Le pasteur Terry Jones a-t-il le droit de brûler le Coran?

9 09 2010

Un grave dilemme s’abat sur l’Amérique. Peut-on brûler le Coran en terre d’Amérique, comme l’a anoncé un obscur pasteur de l’Amérique profonde, dans le cadre du neuvième anniversaire de Ground Zero ? L’Ambassadeur du Pakistan aux États-Unis, Husain Haqqani, a imploré, selon Huffington Post, l’animateur conservateur Glenn Beck, hybride de télé-prédicateur et d’amuseur public, d’intervenir pour qu’un tel geste ne soit pas posé sur le sol américain. C’est ce même individu qui invitait les « Tea Parties » à « restaurer l’honneur de l’Amérique » lors d’un meeting monstre au Lincoln Memorial à Washington. Glenn Beck comptait bien, par la même occasion, se placer dans la lignée des Martin Luther King. Et plus largement, l’Union des 20 000 églises chrétiennes protestantes d’Indonésie a envoyé une lettre au président américain Barack Obama pour l’exhorter à intervenir. Un tel ne doit pas être posé.

À lui seul, Terry Jones et les membres de son Église Dove World Outreach Center, groupe fondamentaliste chrétien basé en Floride, ont créé une onde de chocs d’une puissante magnitude sur la planète. Nous sommes à l’ère, il ne faut pas l’oublier, de la consommation de l’information instantanée et en volume gargantuesque. Technologies obligent, tout se répand à la vitesse de l’éclair, ne laissant plus de répit pour évaluer l’impact de l’information. Terry Jones, en plus d’occuper le poste de pasteur auprès d’une cinquantaine de fidèles, est l’auteur d’un ouvrage qu’il vient de publier : « Islam is of the devil » (« l’islam est  diabolique »). Et ce prochain samedi, à Gainesville, sera appelé Journée internationale pour brûler le Coran.

Le pasteur Terry Jones se dit conscient des répercussions qu’aura le geste de brûler un exemplaire du Coran. Mais il s’est dit fermement résolu à mener le projet à bien : « nous estimons que le message que nous essayons de faire passer est bien plus important que le fait que des gens soient offensés. Nous croyons qu’on ne peut pas reculer devant les dangers de l’islam ». Et le pasteur ajoute : « Nous sommes prêts à donner notre vie pour cela ». Jones aurait reçu « des centaines » de menaces de mort depuis une semaine. Il doit se déplacer sur les terrains de son église, armé.

Les réactions n’ont pas tardé à fuser dans le monde entier, au point où le général américain David Petraeus, commandant des forces internationales dans ce pays, s’est dit « très inquiet » à propos de ce projet qui servira la propagande des Talibans. Et il ne fait aucun doute que le risque de raviver le sentiment anti-américain, qu’avait réussi à atténuer Barack Obama, lors de son discours, au Caire, en direction du monde musulman, est fortement à craindre. Hillary Clinton a eu beau se montrer, lors d’un dîner de rupture du jeûne (I’ftar) organisé au département d’État, encouragée par la condamnation claire et sans équivoque de ce geste irrespectueux, qui est venue des chefs américains de toutes les religions (…) ainsi que des dirigeants américains laïques et des leaders d’opinion, il n’en demeure pas moins que nous sommes en Amérique, terre du Premier amendement dont se réclame sur tout et sur rien tout quidam qui entend poser un geste peu ordinaire.

L’archevêque catholique de Washington Theodore McCarrick, le Dr Michael Kinnamon, qui préside le Conseil national des Églises (protestantes), et le rabbin David Saperstein, de l’Union pour le judaïsme réformé, ces leaders religieux ont clairement dénoncé la menace du pasteur Jones de brûler le Coran. La chancelière allemande Angela Merkel a bien compris le paradoxe de l’Amérique en qualifiant d’« odieux » et « tout simplement une erreur » le fait pour une église américaine de vouloir brûler le Coran. Mais en même temps, elle a défendu la liberté d’opinion et de la presse à l’occasion de la remise d’un prix au caricaturiste danois Kurt Westergaard, menacé de mort par des extrémistes musulmans pour avoir publié un dessin de Mahomet portant une bombe pour turban.

Pour bien comprendre les enjeux, il faut examiner la position que tiennent certaines personnalités conservatrices dans ce débat féroce. The Huffington Post rappelle la position de Glenn Beck : « Beck earlier this week wrote in an Internet blog posting that burning the Quran is like burning the flag or the Bible – something people can do in the United States, but shouldn’t ». En résumé, le Pasteur Jones peut brûler le Coran sur la place publique mais il ne devrait pas le faire. Toujours selon le Huffington Post, pour madame Sarah Palin : « Book burning is antithetical to American ideals » (brûler le Coran est contraire aux idéaux américains). Mais elle ajoute : « People have a constitutional right to burn a Koran if they want to, but doing so is insensitive and an unnecessary provocation — much like building a mosque at Ground Zero » (Une personne jouit de la liberté (droit constitutionnel) de brûler le Coran si elle le désire mais cela constitue une provocation insensible et inutile, à l’exemple d’ériger une mosquée à Ground Zero). Le maire de New York, Michael Bloomberg, a dénoncé le projet de brûler des corans, qualifiant ce geste « de mauvais goût » Mais il a souligné que le pasteur avait le droit de le faire. « Je ne crois pas que nous devrions décider de faire appliquer le premier amendement de la Constitution seulement dans les causes avec lesquelles nous sommes en accord », a rappelé le maire Bloomberg (Cyberpresse). Le maire Bloomberg avait souligné, dans le dur débat sur la mosquée à Ground Zéro, qu’il était impératif de pratiquer aux États Unis « ce que nous prêchons à l’extérieur […]  car il y va de la sécurité de nos soldats et […] de notre sécurité nationale ».

Un paradoxe bien curieux que cette Amérique. Il faut défendre la liberté d’expression de tout un chacun mais s’opposer à l’érection d’une mosquée à Ground Zero. Le premier amendement de la constitution américaine  est inaliénable, aux yeux de la population. Il faut défendre la liberté de culte mais en même temps dire non à l’islamisation de l’Amérique. Autre fait à noter dans cette saga : le pasteur déplace le débat sur le projet de mosquée à Ground Zero alors que les républicains comptaient bien utiliser pour critiquer le président. La Maison-Blanche a condamné la démarche du pasteur mais ne peut l’interdire. Pour les associations musulmanes des États-Unis, cette démarche confirme l’augmentation de l’islamophobie en sol américain. L’Iran ne pouvait rater l’occasion d’intervenir sur cette question. Téhéran conseille aux pays occidentaux d’empêcher l’exploitation de la liberté d’expression pour insulter les livres saints, au risque de provoquer des réactions incontrôlables.

Sans savoir si le pasteur Jones mettra à exécution l’autodafé, des milliers de personnes se sont rassemblées dans une petite ville située au nord de Kaboul pour crier des slogans anti-américains et anti-chrétiens. Le département d’Etat a invité les ambassades américaines à évaluer la menace que pourrait représenter la polémique. En Grande-Bretagne, un islamiste radical d’origine pakistanaise, Anjem Choudary, a appelé à brûler le drapeau américain devant l’ambassade des États-Unis, samedi, à Londres. L’Inde, qui condamne également ce projet d’un petit groupe d’évangélistes américains de Floride, a appelé les médias indiens à ne pas diffuser les images de ces livres brûlés, si cela se produit. La consigne donnée aux musulmans des États-Unis par le Council on American Islamic Relations (CAIR) est la suivante : « Les musulmans devront être très patients, ils devront éviter les personnes ignorantes et les propos et gestes vains. En réalité, la meilleure façon de défendre le Coran, en suivant l’ensiegnement du Coran, est d’être patient, éviter les mauvaises pensées et avoir un haut niveau de tolérance face aux personnes ignorantes ». Pour le Parti démocratique progressiste (PDP) de Tunisie, les autorités américaines assument la responsabilité de cette menace puisqu’elles n’ont fait que prévenir de brûler le Coran (..) de peur que cela pourrait mettre en danger les soldats américains en Irak et en Afghanistan. Pour Staffan de Mistura, représentant spécial de l’ONU pour l’Afghanistan, l’exercice de la liberté d’expression ne devrait pas être confondue avec l’intention d’offusquer la religion et les croyances de millions de personnes. Tony Blair, représentant du Quartette pour le Proche-Orient, dans un communiqué, recommande aux gens, plutôt que brûler le Coran, de le lire.

Du côté de la presse arabe, El-Watan interprète ainsi les événements des derniers jours : « Les groupuscules fondamentalistes, à l’image de cette funeste église de Floride qui sonne, à sa manière, le glas de nouvelles croisades, sont bien évidemment encouragés dans leur activisme par cet accès de religiosité, dont l’ancien président Bush junior en avait fait son cheval de Troie ». […] « Le débat controversé ouvert en France et dans d’autres capitales occidentales sur la question du voile intégral, de la polygamie et, dernier sujet de polémique, sur la commercialisation de la viande hallal dans les grandes enseignes de la distribution et dans certains fast-food qui ont la cote, a mis en lumière le fossé qui se creuse de plus en plus entre les communautés issues d’origines et de cultures diverses qui cohabitent sous le même drapeau. Le moins que l’on puisse dire est que le pari de la diversité, ce miroir aux alouettes destiné juste à se donner bonne conscience du côté des gouvernants, est loin d’être gagné ».

Si le Pasteur n’exécutait pas son projet, quelle image auront donné au monde entier les musulmans en criant leur haine envers un geste qui n’aura jamais été commis ?

Publicités

Actions

Information

13 responses

9 09 2010
lydia

C’est de la provocation pure et dure qui prouve une seule chose, que le monde entier sait que l’islam est la bonne religion et qu’il n’y a qu’un seul et unique Dieu qui gouverne le monde et à qui nous retournerons le jour du jugement et que toutes les terres et cieux lui appartiennes même leur fouttu amérique c’est pourquoi les musulmans se sentent chez eux partout ou ils vont et c’est pour ça que tôt ou tard l’islam dominera le monde, c’est la prophétie de Mohammad (paix de Dieu soit sur lui) qui nous le dit et ce pas grâce aux hommes surtout certains musulmans qui lâchent surtout devant un geste pareil , mais parce que c’est le bon Dieu qui glorifie son islam lui seul malgré ses créatures, c’est parquoi Manitoba au Canada à fait construire une mosquée et l’a acheminé par bateau au fin fond de l’arctique du canada là ou il n’ y a qu’une centaine de musulmans, ça c’est un acte de Dieu.

Les barbares, les terroristes, les détracteurs de l’humanité, les plus grand salops qui ont saccagé le monde et son équilibre sur tout les plans se sont LES AMERICAINS pas LES MUSLMANS, le plus grand terroriste c’est BUSH le chien, vous nous prenez pour des cons ou quoi c’est l’amérique qui a tué 3000 de ses enfants en manipulant un scénario qu’un gosse de 3 ans n’avlerait pas , qui peut croire que des avions peuvent percer l’espace aérien américains sans être pris, qui peut croire que comme par hasard les juifs ce jour là n’ont pas travaillé, qui peut croire que des buildings aussi puissants tombent comme un jeu de cartes s’ils avaient pas été aidé par des bombes….c’est l’amérique qui a tué les américains c’est pas l’islam alors arrêtez vos conneries

9 09 2010
Pierre Chantelois

Lydia

Si votre message avait été plus modéré, il aurait été plus crédible. Je l’ai publié quand même parce qu’il reflète un autre point de vue. Plus religieux celui-là.

Pierre R.

9 09 2010
AHMIDO

le bulure du coran ne peut pas faire une reaction determinante dans l.histoire des musulmans et ce n.est q.un geste ce q,est grave a ete fait par les juifs lorsque ils ont proceder de bruler leconseiller de l.islam saydona ibrahim alkhalil. (voir livre sacree de l.islam )

9 09 2010
Pierre Chantelois

Ahmido

Pour comprendre votre commentaire, il faut se référer à ce texte :

Quand Ibrahim (‘alayhi Salam) est entré dans le feu, il a prié à Allah de le protéger. Par ordre d’Allah, le feu est devenu frais et inoffensif. Namroud et ses partisans furent surpris de voir Ibrahim assis confortablement au milieu du feu brûlant. Beaucoup qui ont vu ce miracle se sont aperçus de la véracité de son enseignement, mais les autres sont restés arrogants et obstinés. Après un moment Ibrahim (‘alayhi Salam) sortit du feu et a vu Namroud qui lui dit : « Tu es en train de créer la confusion dans ma communauté en les invitant à adorer un autre dieu que moi. Dis moi qui es ton Dieu ? Allah Taala dit : « N’as-tu pas su l’histoire de celui qui, parce qu’Allah l’avait fait roi augmenta contre Ibrahim au sujet de son Seigneur ? Ibrahim ayant dit : « J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort », « Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort » Alors dit Ibrahim : « Puisque Allah fait venir le soleil du Levant, fais le donc venir du Couchant. Le mécréant resta confondu. Allah ne guide pas les injustes » (Sourate 2 :258). Ibrahim (‘alayhi Salam) a dit à Namroud qu’Allah est Celui qui donne et reprend la vie; Namroud dit « je peux aussi le faire. Si j’appelle deux prisonniers qui doivent être pendus, en laisser un partir libre et tuer l’autre, alors j’aurai donné la vie à l’un et la mort à l’autre ». Ibrahim (‘alayhi Salam) a répondu : »Non, tu auras raison si tu redonnes la vie à celui qui est mort. De toute façon, mon Dieu fait lever le soleil de l’est, si tu es si puissant, fais le lever de l’ouest ». Namroud n’a pas pu répondre à cet argument et fut défait. Pourtant il est resté obstiné à accepter la religion d’Ibrahim (‘alayhi Salam). Il savait qu’il ne pouvait lui faire mal parce qu’il était sous la protection d’Allah. Alors il lui a ordonné de quitter son royaume et a empêché tout le monde de suivre sa religion.

Allah est Celui qui donne et reprend la vie. Puisse Sakineh d’Iran entendre cette bonne parole. Ainsi que les mollah qui s’arrogent le droit d’Allah.

Pierre R.

9 09 2010
déguisement abeille

Toutes les religions produisent les mêmes effets radicaux mais cet homme parle pour une toute petite minorité de gens aux USA qui ne représentent qu’eux-mêmes alors que l’intolérance religieuse est de mise dans quelques pays musulmans avec des discours tout aussi virulents envers les chrétiens ou autres minorités accompagnés souvent de violences malheureusement mais là pas d’articles de journaux courroucés : Conclusion mieux vaut être musulman aux USA que chrétien dans certains pays musulmans……

10 09 2010
Pierre Chantelois

déguisement abeille

Ce n’est pas faux ce que vous dites.

Pierre R.

9 09 2010
eric

Monsieur le Pasteur,
Pas franchement d’accord avec vous quand vous espérez “que des voix juives dénoncent les actes de violence commis par l’état hébreu” : je n’adhère pas à cet amalgame entre Israël et judéité.
En quoi un Français – ou un Américain, un Britannique – juif serait de près ou de loin concerné par nature par une action de l’Etat d’Israël ? En quoi en serait-il par nature comptable ?
Dans ce cas, pourquoi ne pas demander des comptes à tous les musulmans du monde sur l’emprisonnement par le Pakistan de chrétiens, du seul fait de leur religion ?
Pour le reste, je partage bien évidemment votre analyse.
En toute cordialité

10 09 2010
Pierre Chantelois

Eric

En toute cordialité, merci.

Pierre R.

10 09 2010
kamel fahmi

ce pasteur est une faible personnalité au monde .
qu’est qu’il a avec le saint- coran des musulmans.
ce therry est faiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiible Americain,idiot il va coser trop de dégats a l’état Américain est en particulier au président OBAMA.

14 09 2010
Pierre Chantelois

kamel fahmi

Il est heureux que l’irréparable n’ait pas été commis.

Pierre R.

17 09 2010
imad76

Honnetement je pense qu’on a fait trop de pub à ce pasteur. Après tout ce n’est qu »un dégénéré de plus que compte ces évangeliques à la noix. En lui accordant autant d’importance, les médias ont quelque part fait son jeu. C’est exactement ce qu’il recherchait. Et quelque part, il a reussi..

14 10 2010
ben lakdar

c’est la dérive , plus de respect à l’autrui , on se permet de mettre tout le monde dans le même panier?!!.la quaida ne représente guère les musulmans, et ce fanatique inhumain ne représente pas le monde chrétien, et les sionistes ne représentent pas les juifs. de tels actes peuvent entrainer des conséquences catastrophiques, l’occident est censé d’instaurer des lois punissant ces conneries ,la liberté de l’expression , ne veut pas dire insulter et provoquer les autres qu’on soit musulman, juif, chrétien ou.., c’est kifkif, on fait partie du même espèce ,voire d’un monde civilisé?!! et c’est la diversité qui fait le charme de notre vie, que les politiciens nous foutent la paix, cordialement.

3 04 2011
MAMOUDOU

Le monde ne connaitra jamais la paix avec le geste de bruler un livre saint !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :