Partir pour découvrir s’il y a de nouveaux horizons

25 02 2009

Il y a ceux qui partent.

Partir, c’est s’éloigner toujours un peu, parfois beaucoup.

Il y a ceux qui partent…

Avec la conscience de partir,

Ou avec l’inconscience du plaisir de quitter.

Il y a ceux qui partent.

Pour ne plus regarder derrière

Sans coup férir et sans prière.

Et il y a ceux qui restent.

Un premier contact pour se familiariser

Un premier contact pour se familiariser

Il y a ceux qui partent...

Il y a ceux qui partent...

Un départ pour découvrir ...

Un départ pour découvrir ...

Il y a ceux qui restent

Il y a ceux qui restent

Il y en d'autres qui suivront ...

Il y en d'autres qui suivront ...

Et ceux qui resteront pour les regarder partir.

Et ceux qui resteront pour les regarder partir.

Il ne reste parfois que le regard pour constater la solitude

Il ne reste parfois que le regard pour constater la solitude


Actions

Information

5 responses

25 02 2009
Françoise

Je serai bien de ceux qui partent à la découverte. Surtout avec ce beau soleil. Les couleurs sont splendides.

25 02 2009
posuto

On dirait vraiment Milan qui aurait atteri à New York avec la neige de Moscou ! 🙂 splendide anyway !

25 02 2009
marine

Ca doit être sympa de partir, de rêver, de voir autre chose … Mais pas partir en voyage dans ces boites à touristes, non, partir à l’aventure, quitter l’aventure humaine, se retrouver dans l’aventure animale ou naturelle …
Un peu à la « In to the Wild »!

26 02 2009
Pierre Chantelois

Marine

Voyager « wild » doit être une aventure exotique et périlleuse mais combien extraordinaire. Une petite blague : ne pouvant plus avoir accès à ces belles aventures, je me trace un itinéraire de touriste dans ma propre ville, tout en cherchant l’exotisme. 🙂

Françoise

En effet, les couleurs se réchauffent et le soleil ajoute un peu d’optimisme à la vision hivernale. Je vois bien la clarté et le chatoiement des tons et des couleurs. Merci.

RV

Je savais bien que le Québec avait ce petit quelque chose d’internationale. Vous me le confirmez 🙂

Pierre R.

26 02 2009
Gilles

En effet, le Vieux séminaire a été construit sous le régime français (en 1687 puis agrandi en 1714, 1850 et 1908), la cathédrale par un architecte américain (James O’Donnell) en 1830 ; les boiseries intérieures sont de Victor Bourgeau et autres, cependant et la Tour de la Bourse par des architectes italiens (Luigi Moretti et Pier Luigi Nervi) en 1963.
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :