avec la complicité des autorités grecques. « La flamme a effectué un voyage de conte de fées de sept jours à travers la Grèce et la réception a été enthousiaste de par le pays », a opiné Minos Kyriakou, président du Comité grec. « Nous sommes là pour le sport (…) Si une petite minorité souhaite manifester, (c’est) son problème ».

_______________________

Si la liberté de parole existait dans la Grèce d’Homère mais limitée et sans être universelle, force est de reconnaître que la Grèce moderne vient de l’aplatir davantage. Il reste heureusement encore des démocrates au pays de Platon. La réponse est venue de 24 pétitionnaires – écrivains, syndicalistes et journalistes – qui accusent Athènes de « s’aligner sur la Chine totalitaire » et qui déclarent : « Les autorités grecques qui participent à ce festival d’hypocrisie sont en totale opposition avec le soi-disant esprit olympique », tout en dénonçant le déploiement d’un impressionnant dispositif policier pour empêcher toute protestation.

Mardi dernier, près de 600 manifestants tibétains s’étaient déjà rassemblés pacifiquement devant le siège du CIO pour demander à son président, sourd, aveugle et muet, de prendre position face à la Chine, pays hôte des JO. Jacques Rogge avait déclaré être engagé dans « une diplomatie silencieuse » avec la Chine sur la question du Tibet et des droits de l’homme, avant les Jeux olympiques de Pékin. Du point de vue de la capitale olympique, la municipalité de Lausanne, formellement, n’a pris aucune position, faute d’en avoir parlé depuis le début de la révolte tibétaine. Elle pourrait le faire prochainement.

La flamme olympique est arrivée samedi à Athènes, dernière étape avant sa remise dimanche aux organisateurs chinois. La veille, environ 200 manifestants, dont une poignée de Tibétains, ont manifesté vendredi soir devant le Musée olympique à Lausanne pour protester contre l’itinéraire de la flamme olympique et son passage sur le territoire tibétain. Les manifestants avaient rebaptisé « flamme de la honte » la fête « tout feu tout flamme » organisée le même soir par le musée. « Nous voulons être là pour marquer pacifiquement notre présence. Nous demandons une fois de plus que la flamme ne passe pas sur les territoires tibétains et qui plus est sur une montagne sacrée. Cela va engendrer encore plus de conflits », craint Tenzin Wangmo, la porte-parole de la communauté tibétaine en Suisse.

Samedi, à proximité de l’Acropole, quelques dizaines de défenseurs des droits de l’Homme, militants de la cause tibétaine ou membres du mouvement Falungong interdit en Chine, se sont rassemblés pour protester pacifiquement au passage de la flamme olympique qui est arrivée entourée de plusieurs policiers en civil, les coureurs étant eux-mêmes encadrés par de nombreuses voitures et motards. « Allumez la passion, partagez le rêve, libérez le Tibet », tel était le message qu’arborait une banderole qui détournait ainsi le slogan choisi par les Chinois pour le relais de la flamme.

La Grèce n’a pas hésité à protéger les intérêts de son amie, la Chine. Les forces antiémeutes ont fait obstacle à dix membres du réseau danois TheColorOrange.net, qui militent contre les violations des droits de l’Homme en Chine, qui voulaient s’approcher de trop près du siège du Comité hellénique olympique (CHO) à Athènes. « Nous sommes ici pour protester contre la situation des droits de l’Homme en Chine et pour nous exprimer au nom de ceux qui ne peuvent pas le faire là-bas », a déclaré une manifestante. Depuis jeudi soir, la Grèce a déployé un zèle particulier pour intercepter les personnes qui entendaient déployer des banderoles dans les villes de Grèce inscrites sur le parcours de la flamme qui totalise quelque 1.500 km.

Comme si cela n’était pas suffisant, les autorités grecques, (le Comité hellénique olympique (CHO), ont poussé plus loin leur parti-pris manifeste pour la Chine : la presse a été interdite d’accès au site de l’Acropole, samedi soir, provoquant avec raison la colère de plusieurs associations de journalistes. « Vraisemblablement, les autorités chinoises ont réussi à convaincre leurs homologues grecques d’agir ainsi. C’est très regrettable », a déclaré Reporters sans frontières (RSF). « La Chine déteint sur la Grèce ». Des manifestants devaient tirer quelques feux d’artifice en direction du lac. Le Musée olympique a pour sa part annulé ses propres feux pour des raisons techniques.

Panayotis Stathis, le porte-parole de la police grecque, avait lancé un avertissement très clair : « Si quelqu’un bouge, accrédité ou pas, il sera arrêté ». Cet avertissement a été servi en prévision, dimanche après-midi, de la cérémonie au stade de marbre d’Athènes, le Stade du Panathinaikos, qui a accueilli les premiers Jeux modernes en 1896, au cours de laquelle la flamme sera remise aux organisateurs chinois.

À l’autre bout de la terre, Baema Chilain, vice-président du gouvernement régional tibétain, n’a pas hésité, lors d’une conférence de presse, à trouver des coupables aux perturbations entourant le parcours de la flamme olympique : « d’après ce que je sais, certains séparatistes à l’intérieur et à l’extérieur du pays cherchent à saboter le relais de la torche olympique au Tibet. Nous sommes sûrs et capables d’assurer la sécurité du relais de la torche et de la faire arriver au sommet du mont Qomolangma (Everest) ». L’arrivée de la flamme sera comme « un honneur équivalant à une médaille d’or olympique ».

L’ancien sprinteur britannique Linford Christie portera la flamme olympique lors de son passage à Londres le 6 avril, selon la BBC. Il faut savoir que cet athlète avait été suspendu, deux ans, en 1999, après avoir été contrôlé positif à la nandrolone. Christie a toujours plaidé sa bonne foi, incriminant des compléments alimentaires. La flamme olympique arrivera en France à bord d’un Eurostar en provenance de Londres le 7 avril au matin et restera 24 heures à Paris avant de repartir pour les États-Unis et San Francisco. Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) refuse de dévoiler les détails du parcours et le nom des porteurs de la flamme.

Pour leur part, les Tibétains attendraient avec impatience l’arrivée de la flamme olympique. Nima Ciren, directeur de l’École de guide alpin de Lhasa, considère en effet que : « le relais de la torche sera la plus importante contribution du Tibet aux Jeux olympiques de Beijing et doit apporter aux alpinistes un honneur équivalant à une médaille d’or olympique ». Comme l’explique CCTV, réseau chinois de télévision, la montée sur les flancs du mont Qomolangma, symbolise les trois axes des Jeux de 2008 : des Jeux écologiques, placés sous le sceau de la haute technologie et dédiés aux gens. Des préparatifs complets ont été organisés pour cet évènement qui doit être le clou des relais de la flamme olympique. La Chine a développé une torche spéciale qui permet à la Flamme Olympique de continuer à brûler même à très basse température, dans des concentrations d’oxygène très faibles et soumise à des vents violents soufflant en rafales. L’équipe des coureurs qui porteront la flamme sur le mont Qomolangma gravira la montagne n’importe quel jour de mai, au moment où les conditions météorologiques seront favorables pour ce faire.

Il serait question, lors de la retransmission en direct des jeux olympiques, d’un léger différé. La production d’images est co-gérée par le Comité International Olympique (CIO) et par le pays hôte. Le CIO et Pékin ont même constitué une structure de diffusion commune : la structure de diffusion de Beijing (BOB). La direction du CIO ne répond pas clairement. Interrogée par FRANCE 24, Emmanuelle Moreau, responsable des relations médias du CIO, à Lausanne, fait savoir que « le CIO et le comité olympique chinois sont en discussion sur les modalités de diffusion. Une réunion est prévue la semaine prochaine ». La censure et le léger différé sont pratique courante en Chine, témoigne le correspondant de FRANCE 24 à Pékin, Sébastien Le Belzic. « Les chaînes internationales passent régulièrement en mode ‘écran noir’ quand elles évoquent des sujets sensibles. Même les sites web comme YouTube sont bloqués, tout comme celui de la BBC ».

En terminant, faut-il rappeler que le dalaï lama a réitéré une fois de plus, samedi, que l’agression démographique, née de l’installation de plus en plus de Chinois non-tibétains au Tibet, menaçait de « génocide » la culture de sa terre?

Je vous invite à consulter deux articles de Republicae : Vive les J.O.! pour l’illustration puissamment évocatrice du symbole olympique, et Le Toit du monde I pour un point de vue éclairé sur la question.

(Sources : AFP, Cyberpresse, Le Monde, Libération, Presse canadienne)

____________________________

 

 

Advertisements

Actions

Information

19 responses

30 03 2008
LE PANDA

Pierre,

Le titre du billet explique pour ceux qui ne veulent pas tout lire la « honte que cette flamme porte » L’esprit du Baron Pierre de Coubertin depuis 1896 est en train de s’éteindre.

On ne supporte pas la Paix par la force. Ce parcours ressemble de par manière trop proche à l’époque ou la Grèce avait renvoyé au monde l’image du fameux film « Z » le réalisateur de talent que fut Costa-Gavras donne le reflet qu’une image qui reflète bien plus que toute action violente. Le vent de la honte qui cautionne la Chine dans ses actions inadmissibles ne peut que provoquer une levée de boucliers.

Nous nous devons chacun selon nos conceptions démocratiques de porter au et fort le cri pour que la liberté trouve sa place et ne soit pas la pâle réflexion de politiques associés à des financiers de toutes tendances.

Bien plus ternes seraient les médailles et, dans la mesure où à « priori », selon les déclarations de l’Ambassadeur Chinois à Paris le 26 mars 2008, Zhao Jinjun, aucune césure n’aura lieu durant la diffusion des J.O. de Pékin.

Dans la mesure où tel serait le cas, ne serait-ce qu’une seule fois, ne serions-nous pas tous complices des pouvoirs totalitaires?

Le président français Nicolas Sarkozy a remis lundi à l’Élysée les insignes de « grand officier » de la Légion d’honneur à l’ambassadeur de Chine en France Zhao Jinjun, pour sa contribution au développement des relations entre les deux pays.

La traversée de la flamme Olympique à Paris le 7 avril 2008 à ne pas en douter si son parcours n’est pas encore connue, réserve espérons le quelques surprises. La patrie des droits de l’homme et la mémoire de Pierre de Coubertin ne peuvent laisser l’élite et le peuple français sans réaction.

Le combat sera alors de taille différente, c’est une bien triste image que donne L’Acrople par ses siècles « d’histoire » et de merveilles comme gifles à la face du monde. Il faut réagir constructivement et ne pas hésiter à se souvenir que des millions de gens sont « morts » pour juste un peu de dignité que certains appellent « LIBERTÉ » pouvons nous et devons nous rester ficelés par la finance politico-sportive?

Je m’élève avec la plus grande force contre ce types de procédés ou laisser faire sans actions c’est accepter ouvertement le bafouement de l’ensemble de ceux que nous pourrions laisser comme trace de vie aux générations à venir.

Il faut éviter toutes effusions mais respecter les valeurs séculaires ne pas tomber dans l’indifférence sera un combat d’honneur c’est le minimum que nous puissions faire au moment où La Chine écrase le passage de la flamme Olympique et tous les symboles de Paix que nous drainons.

Le Panda
Citoyen du monde.

Patrick Juan

30 03 2008
Françoise

Personne ne peut plus exprimer, nulle part, quelque contestation pacifique que ce soit. Partout, la seule réponse : la police, quand ce n’est pas l’armée.

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Les Jeux Olympiques, grande fête de la Fraternité humaine, sont admirables. La Chine, organisatrice des Jeux Olympiques de 2008, est admirable.

Vous êtes tenus d’admirer ce qui est admirable. Toute autre attitude sera sévèrement sanctionnée. »

30 03 2008
LE PANDA

Françoise,

Connaissant un peu votre côté acide, j’ose espérer que votre appel concorde avec le fait qui dans la mesure où cela se déroule tel quel c’est à nous d’agir?

La politesse m’empêche de dire que : tous ceux qui se prêtent à cette pantalonnade sont des grades gueules d’enfoirés !!! J’affirme je persiste et ce type de police ou d’armée je lui dis Merde.

La fraternité humaine, ou même vis à vis de toutes espèces animales, possède une valeur, cherchez pourquoi les billets de banques sont en papier?
On peut se torcher avec, ce que je fais avec l’argent est un objet, pas une finalité, donc j’utilise ce dont j’ai besoin pas la puanteur qu’elle dégage.

Zola l’avait traité dans un de ses ouvrage qui porte le même nom.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs l’heure de la révolte sonne à nos portes, n’attendons pas de nous faire lyncher pour réagir.

Des J.O. de ce style comme certains qui se sont déroulés sont une sinistre fumisterie et je ne puis que le constater en le déplorant.

Le Panda

Patrick Juan

30 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Bien évidemment, il appartient à chacun de réagir en son âme et conscience aux événements qui nous préoccupent. Dans une image, que je recommande à la fin de mon texte, Françoise a su traduire en peu de mots le malaise de ces Jeux olympiques 2008. Je crois, en toute sincérité, qu’il y a longtemps que l’esprit de Pierre de Coubertin est mort dans ces jeux. L’olympisme a été remplacé par l’argent et toutes les perversions que cela entraîne. Le CIO est maintenant une énorme usine à gaz dans laquelle s’engrangent des alliances et des intérêts tous aussi éloignés que possible des principes qu’a voulus universels Pierre de Coubertin.

Depuis 1936, les générations qui ont suivi ont été témoins des intérêts des puissants et de la mise à mort de l’esprit olympique. Seuls, je crois, les athlètes y trouvent encore leur compte pour la seule raison qu’il n’existe aucune autre tribune de cette envergure dans le monde.

Notre plume n’aura de cesse de rappeler – dans l’histoire de la Blogosphère – à quel point les Jeux olympiques de 2008 sont irrémédiablement compromis.

Françoise

Comme vous l’avez si bien écrit, nous sommes face maintenant au veau d’or du Mont Olympe.

Pierre R. Chantelois

30 03 2008
Françoise

Panda,

Il est bien évident que mon « appel » est à prendre au deuxième degré. En fait j’ai imaginé ce que pourrait être, s’ils étaient moins hypocrites, le genre de message que les hommes politiques et autres dirigeants du CIO feraient passer « en clair ».

30 03 2008
Françoise

Pierre,

Ce veau cache de bien vilaines choses, et qui ne sont pas toutes d’or.

30 03 2008
guy

Bonjour à tous;

Bonjour Pierre

La pression monte tout de même, politique, médiatique, populaire, contre l’attitude de la Chine envers le Tibet. Les prises de position s’organisent pas à pas…

La Chine qui continue de braver le monde, pas plus que Bush et l’Amérique, il me semble! Ne l’oublions pas… !

Un certain nombre de pétitions circulent, le net vibre, je ne partage pas – même si je comprends l’amertume dans la déception de Françoise – « Personne ne peut plus exprimer, nulle part, quelque contestation pacifique que ce soit ».

Bon dimanche à tous

30 03 2008
LE PANDA

Pierre,

Nous nous devons de réagir, ces événements nous concernent tous, ce sont nos LIBERTÉS qui sont en DANGER et même d’avantage. Je ne sais pas si Françoise a traduit le malaise qui règne. L’olympisme a perdu ses lettres de noblesse depuis bien des décennies. Ceux qui pensent que les J.O. de 2008 valent une couronne d’épines sont des « fous ».

Le C.I.O. est un entonnoir à « crabes » non seulement de « pourris » financiers pour toutes les usines de détritus plus connus de tous les armateurs du monde sous le nom de « Uéno » traduction excréments d’oiseaux servant de fumier utile.

Les faits de 1936 auraient dû marquer une réaction populaire qui n’a pas vue le jour pour cause de guerre et ensuite il a fallu que les survivants reconstruisent.

Puis quelle signification peut avoir l’emblème du drapeau olympique. Je crois que même les pays des autres continents en voie d’explosion constatent que c’est un Tchernobyl à dimension universelle vers laquelle nous nous dirigeons.

Je ne sais pas si les athlètes dignes de ce nom méritent le loisir d’entendre l’hymne de leur pays et quelle que soit la couleur de leur médaille, pour rien au monde je n’en voudrais.

Je l’affirme comme je pense ne jamais l’avoir fait, la blogosphère des J.O. ne m’intéresse plus que dans un seul sens : défendre les valeurs de la condition humaine. Le faste autour, avant, pendant et après, JE M’EN MOQUE.

Mais je pense et j’ose croire que la majorité des gens de communication savent que je ne garderai pas ma langue dans ma poche.

J’ai reçu ce matin un dépêche A.F.P. qui reprend à tous mots presque proche le contenu des propos de l’article. Donc merci pour nos échanges qui démontrent s’il le fallait que nous ne sommes pas proches de limiter le combat de la dignité au profit mercantile.

Le Panda tenace et décidé à ne pas lâcher, je peux même les inviter à venir me chercher ces « tocards ».

Patrick Juan.

30 03 2008
Pierre Chantelois

Guy

Oh! que si que la blogosphère s’organise. Oh! que si la mobilisation internationale s’organise. J’en suis des plus heureux. Je ne partage pas par contre votre opinion sur une amertume dans la déception de Françoise. Au contraire, je la perçois combattive et prête à défendre ses principes. Il suffit de lire ses articles pour s’en convaincre. Comme vous l’avez si bien dit : Les prises de position s’organisent pas à pas…

Patrick

Gardons nos énergies. Il reste encore cinq mois. Je crois que ces cinq mois seront longs pour le comité organisateur chinois.

Pierre R. Chantelois

30 03 2008
guy

il s’agit d’une simple « différence » sémantique Pierre. Lorsqu’un débat n’est pas le mien …je m’abstiens. Vous l’avez remarqué, bien sur, si le débat est le mien, je suis là !

Je précise ma divergence : j’ose croire, je crois encore, que l’on peut s’exprimer, ici , en homme libre comme le dit Panda, et je crois aussi que des hommes et des femmes manifestent librement pour de justes causes dans le monde …

La police ? Peu importe !

30 03 2008
Pierre Chantelois

Guy

Il reste si peu de territoires où la libre expression n’est pas réglementée qu’il faut savoir choisir le lieu et les circonstances pour donner son opinion. J’apprécie vos interventions et je les tiens pour sincères. Une petite divergence ajoute du piquent à nos conversations et rehausse le goût du débat. Soyez-en assuré.

Pierre R. Chantelois

30 03 2008
LE PANDA

Pierre,

merci de me conseiller de garder nos énergies, mais le temps passe bien plus vite que l’on peu le laisser penser à 20 ans.

Cinq mois à mon sens c’est demain ou hier, à présent ceux qui peuvent trouver le temps long sont ceux qui achètent tout sans se soucier du devenir des autres, ni du lendemain.

C’est à présent dés ce moment et je plaide coupable comme bien d’autres de ne pas avoir réagit avant.

Quoiqu’il en soit d’un âne personne même par clonage ne peut faire un pur sang de course « libre » merci de me préciser où je me trompe.
La liberté a mit des siècles et plus à s’instaurer, alors si nous passons à table démocratie respectons la maitresse des lieux et ne refusons pas tous ses « plats ».

Le Panda

Patrick Juan

30 03 2008
LE PANDA

Plus de cent pro-tibétains arrêtés au Népal, et 26 personnes arrêtées en Chine

La police népalaise a chargé dimanche à coups de bâtons des manifestants pro-tibétains à proximité d’un bureau de l’ambassade de Chine à Katmandou et arrêté plus de cent personnes, selon la police et des témoins.

Des manifestants ont été blessés, a précisé la police.

Par ailleurs, vingt-six personnes, soupçonnées d’avoir participé aux récentes manifestations antichinoises, ont été arrêtées et des armes ont été saisies dans un monastère du sud-ouest de la Chine, a annoncé dimanche l’agence officielle Chine nouvelle.

Au Népal, la police a chargé les manifestants, parmi lesquels de nombreux Tibétains avant de les pousser dans des camions, selon des témoins.

« Nous avons interpellé 113 manifestants tibétains. Un certain nombre qui étaient blessés sont soignés », a indiqué à l’AFP Surendra Rai, un officier de police. « Nous les libérerons tous ce soir », a-t-il ajouté.

« Nous voulons que l’administration chinoise laisse entrer les journalistes au Tibet et cesse les violences contre les Tibétains », a déclaré à l’AFP Tenzing, un moine de 28 ans, qui brandissait le drapeau du gouvernement tibétain en exil, avant d’être emmené par la police.

Le Népal qui reconnaît la souveraineté de la Chine sur le Tibet, abrite une communauté d’environ 20.000 Tibétains.

Et le royaume hindouiste enclavé entre la Chine et l’Inde veut empêcher toute protestation anti-chinoise, alors que la capitale népalaise est le théâtre de manifestations quotidiennes de réfugiés tibétains depuis qu’ont éclaté le 10 mars les troubles au Tibet.

Des manifestations pro-tibétaines ont lieu quasiment tous les jours au Népal.

Près de 2.500 Tibétains traversent l’Himalaya chaque année pour trouver refuge

En Chine, la police a découvert 30 pistolets, 498 balles, deux kilos d’explosifs et un « nombre important » de couteaux vendredi dans le monastère de Geerdeng, dans la province du Sichuan (sud-ouest), a précisé Chine nouvelle, citant la police locale.

« Vingt-six suspects » ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir participé à de violentes manifestations le 16 mars, qui faisaient suite aux émeutes de Lhassa, au Tibet, a indiqué la police qui n’a pas précisé s’il s’agissait de moines.

Des moines du monastère, situé dans le comté de Aba, ont participé à des manifestations violentes contre des bâtiments gouvernementaux, deux jours après les émeutes sanglantes de Lhassa, selon les autorités chinoises et des Tibétains en exil.

Aba est situé dans la province du Sichuan qui borde l’actuel Tibet administré par la Chine.

Toujours selon Chine nouvelle, la police a également saisi des téléphones satellite, des décodeurs capables de recevoir des chaînes de télévision étrangères, des télécopieurs et des ordinateurs, un drapeau interdit du gouvernement tibétain en exil et des banderoles appelant à l’indépendance du Tibet.

Les violences au Tibet qui ont débuté le 10 mars ont fait officiellement 19 morts. Selon les Tibétains en exil, la répression chinoise a fait environ 140 morts.
===========

Voici la derniére dépêche A.F.P.

Je prends l’initiative de la publier ici elle me semble coller au sujet. Chacun en tirera son opinion, faut-il laisser faire?

Le Panda

Patrick Juan

30 03 2008
Pierre Chantelois

Patrick

Un jour, la Chine aura tellement tiré sur l’élastique qu’elle finira par pousser la jeune génération tibétaine à des actes de rébellion autrement plus graves. Ce que je crains. Certains pays se complaisent à n’agir, dans le bon sens, que lorsqu’il est trop tard. Hélas!

Merci de l’information.

Pierre R. Chantelois

30 03 2008
LE PANDA

Pierre, à toutes et tous,

Merci de la qualité de nos échanges, il ne faut surtout pas baisser les bras.

Je vous souhaite à tous une bonne fin de dimanche, puis pour Eux, Nous et Tous, relayons l’information au mieux de nos convictions.

Bien à vous tous, merci de ce partage dans ces espaces de libertés que nous avons encore.

Le Panda

Patrick Juan.

30 03 2008
Françoise

Selon Chine nouvelle… Selon les autorités chinoises… Selon Chine nouvelle… Selon les autorités chinoises… Selon Chine nouvelle… Selon les autorités chinoises…

Et selon des médias indépendants et objectifs ? Rien d’autre. Il n’y a pas de médias indépendants et objectifs sur place.

30 03 2008
LE PANDA

Françoise,

oui ils en existent……la preuve ne sommes-nous pas là…..Nous pouvons livrer notre propre ressenti mais sommes-nous actuellement sur le terrain?

En ce qui me concerne Non….

Donc avec le respect dû à tout un chacun je tente lorsque j’arrive à me faire le vecteur d’informations qui passent au travers des mailles, j’avoues modestement ne pas savoir faire autrement, en la circonstance existe t-il d’autres sources?

Merci de me ou de nous les indiquer….De notre côté sans vouloir gêner nous lançons avec l’équipe une enquête plus appronfondie, souhaitez-vous avec Gilles vous joindre à Nous?

Si tel est le cas bienvenus au Club.

Le Panda citoyen du monde.

Patrick Juan

30 03 2008
Françoise

Panda,

En ce qui me concerne je ne pense pas faire partie des « médias ». Je ne suis pas journaliste. J’exprime mes opinions d’après ce que les journalistes me fournissent. Et les journalistes ne peuvent nous fournir d’informations objectives sur ce qui se passe au Tibet, ni même sur ce qui se passe en Chine, puisque même sur place, ils sont « encadrés ». Je vous remercie de la proposition, mais je n’ai pas assez de temps. Une enquête approfondie je ne vois pas trop comment puisque justement nous n’avons pas accès, même par journalistes interposés « au terrain ».

Il faut se rappeler aussi que les journaux chinois en ligne donnent la version officielle.

30 03 2008
LE PANDA

Françoise,

Effectivement les journaux chinois….dur d’en parler……..je pense que j’irai peut-être sur place dans la mesure où j’obtienne mon visa, mais compte-tenu de mon état d’esprit je ne sais pas….

Vous voyez ce que je veux dire….Une enquête approfondie c’est une participation en ligne nous avons aussi les moyens de nous faire entendre la preuve nous discutons et exposons notre position.

Un gros bisou dominicale à Françoise la seule femme de cette blogosphére avec laquelle il est aussi plaisant de parler aussi bien de poésie que de politique.

Bonne fin de journée la poétesse.

Le Panda

Patrick Juan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :