Débat : John McCain a-t-il refusé de tendre la main à Barack Obama ?

8 10 2008

Drudge Report titre sa UNE de « Boring » pour qualifier le débat McCain-Obama. « Ennuyant ». Le débat a beaucoup porté sur les causes et les solutions à la crise économique qui sévit sur le pays, la plus grave depuis la Grande Dépression des années 1930. Barack Obama a martelé son message sur cette crise : elle découle de huit années d’incurie républicaine que John McCain a appuyée en favorisant la dérèglementation dans les secteurs financiers. Il est possible de lire la transcription des débats sur CNN. Pour ne lire que les déclarations les plus significatives des deux candidats, ce site, également, sur CNN.

Pour le plus grand malheur de John McCain, Barack Obama a, encore une fois, été désigné vainqueur, selon le Huffington Post : 68 pour cent des personnes non inscrites interrogées considèrent que Barack Obama sera le président qui prendra les meilleures décisions en matière économique pour le pays, contre 49 pour cent pour John McCain. Sondage que semble confirmer CNN.

Il est intéressant de lire les réactions de certains blogueurs. Madame Michelle Malkin n’est pas heureuse du débat et elle le fait savoir. Sa colère s’est surtout tournée contre John McCain : « I said it during my liveblog. And I’ll say it again : HE WANTS TO EXPAND THE BAILOUT. McCain wants to spend $300 billion more to buy up bad mortgages. He wants to do what ACORN wants to do. We’re Screwed ‘08 ». Or, selon le porte-parole des républicains et de la campagne de John McCain, Ben Porritt : « ACORN is one of the largest radical organizations in America that represents another questionable association of Barack Obama’s ».

D’entrée de jeu, John McCain a nargué son adversaire en déclarant qu’il faisait bon de se retrouver dans cette assemblée. Barack Obama avait décliné l’invitation qui lui avait été faite par les républicains de tenir plusieurs rencontres de ce type à travers le pays. Le débat s’est déroulé, en effet, selon une formule chère aux américains : un Town Hall meeting.

Le débat s’est déroulé devant une assistance triée sur le volet. Tom Brokaw, vétéran de la télévision NBC, agissait plus en animateur qu’en modérateur. Les questions, qui portaient autant sur la politique intérieure que sur la politique étrangère, provenaient du public selon la répartie suivante : les deux tiers des questions venaient de l’assistance, l’autre tiers a été sélectionnée par l’animateur à partir des quelque six millions de courriels envoyés à la Commission des débats présidentiels.

La guerre pour la présidence des États-Unis sera, au cours des prochaines semaines, féroce. Selon l’institut Gallup, Barack Obama est crédité de neuf points (51%) d’avance dans les intentions de vote contre 42% pour John McCain. Selon un autre sondage, de CBS celui-là, montre que l’écart s’est resserré, passant de 9 à 4 points, depuis le débat entre les colistiers la semaine dernière. Le Washington Post a consacré un article sur les gains qu’enregistrent les démocrates au détriment des républicains. L’objectif de Barack Obama est simple : obtenir quatre millions de nouveaux inscrits dans une douzaine d’États clés !

L’enjeu était de savoir jusqu’où la poussée des attaques personnelles, de part et d’autre, allait contaminer le débat. Le clan McCain avait déclaré en fin de semaine vouloir en découdre avec Barack Obama d’ici la fin de la campagne. Le leitmotiv est simple : « Qui est le vrai Barack Obama ? » McCain avait même promis à ses partisans de mettre son adversaire sur la défensive à l’occasion de ce débat de 90 minutes. Au cours d’une réunion publique au Nouveau-Mexique (sud-ouest), McCain posait la question à son auditoire : « qui est le vrai Obama? » La réponse est venue de la salle : « un terroriste ». Et c’est aux États-Unis qui se targuent de mener une guerre impitoyable au terrorisme qu’on permet à une personne, dans la foule, de crier « tuez-le! » quand la candidate à la vice-présidence, Sarah Palin, a cité le nom de Barack Obama. Mme Palin n’a pas réagi.

Une autre polémique fera la UNE autour de cette soirée : John McCain a-t-il refusé de tendre la main à Barack Obama, comme le montre la vidéo ? Après la fuite du regard, voici la fuite des civilités. John McCain ne s’interdit rien et se montrera au cours des prochaines plus féroce que dans le passé. Et pourquoi diable John McCain, à la fin du débat, a-t-il quitté précipitamment alors que Barack Obama a pris le temps de prendre contact avec le public présent dans le « Town Hall » ?

Publicités

Actions

Information

2 responses

8 10 2008
clusiau

McCain joue sa carte. Peut-être a-t-il encore un as dans sa manche mais son jeu est de toucher une catégorie de gens susceptibles de voter pour lui, ceux qui encouragent de tels comportements, supportent de telles idées.

Ce qui me fait rire dans tout ça c’est cette mise en scène cheap. Des politiciens qui se comportent comme des soldats, de vulgaires bagarreurs de ruelles qui se font la guéguerre. Ridicule. C’est le monde à l’envers.

Et les gens en redemandent. Ils se demandent : lequel sera meilleur ? S’engueulent, se menacent de mort ! hahaha.

J’aimerais bien assister à la prochaine conférence, vendredi je crois, de Mike Gravel, ancien collaborateur d’Obama, sur le thème : Le changement est-il possible ?

Si un tandem Gravel/Paul était possible, les américains auraient enfin une bouée de sauvetage, des hommes avisés pour les extirper de ce marasme et finalement sauver ce qui reste de la République qui n’en est plus une en ce moment.

8 10 2008
Pierre Chantelois

Clusiau

Je connais peu Mike Gravel. J’ai toutefois trouvé sur Rue89 un article, un peu vieillot, qui en trace un portrait que vous pourrez juger s’il est bon … ou mauvais : « Il est le Michael Moore du parti, toujours prêt à dénoncer les tendances impérialistes ». C’était évidemment avant son adhésion au Parti Libertarien.

Pierre R.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :