Ah! comme la neige a neigé !

11 12 2008

Beaucoup de neige est tombée sur le Québec. Les météorologues annonçaient cinq centimètres, il en est tombé 20 centimètres. La Ville de Montréal a été « prise de court » et les citadins également ».

Selon Environnement Canada, près de 25 centimètres de neige sont tombés sur la métropole depuis mardi, ainsi que de 10 à 15 millimètres de pluie verglaçante. La patience des automobilistes a été mise à rude épreuve tout au long de la journée. Un automobiliste, furieux, a mis plus de trois heures pour parcourir en voiture 25 km. Et les piétons, eux, dont je suis ? Mardi soir, grésil et pluie verglaçante se sont mis de la partie à Montréal.

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu’est-ce que le spasme de vivre
Ô la douleur que j’ai, que j’ai!

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire: Où vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés:
Je suis la nouvelle Norvège
D’où les blonds ciels s’en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu’est-ce que le spasme de vivre
A tout l’ennui que j’ai, que j’ai!…

Émile Nelligan
Poésies complètes, Fides 1952

Tout commence ici... un lac glacé.

Tout commence ici... un lac glacé.

Une promenade autour du lac...

Une promenade autour du lac...

Puis une manifestation pour Kyoto au centre-ville... quelques flocons déjà !

Puis une manifestation pour Kyoto au centre-ville... quelques flocons déjà !

Quelques flocons au-dessus de la ville ...

Quelques flocons au-dessus de la ville ...

Une pause avant la tempête ...

Une pause avant la tempête ...

Des signes précurseurs si familiers ...

Des signes précurseurs si familiers ...


Actions

Information

9 responses

11 12 2008
gaetanpelletier

Superbe! Rien de mieux que le poème de Nelligan… pour parler de bel hiver.
Je parle de celui qui se fait attendre un peu… Pas celui de l’an dernier.
Ici, en campagne, pas loin de Kamouraska, les dégâts sur les automobilistes sont moins lourds. Quelques sorties de route…
P.S.: je songe sérieusement à sortir mon appareil photo. Celui de ma femme, en fait, pour montrer un peu la campagne du Québec sous la neige.
Merci, Pierre!

11 12 2008
Pierre Chantelois

Gaetan

Vivement, je vous encourage vivement à partager vos trouvailles. Quel homme privilégié d’habiter Kamouraska. Je crois me souvenir que le patrimoine architectural est parmi les plus beaux du Québec ainsi que la nature qui l’entoure. Vivement, mon ami, vivement partager ces photos.

Au cours du week-end, je vais diffuser quelques photos plus poétiques sur les sculptures de glace que nous laisse au hasard l’hiver.

Pierre R.

11 12 2008
gaetanpelletier

Je me suis amusé il y a près de dix ans à faire de la photographie. Compliqué à l’époque. Mais, je m’amusais énormément. L’autre jour, en allant au dépanneur, je trouve des cartes postales de Kamouraska. C’étaient des photos que j’avais prises dans des randonnées. Entre autres, une superbe vue d’une montagne du petit village de Kamouraska, avec ma fille toute jeune à l’époque qui pointait du doigt le village et le fleuve. Je vais donc m’y mettre. Au skis de randonnée, et vous montrer ma «cabane au fond des bois». Elle n’est pas à moi, mais j’y ai accès par un lien de parenté.

On va devenir en lutte : la ville contre la campagne 🙂

Je blague…

11 12 2008
Pierre Chantelois

Gaëtan

Ce beau duel de l’image sera passionnant. Vous aurez une longueur d’avance sur moi en raison notamment de la beauté des lieux. La lumière et les paysages seront une source d’inspiration qui enchanteront les esprits et les imaginations.

Pierre R.

11 12 2008
Françoise

Merci Pierre pour ces photos, et bravo pour votre courage ! Il en fallait pour « se promener » appareil en mains.

11 12 2008
Pierre Chantelois

Françoise

La témérité n’est pas sans conséquence. Une petite grippe se pointe ce matin. Il faut être prudent. De plus en plus.

Pierre R.

11 12 2008
Françoise

Soignez-vous énergiquement, Pierre, forcez sur les grogs (ce n’est pas désagréable…) et restez bien au chaud.

Je vous souhaite une rapide guérison !

11 12 2008
Pierre Chantelois

Françoise

Merci pour ces bons mots. Je vais survivre à cette grippe, foi de québécois!

Pierre R

12 12 2008
pièce détachée

«L’hiver, [la] tête [du Québécois] émerge à peine de deux mètres de neige. Il se bat contre la glace à coups de pelle fracassants que sa stature bûcheronne autorise à merveille. Détruire la glace est l’unique souci hivernal du Québécois. Il la broie, la pile, la chauffe au chalumeau, la réduisant parfois en eau.» (Pïerre Desproges).

Survivez, les Québécois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s