1er décembre 2008 – journée mondiale de lutte contre le SIDA

1 12 2008

25 ans déjà. 25 millions de morts. En 2008, 33 millions de personnes infectées. L’Afrique du Sud est l’un des pays les plus touchés du monde par le sida : 18,8 % de la population adulte est porteuse du virus. La Papouasie occidentale connaît l’un des taux d’infection les plus élevés au monde en dehors de l’Afrique. Pour certains indigènes, la montée du sida résulte d’une volonté des autorités indonésiennes d’affaiblir les Papous, victimes à la fois de la pauvreté, de l’isolement, d’un manque d’éducation et de leurs pratiques sexuelles et dont la plupart ignorent tout de ce virus et des moyens de l’éviter, dans un contexte de persistance de revendications indépendantistes et de forte présence militaire dans la province. Premier décembre 2008 – journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Un mur oublié dans le village gai de Montréal.

Le sida disparaîtra un jour... En attendant, nous avons l'opportunité d'apprendre et de grandir.

Le sida disparaîtra un jour... En attendant, nous avons l'opportunité d'apprendre et de grandir. Et nous devons le faire ! (Ron Farha)


Actions

Information

5 responses

1 12 2008
Françoise

Pierre,
 
Instruire les gens, soigner les gens… Cela coûte bien trop cher, voyons. Et puis, pourquoi se soucier des Africains et Papous, rien que des « primitifs » ?

1 12 2008
Pierre Chantelois

Françoise

Ce qui m’horripile tout particulièrement c’est lorsque ce fléau est pris comme arme politique contre un peuple. L’Afrique du Sud et l’Indonésie en sont des exemples flagrants.

25 ans après sa découverte, certaines régions du monde sont toujours en phase de croissance, comme la Russie et certains pays de l’est de l’Europe, l’Indonésie, l’Inde, la Chine. La lutte contre le VIH dans ces pays est encore trop peu évoluée. 2.7 millions de personnes ont été contaminées en 2007, et 2 millions sont mortes du sida. En Afrique sub-saharienne, 60% des nouvelles personnes infectées sont des femmes.

Pierre R.

1 12 2008
Françoise

Et quand ce n’est pas la politique ou le manque d’argent pour les médicaments, c’est souvent la religion qui fait opposition à la prévention.

1 12 2008
clusiau

L’Indonésie propose présentement de passer une loi obligeant les « sidéens agressifs » sexuellement à se faire implanter une puce électronique sous la peau qui permettrait de les neutraliser, de les trouver, de les mettre en prison ou de ler forcer à payer 5000$ d’amende !

Les animaux, maintenant les sidéens, notre tour approche ! Salut Pierre.

2 12 2008
Pierre Chantelois

Françoise

C’est très juste. Le moindre prétexte, religieux ou politique, est souvent évoqué pour éviter d’agir ou pour contourner une situation sociale difficile. Le cas de l’Afrique du Sud est exemplaire à ce point de vue. Pendant que Thabo Mbeki remettait en question le lien entre VIH et sida, son ministre de la Santé, la fidèle Manto Tshabala-Msimang, proposait pour combattre ce fléau du jus de citron, des betteraves, de l’huile d’olive et de l’ail.

Clusiau

Voilà. Un exemple de dérapage honteux sur le dos des malades.

Pierre R.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :