Sarah Palin ne craint pas la défaite. Dieu est à ses côtés.

27 10 2008
Sarah Palin

Sarah Palin

L’Amérique est puritaine. Combien de fois n’entendons-nous pas ce commentaire  ? L’Amérique s’émeut des frasques de DSK, auparavant de Clinton, qui se jouent sous les jupons de ces dames. Ces jours-ci, madame Palin est en délicatesse avec le GOP (Parti républicain) en raison des révélations sur sa garde-robe de 150 000 $. Comme il se doit en de telles circonstances, les déclarations anonymes vont bon train : « C’est une diva. Elle ne prend conseil de personne », se plaint un responsable du camp McCain au site Internet spécialisé dans la politique Politico. Libération reprend l’information : « elle est passée dans le très chic Saks Fifth Avenue de Saint-Louis et de New York au mois de septembre, y dépensant 49 425 dollars. Au magasin Neiman Marcus de Minneapolis, toujours en septembre, la facture a été encore plus rude : 75 062 dollars. A cela s’ajoutent les 4 716 dollars investis dans le chignon et le maquillage, dignes d’une vedette de télévision. Sur la liste des dépenses figurent aussi deux magasins de vêtements pour bébés, « suggérant que 295 dollars ont été dépensés pour habiller le dernier des Palin sur le chemin de la campagne » ajoute Politico. Et cela ne s’arrête pas là : à l’occasion d’une simple réunion de l’Association nationale des gouverneurs, en juillet 2008 à Philadelphie, ses deux filles, Bristol et Piper, ont disposé d’une chambre chacune au Ritz Carlton Hotel pendant cinq nuits. Coût total de la facture : 2 741 dollars. Les enfants ont aussi voyagé dans l’avion de l’État et auraient, selon les compagnies aériennes locales, déjà coûté 55 000 dollars à l’Alaska ».

Des coûts exorbitants de la garde-robe aux traits de caractère irascibles de madame, la frontière est franchie. Madame Sarah Palin sera très certainement accusée de tous les maux dans l’éventualité d’une défaite de John McCain. Qui a choisi Sarah Palin comme colistière importe peu.

Madame Palin entend se défendre de l’affront de ces révélations en sortant ses griffes. Pour cela, elle déclare, sans gêne aucune, qu’elle portera à nouveau ses propres vêtements achetés dans son magasin d’occasion favori à Anchorage pour délaisser ceux achetés à grands frais par le Parti républicain. Vous avez bien lu : dans un magasin d’occasion. La colistière américaine fait preuve d’une grande, d’une très grande modestie soudaine. Sa garde-robe n’est garnie que de vêtements d’occasion  ? Pour surprenante que soit cette déclaration, Sarah Palin n’écoutera plus, à l’avenir, les conseillers du GOP.

La « valeur ajoutée » que devait représenter l’arrivée de Sarah Palin au sein de la campagne de John McCain tourne au cauchemar. La preuve en est que 55 % des électeurs potentiels pensent maintenant que Sarah Palin n’est pas assez qualifiée pour être vice-présidente. Pour les Américains, la crainte de voir les politiques de George W. Bush appliquées pendant quatre autres années influençait grandement leur choix électoral. Maintenant, au sommet de ces craintes se situe le choix même de madame Palin qui constitue désormais la première raison pour expliquer le refus d’appuyer John McCain.

De vieux partisans républicains abandonnent même le navire en raison de l’influence négative de cette « colistière mal barrée ». Les éditorialistes David Brooks, Peggy Noonan et George Will, ou encore l’ancienne « plume » de George W. Bush, David Frum, ont publiquement annoncé qu’ils prennent leurs distances avec John McCain (Le Monde).

Qu’en dit John McCain  ? D’abord, faut-il s’attendre, au pire, à une réponse sans contenu ou, au mieux, à l’admission d’un manque de jugement sur le choix de sa colistière  ? La réponse de McCain : « Je ne la défends pas, je lui rends hommage. Elle n’a pas besoin d’être défendue ». Pour poursuivre aussitôt : « Je suis tellement fier de la façon dont elle enflamme les foules. Son comportement est selon moi incroyablement admirable ».

Dieu veille

Dieu veille

En même temps qu’elle s’improvise en « maverick » au sein du « grand old party », Sarah Palin s’en remet à … Dieu. En entrevue avec le leader évangélique James Dobson, qui lui affirmait que 430 personnes avaient prié pour elle durant tout le week-end, Sarah Palin a assuré son électorat qu’elle sentait la force de la prière. « Nous avons tellement besoin de cette intercession et nous l’apprécions tellement ».

Selon une enquête du Project for Excellence in Journalism, 57% des articles et des reportages radio-télé consacrés à John McCain sont négatifs. Pour Barack Obama, l’enquête dénombre en revanche 36% de reportages positifs contre 29% de négatifs, le reste étant considéré « neutre » ». Mme Palin est encore la coqueluche des médias avec trois fois plus de couverture (positive ou négative) que son adversaire démocrate, Joe Biden.

En terminant, que cela ne plaise ou non à Dieu, le quotidien Anchorage Daily News, principal quotidien de l’Alaska, état de la colistière Sarah Palin, vient de donner son appui au candidat démocrate : « Obama for president ». Et s’agissant de la gouverneure Palin, le quotidien écrit : « Despite her formidable gifts, few who have worked closely with the governor would argue she is truly ready to assume command of the most important, powerful nation on earth. To step in and juggle the demands of an economic meltdown, two deadly wars and a deteriorating climate crisis would stretch the governor beyond her range. Like picking Sen. McCain for president, putting her one 72-year-old heartbeat from the leadership of the free world is just too risky at this time ».

Et pour bien comprendre cette image d’incohérence dans la campagne de John McCain, à partir de sa décision sur sa colistière ainsi que ses déclarations sur la gestion d’un pays qui s’autoproclame le plus puissant du monde, il faut lire ce supplément du New York Times du week-end pour comprendre, à l’aide de citations anonymes, les arcanes d’une campagne qui s’essouffle à quelques jours du scrutin.

Photo de Sarah Palin : Kris Kros

Cet excellent documentaire du réseau PBS permet de saisir, à travers les deux candidats en lice, les enjeux réels de la prochaine élection présidentielle américaine. Excellent documentaire de près de deux heures.

Publicités

Actions

Information

7 responses

27 10 2008
décembre

Est-ce ici que j’avais déjà lu ceci ?

« […] gardons-nous bien de suivre, à la manière des moutons, le troupeau de ceux qui précèdent en allant non pas vers où il faut aller, mais simplement où vont tous les autres. Car rien n’entraîne à de plus grands malheurs que de se conformer à la rumeur publique, en estimant que les meilleurs choix sont ceux du plus grand nombre, de se laisser conduire par la multiplicité des exemples, cela parce que nous vivons non d’après la raison mais dans un esprit d’imitation « . …….Sénèque.

Il me semble que les majors médias devraient publier ces sages paroles aux américains étourdis. Sénèque ne décrit-il pas la société actuelle, avons-nous vraiment évolué car il me semble qu’il s’agit de la même que dans son temps, la démocratie à gogo pour gagas.

Cette société pourtant civilisée qui a remplacé l’adoration réservée aux dieux par l’adulation pour une image, une illusion, construite à leur ressemblance, par leurs semblables, menteurs, hypocrites, pour mieux les éblouir. Et ça marche !

Merci pour la vidéo Pierre.

27 10 2008
Pierre Chantelois

Décembre

Excellente mémoire. En effet, j’avais publié quelques lettres de Sénèque. L’adoration ou l’adulation sera toujours un trait dominante de cette société américaine qu’on se plaît à détester mais qui, sous certains autres aspects, force notre admiration.

Pierre R.

27 10 2008
Françoise

Pierre,
 
Nul ne sait comment se comportera celui qui sera élu président des États-Unis, mais je suis terrifiée à l’idée de ce que pourrait être une présidence de Mr McCain « aidé » de Mme Palin.

27 10 2008
Pierre Chantelois

Françoise

Il reste peu de temps avant de connaître les résultats. Le tandem McCain-Palin est plutôt sinistre si on analyse les faits depuis l’arrivée de la dame en question. La presse ne cesse de nous faire découvrir une facette pas toujours jolie de madame Palin. Qu’est-ce que ça serait si elle devait être élue et remplacer, en cas d’empêchement, John McCain ?

Pierre R.

27 10 2008
Françoise

« Qu’est-ce que ça serait si elle devait être élue et remplacer, en cas d’empêchement, John McCain ? »

À l’âge de Mr McCain (dont la santé, semble-t-il, laisse un peu à désirer) cela pourrait bien arriver. Mais même sans empêchement de Mr McCain, quelle influence aura-t-elle ? À mes yeux elle représente la droite (sinon l’extrême droite) la plus conservatrice; la plus rétrograde, la plus fanatiquement religieuse qu’on puisse trouver aux États-Unis. On n’a pas besoin de ça quand tout va déjà si mal…

27 10 2008
Pierre Chantelois

Françoise

Le Figaro rapporte que : « Interrogée jeudi soir sur la chaîne NBC pour savoir si les gens qui ont posé des bombes contre des cliniques pratiquant des avortements pouvaient également être appelés « terroristes », Mme Palin a répondu « je ne sais pas ».

« Il n’y a aucun doute que Bill Ayers a lui-même admis qu’il était l’un de ceux qui voulaient détruire notre Capitole et notre Pentagone. C’est un terroriste de l’intérieur. Il n’y pas de doute là-dessus. Maintenant, les autres (les poseurs de bombes contre des cliniques pratiquant des IVG, ndlr) qui voudraient faire du mal à des Américains innocents ou endommager des bâtiments, ce serait inacceptable mais je ne sais pas si l’on peut utiliser le mot terroriste dans ce cas là ».

Il y a le sénateur indépendant Joseph Liebermann, grand ami de McCain, qui a eu ce bon mot à l’égard de madame Palin : « Thank God she’s not going to have to be president from day one. McCain’s going to be alive and well » (Dieu merci, elle n’aura pas à être présidente dès le premier jour. McCain sera en vie et bien portant).

Pierre R.

27 10 2008
Françoise

Espérons que Mr le Sénateur voit juste… Mais comment peut-on accepter de voter pour ce « couple » quand on pense cela ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :