Seulement 57% des sondés sont opposés à la torture en toutes circonstances

29 06 2008

D’après une enquête de l’ONU, menée dans 19 pays à travers le monde, seulement 57% des sondés sont opposés à la torture en toutes circonstances.

_______________

_______________

_________________________

_______________

Amnesty International et des élus européens

appellent l’Union à plus de courage

_______________

_______________

_________________________

_______________

Selon le juge Richard Mosley,

de la

Cour fédérale canadienne,

il est important que l’opinion publique

soit informée

de la façon dont un citoyen canadien

risque d’être traité à l’étranger.

_______________

_______________

_________________________

_______________

_______________

Le juge Richard Mosley

a déclaré, dans son jugement,

que les Américains ont torturé Omar Khadr,

enfant-soldat de 15 ans,

emprisonné à Guantanamo,

afin de le « préparer » à l’interrogatoire

du représentant canadien.

_______________

_______________

_________________________

_______________

_______________

Le Canada savait mais il a nié les faits.

_______________

_______________

_______________

Publicités

Actions

Information

5 responses

29 06 2008
Françoise

Pierre,
 
L’abomination n’a pas de limites… Combien y a-t-il de pays dans le monde où l’on torture des gens même si ce qu’on leur fait ne porte pas ce nom ? Quand des policiers utilisent des tasers, des matraques, des flash-ball… Quand on humilie, quand on menace, quand on traite des gens comme du bétail, comme des nuisibles dont il faut se débarrasser… Tout cela ne s’appelle pas « torture », et pourtant…

29 06 2008
LE PANDA

Pierre,

Ho combien, je partage les points de vue de la poéte Françoise.

Je vais même plus loin, toutes personnes qui ne reçoit pas une réponse à question posée sainement avec ses moyens à un élu, qui ne répond pas, c’est une forme de « torture » attentiste.

Merci de me préciser, si nous avons le même sens des valeurs?

Nous marchons sur la tête, car depuis plus de 20 ans tout, et je dis bien TOUT peut s’acheter c’est une question de tarifs/ non sindical.

La majotité des personnes nantis de l’ordre public se pensent au-dessus des lois.

Le temps démontre que c’est les citoyens de la base qui ont raison, le reste c’est du fifrelin.

Le Panda

Patrick Juan.

29 06 2008
clusiau

La torture commence par la famille, les parents.
Quand ils cesseront de battre et d’humilier les petites personnes la moyenne des pro-tortures baissera.

Les enfants humains sont aussi des adeptes de l’humiliation, de l’exclusion. Laissés seuls à eux-mêmes, isolés, ils deviennent des monstres qui n’hésitent pas à utiliser des méthodes de tortures psychiques et physiques ce qui fut plusieurs fois démontré.

La torture faite à soi-même, en public, a toujours été une forme de courage mâle, une sorte d’initiation pour passer de la phase enfantine à la phase adulte.

La torture semble être une propension typiquement humaine car je ne la vois pas dans les autres animaux.

29 06 2008
Pierre Chantelois

Bonjour

C’est d’un café Internet que je vous réponds. Petite évasion par beau temps. Marche estivale.

Françoise

Toute action avilissante se rapproche effectivement de la notion même de la torture. Vous en citez quelques unes qui illustrent notre propos.

Patrick

Les petites et les grandes injustices peuvent effectivement constituer une manière de torture morale. La solitude, l’abandon, l’exclusion en sont des exemples. Tristes hélas!

Clusiau

Vous abordez un thème qui m’est très cher. La cruauté de l’enfance, si elle n’est pas rapidement encadrée, peut effectivement déborder. Vous souvenez-vous d’un film de Peter Brook : Sa majesté des mouches (Lord of the Flies, Grande-Bretagne, 1963, 1h31) ?

Un autre film m’avait bouleversé, à l’époque, et qui traite du même thème : Ole Dole Doff (Who Saw Him Die?, Jan Troell, Sweden, bw, 110min, 1967)

La cruauté de l’enfance est illimitée.

Pierre R.

30 06 2008
clusiau

Oui Pierre je me souviens de Lord of the flies en bouquin. Merci de me le remémorer je cherchais justement le titre comme source hier !

Lorsque l’autre jour vous avez écrit : L’homme blanc tue l’indien dans l’enfant, ma réponse a été que l’homme Blanc tue l’enfant mais ce que j’aurais dû dire c’est que l’Homme Blanc tue la liberté dans l’enfant et ça, c’est une torture quotidienne. Voilà. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :