Les voix dissidentes seront-elles entendues ?

11 01 2009

Au moins 854 Palestiniens, dont 270 enfants et 98 femmes et des dizaines d’autres civils, ont été tués depuis le début de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza le 27 décembre dernier. Les attaques israéliennes ont fait plus de 3  500 blessés. Le Hamas et le Jihad islamique ont affirmé samedi avoir tiré  plusieurs roquettes sur Israël. L’armée israélienne a affirmé avoir tué 550 combattants palestiniens depuis le début des opérations le 27 décembre.

Le Premier ministre Ehud Olmert juge la résolution de l’ONU inapplicable en raison de la poursuite des tirs de roquettes palestiniennes sur le sud d’Israël.

En France au total 123 000 personnes ont manifesté, selon le ministère de l’Intérieur, à Paris et dans des grandes villes de province.

A Londres, quelque 12 000 personnes selon la police – 100 000 selon les organisateurs – se sont rassemblées en début d’après-midi près de Hyde Park.

Dans les pays nordiques, plus de 10 000 personnes ont manifesté, selon la police. Il s’agit de la mobilisation la plus importante en Scandinavie depuis le début du conflit.

A Montréal, plus de 2.000 personnes ont défilé dans les rues du centre-ville en scandant des slogans comme «Israël assassin» et en arborant des pancartes réclamant un «cessez-le-feu immédiat».

Cliquez sur les photos.

Mise en branle de la manifestation. Toutes les générations sont présentes.

Mise en branle de la manifestation. Toutes les générations sont présentes.

Banderoles et calicots sont au rendez-vous.

Banderoles et calicots sont au rendez-vous.

D'un autre point de vue, regard sur la manifestation.

D'un autre point de vue, regard sur la manifestation.

Quelques juifs dissidents ont joint la manifestation.

Quelques juifs dissidents ont joint la manifestation.

Symbole lourd de conséquences et porteur d'avenir

Symbole lourd de conséquences et porteur d'avenir

L'espoir des futures générations de vivre en paix !

L'espoir des futures générations de vivre en paix !

Une foule paisible s'approprie la rue pour une cause qu'elle croit juste.

Une foule paisible s'approprie la rue pour une cause qu'elle croit juste.

Une image vaut mille mots et le message, mille maux !

Une image vaut mille mots et le message, mille maux !

Le défilé s'engage sur l'artère principale de Montréal

Le défilé s'engage sur l'artère principale de Montréal

Injonction on ne peut plus explicite !

Injonction on ne peut plus explicite !

Froidure et soleil se mêlent aux manifestants.

Froidure et soleil se mêlent aux manifestants.

Faut-il ajouter quelque chose à cette question ?

Faut-il ajouter quelque chose à cette question ?

Publicités

Actions

Information

11 responses

11 01 2009
Gilles

Les Juifs Israéliens (cela est moins marqué chez les Juifs européens ou américains) ont une tournure d’esprit particulière : si on se défend contre leurs attaques c’est du terrorisme, si on les critique c’est de l’antisémitisme, si on essaie de les aider c’est de l’interventionnisme. En un mot, voici l’opinion qu’ils ont des goyim (littéralement, « nations »), selon le Talmud.
 
Pour répondre à la question posée sur la pancarte (dernière photo), sans doute que oui, mais seulement pour leurs semblables.
 

11 01 2009
Françoise

Pierre,

Je trouve que ces manifestations, qui ont lieu pratiquement dans le monde entier, montrent la solidarité des Peuples au-delà de toutes considérations ethniques. On ne voit plus dans ces enfants, ces femmes, ces hommes — avilis, dépossédés de leurs biens, de leur dignité, de leur vie — que « d’autres nous-mêmes ». Est-ce porteur d’espoir ? Je ne sais pas.

Les Peuples sont las des guerres « préventives » inutiles, de la « guerre contre le terrorisme » (pratique paravent pour toutes les agressions possibles), mais qu’importe la lassitude des Peuples pour tous ceux qui les « gouvernent ?

Il faut avoir un peu de temps devant soi pour regarder la vidéo d’un film de John Pilger (52 minutes), mais ça en vaut la peine : Palestine is Still the Issue, tourné il y a 25 ans.

On s’aperçoit que rien n’a changé depuis les débuts de l’existence d’Israël.

11 01 2009
Françoise

P.S. Merci Pierre pour vos photos. Il fallait du courage avec le froid pour manifester et faire ce reportage en images.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas John Pilger, on trouve sa biographie sur Wikipédia.

11 01 2009
posuto

Beau photoreportage politique, une nouveauté pour vous qui j’espère, se répétera ! On aime parcourir Montréal sur vos pas !
RV

11 01 2009
Pierre Chantelois

Gilles

Quelle liste. J’ai parcouru le lien. Avec de telles opinions, comment les réconciliations ou les rapprochements sont-ils possibles ? En effet, il me semble que l’appel du cœur est particulièrement recentré, géographiquement.

Françoise

Je viens de regarder John Pilger. Ce qui est remarquable c’est la volonté d’Israël de s’en prendre aux institutions et aux infrastructures. Ce qui, évidemment, ne diminue en rien la gravité des pertes humaines. Le commissaire Louis Michel évoquait, dans une entrevue au quotidien Le Monde, une « situation apocalyptique » à Gaza. M. Michel affirmait par la même occasion rencontrer chez beaucoup d’Européens un « sentiment de désespoir ». « Il va devenir de plus en plus difficile d’expliquer aux citoyens, qui m’interrogent sans cesse sur ce point, pourquoi l’Europe paie des infrastructures, des bâtiments, des écoles et des hôpitaux qui sont régulièrement bombardés et détruits en Palestine ».

S’agissant du reportage photographique, j’en ressens ce dimanche les effets. Hélas!

Posuto

Merci RV. Entre nous, je trouve plus agréable de parcourir Montréal en touriste que de devoir photographier des manifestations qui dénoncent des sujets d’une telle gravité. Mais je croyais devoir le faire pour apporter une petite contribution, toute personnelle, à la conscientisation du monde sur ce qui se passe en Palestine.

Pierre R.

11 01 2009
marine

Les politiques sont trop occupés à préparer leurs troupes pour entendre les cris du monde entier …
Il y avait une manifestation dans notre petit Belfort, hier.

Mais que faire ! Quand détruire des vies est plus important que de les préserver, que faire ! Les problèmes de la Palestine et d ‘Israël vont bien au delà d’une guerre.
Ils se haïssent. Les soldats israéliens et ceux du Hamas ne se sont-ils jamais regardés dans les yeux ? N’ont-ils jamais pu le faire ? S’ils auraient osé, chacun d’eux, auraient pu y voir la peur, la vie, une famille, des proches, un père, peut être un ami, un collègue …

Enfin. Peut-on vraiment croire à la coexistence de ces deux Etats, à présent ? Rien n’est plus sûr, aujourd’hui …

11 01 2009
Françoise

« Il va devenir de plus en plus difficile d’expliquer aux citoyens, qui m’interrogent sans cesse sur ce point, pourquoi l’Europe paie des infrastructures, des bâtiments, des écoles et des hôpitaux qui sont régulièrement bombardés et détruits en Palestine ».

Mr Michel parle de sentiment de désespoir, et en effet n’est-ce pas là ce que nous ressentons tous devant notre impuissance ? Mais je crois que cela va bien au-delà de la question du prix à payer pour des reconstructions. Il vient un moment où quand un peuple dénie le droit de vivre à un autre peuple (après des années et des années de d’oppression et de massacres) il n’est plus possible de fermer les yeux et cela devient insupportable.

11 01 2009
Françoise

S’agissant du reportage photographique, j’en ressens ce dimanche les effets. Hélas!

Restez au chaud et soignez-vous bien. Nous attendrons vos prochaines photos patiemment.

11 01 2009
Pierre Chantelois

Marine

Je partage quelque peu votre pessimisme. Je m’interroge aussi sur l’avenir des deux peuples de cette région. Mais, au fond, vraiment au fond de ma vieille intuition, j’en viens encore à espérer.

Françoise

Je trouvais que Louis Michel avait posé une diagnostic assez juste. Il y a lassitude de toujours devoir tout recommencer… sans espoir de croire un jour que les infrastructures si essentielles à la survie d’un peuple ne seront pas une nouvelle fois et irrémédiablement détruites.

Un peu de fatigue qui sera rapidement surmontée 🙂 Merci.

Pierre R.

11 01 2009
Françoise

Pierre,

Ce soir je lis, sur Press.TV, que le ministère de la Culture ainsi qu’une clinique ont été quasiment rasés…

12 01 2009
Pierre Chantelois

Françoise

Je viens de lire l’article de Press.TV. J’espère qu’un jour nous connaîtrons enfin la vérité sur ces dérapages dans la bande de Gaza et sur ceux qui ont été commis au Liban. Entre temps, vous avez le privilège d’avoir un ambassadeur d’Israël qui suit à la lettres les consignes : « Des agences humanitaires de l’ONU à Gaza ont été infiltrées par le Hamas », assure l’ambassadeur d’Israël en Autriche, Dan Ashbel, dans un entretien avec l’hebdomadaire autrichien Profil à paraître lundi. « Savez-vous qui sont aujourd’hui à Gaza les employés de l’Unrwa (l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens): ce sont des gens du Hamas qui distribuent de l’aide à ceux qui sont loyaux au Hamas », argumente-t-il. « Même cette organisation humanitaire est sous le contrôle du Hamas qui l’utilise comme une arme contre son propre peuple », a ajouté l’ambassadeur israélien. Dan Ashbel justifie également une frappe israélienne mardi sur une école de l’Unrwa à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, qui a fait plus de 40 morts, réaffirmant « qu’il y avait un dépôt d’armes du Hamas sous l’école ». Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a demandé à Israël d’enquêter sur les attaques contre le convoi de l’Unrwa et contre trois écoles gérées par l’ONU dans la bande de Gaza (Source : Le Point).

Pierre R.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :