Ombres et lumières en temps de froidure

13 12 2008

L’eau de l’hiver est froide

Injuste l’ignorance

Le cœur de l’homme est dur

Le grain pousse au printemps

Blanc le pied de la chèvre

Rose sa langue

Propre est la truite

Avec ma jolie reine

Sa hanche contre la mienne

Je traverse les ponts

Je traverse les monts

Le torrent crie des noms

Des noms obscènes

Que nous n’entendons pas

Félix Leclerc (1914-1988)

froidure-et-lumiere

Froidure et lumière

L'eau de l'hiver est froide ...

L'eau de l'hiver est froide ...


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :